Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 

Chanteurs et acteurs
 

Histoires et Blagues
 
Site terredisrael et vous
Terredisrael en accueil terredisrael en page d'accueil
Faire connaitre le site
S'inscrire a la Newsletter
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
 
Recherche
 
 
Rika Zarai
Casatchok Sans chemise sans pantalon
ריקה זראי - גן השקמים La Yiddishe Mama
avec Patrick Bruel, Yerushalaim shel Zahav Et pourtant
Hava nagila
Tournez manèges
Si tu vas a Rio Prague
----------
Rika Zarai
Rika Zaraï, nom d'épouse de Rika Gozman, (19 février 1938 à Jérusalem), est une chanteuse et écrivaine israélienne. Elle a eu une fille, Yael Bolender.

Son père venait de Russie et sa mère de Pologne. Elle décroche son bac à 17 ans et obtient de faire immédiatement sa période militaire, devançant l'appel d'un an. Elle a suivi le conservatoire de musique de Jérusalem où elle a obtenu un premier prix de piano. Au cours des 18 mois d'armée, elle est désignée productrice de musique dans un groupe de l'armée du centre. Elle produit une comédie musicale Cinq sur cinq qui aura un grand succès dans les camps militaires, comédie qui fut également montée au Grand-Théâtre d'Israël.

Venue en France pour poursuivre ses études du métier de chanteuse, alors maman depuis quelques mois, elle se présente devant Bruno Coquatrix qui est à l'époque le directeur artistique de l'Olympia. Elle ne sait parler à ce moment-là que l'Anglais et l'Hébreu. Contre toute attente, Bruno Coquatrix refuse de l'engager tant qu'elle ne sait pas parler Français. Commence pour elle alors des débuts très difficiles en France, chantant dans d'infâmes cabarets pendant deux ans et demi. Elle rencontre alors Eddie Barclay en quête de chanteuses "avec accent"[1].

Casatschok (adaptation de la chanson russe Katioucha), Sans chemise sans pantalon, Alors je chante (l'adaptation française de Vivo Cantando, une des quatre chansons gagnantes de l'Eurovision 1969), Michael, Balapapa et Tante Agathe comptent parmi les succès de cette artiste qui vendit plusieurs millions de disques, principalement à la fin des années 1960 et durant la décennie suivante. Elle popularisa également en francophonie les classiques du répertoire israélien, tels que Hava Naguila, Yerushalayim shel zahav (Jérusalem ville d'or) et Hallelujah (Grand Prix Eurovision 1979).

Un certain 9 novembre 1969, une bourrasque de vent, du brouillard, un précipice, c'est un terrible accident de voiture. La chanteuse sombre dans le coma durant six jours et reste immobilisée pendant huit mois dans une coquille de plâtre : une calcification difficile, une impossibilité de consolider les os brisés. Les médecins lui prédisent une paralysie à vie. Sa carrière semble terminée mais elle se bat avec acharnement et pratique simultanément deux thérapies : l'application d'argile et l'absorption de tisanes. Au bout de trois ans, elle guérit. Elle publie ses "recettes"[1] qui deviennent best-sellers.

Outre sa carrière musicale, Rika Zaraï s'illustre donc dans la promotion de la médecine par les plantes à partir des années 1980. Ses prises de position dans ce domaine rencontrèrent de vives oppositions (notamment de la part des pharmaciens français) et firent l'objet de railleries dans les émissions humoristiques (notamment celles de Pierre Desproges et de Coluche).

En 2008, Rika Zaraï fête ses cinquante ans de carrière dans la chanson, avec la sortie d'un nouvel album Quand les hommes... où l'on retrouve des reprises de titres de Georges Brassens notamment ou encore d'Yves Duteil, ainsi que des inédits. Des concerts sont prévus à l'Olympia en novembre. Cette même année, elle effectue des récitals dans de nombreuses discothèques en province. Elle y fait la connaissance d'un Brestois dans le Finistère dans la discothèque Le Mylord. Son prénom serait Éric. Celui-ci devient son conseiller artistique.

Le 3 juin 2008, Rika Zaraï est hospitalisée en urgence à la suite d'un AVC (accident vasculaire cérébral) et est placée en soins intensifs à l'hôpital de la Salpêtrière, souffrant notamment d'une paralysie partielle du côté gauche du corps (hémiplégie). À la mi-juillet elle regagne son domicile et entame une phase de rééducation.

Source :http://fr.wikipedia.org/
 
Vos réactions : cliquez ici
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com