Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 

Chanteurs et acteurs
 

Histoires et Blagues
 
Site terredisrael et vous
Terredisrael en accueil terredisrael en page d'accueil
Faire connaitre le site
S'inscrire a la Newsletter
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
Lire la newsletter terredisrael
 
Recherche
 
 
Patrick Bruel
En Israel le 26 Mai 2008 - 1 2
3 4
A Raanana Amir Haddad et Patrick
Casser la voix
Au café des délices
Marre de cette nana Hatikva
----------
Patrick Bruel

Patrick Bruel, né Maurice Benguigui[1],[2], le 14 mai 1959 à Tlemcen, en Algérie, est un chanteur et un acteur français.

Biographie
Premières années
En 1960, ses parents, tous deux enseignants, se séparent. Le jeune garçon est élevé par sa mère, une institutrice. Elle se remarie plus tard, lui donnant deux demi-frères, David (14 février 1972) et Fabrice Moreau (25 juillet 1975). Il est « élevé dans le respect des traditions juives, mais sans être très pratiquant » [3].

En 1962, à l'indépendance de l'Algérie, sa famille est contrainte, comme presque tous les Pieds-Noirs, à quitter le pays, dont il ne conserve que très peu de souvenirs. Patrick et sa mère s'installent tous deux à Argenteuil, en banlieue parisienne. À l'âge de cinq ans, il découvre Brel, Brassens, Gainsbourg... et se prend d'affection pour ces chanteurs. D'après lui, de là découle son goût pour la musique. Les années passent et il n'est pas rare de retrouver le jeune Patrick et sa bande passer des samedis soirs entiers à reprendre à la guitare les morceaux de ces artistes.

En 1965, il se passionne pour le théâtre après une représentation de L'Idiot de Dostoïevski. Nouvelle révélation musicale quatre ans plus tard, cette fois après un concert de Serge Reggiani.

Malgré une interdiction parentale, à 14 ans, il se rend à Bruxelles pour y voir un concert des Rolling Stones. Il en ressort impressionné et se met à écouter les grands groupes rocks de l'époque : Led Zeppelin, Deep Purple...

Il se lance alors dans le théâtre, qu'il abandonne après deux heures de cours d'art dramatique. À la recherche d'un petit job, il décroche une place de GO (animateur) au Club Méditerranée, et fait ainsi son apprentissage de la scène.

Patrick Bruel est le cousin germain d'Élie Semoun[4].

Premiers rôles
Le 18 juin 1978, il répond à une annonce de casting parue dans France-Soir et obtient le premier rôle, aux côtés de Roger Hanin et Marthe Villalonga, dans Le Coup de sirocco d'Alexandre Arcady.

Bien que connu du jour au lendemain, le jeune homme préfère s'isoler en partant rejoindre une amie brésilienne à New York. Sur place, il fera la connaissance de celui qui deviendra l'un de ses plus fidèles amis : Gérard Presgurvic. Il restera un an aux États-Unis, avant de retrouver Paris et les bancs de la faculté pour des cours d'économie.

Entre 1981 et 1983, on le voit sur les planches du théâtre Saint-Georges, à Paris, dans la pièce Le Charimari. Au même moment, il se lance aussi dans une nouvelle aventure : la chanson - ainsi, sort Vide en 1982, un titre qui passera relativement inaperçu - et le public le découvre dans Les Diplômés du dernier rang, un film surfant sur la vague des Sous-doués. Puis, le jeune comédien retrouve Alexandre Arcady pour Le Grand Carnaval.

Dans les années 1980, on peut le découvrir en compagnie de Marianne Basler dans des spots publicitaires vantant les conserves "Zwan", cassoulet et choucroute, diffusés en Belgique.


Premières chansons
L'année 1984 est un grand succès musical, avec Marre de cette nana-là ! écrite par Gérard Presgurvic, l'ami de toujours, et Roger Poulet. L'année est marquée notamment par son premier passage télévisé dans La Chance aux chansons de Pascal Sevran. Un an plus tard, Patrick Bruel rejoint Fabrice Luchini sur le tournage de P.R.O.F.S, qui fera près de trois millions d'entrées.

En 1986, il sort son premier album, De faces. Malgré un succès relatif, le disque lui vaut quand même l'honneur de faire L'Olympia. Peu de temps après, le public le retrouve au générique du film Attention bandits de Claude Lelouch, puis dans le rôle d'un soldat blessé dans La Maison assassinée de Georges Lautner.

Patrick Bruel sort un nouvel album en 1989 : Alors regarde. Immense succès, en particulier les chansons Casser la voix ou Place des grands hommes -composée pour une émission Avis de recherche, où les copains d'enfance de Patrick Bruel étaient réunis. Cette même année, l'artiste devient incontournable et obtient le premier rôle de deux films : L'Union sacrée et Force majeure. Patrick Bruel peut arrêter de chanter en concert, les spectateurs prennent le relais. Ce témoignage de son succès fournira matière à plaisanterie pour les caricaturistes.


La « Bruelmania »
Avec le début des années 1990, Patrick Bruel jouit d'un grand succès médiatique. Il compte alors des centaines de groupies, souvent jeunes, qui donneraient tout pour l'approcher. C'est le début de la « Bruelmania ». Plusieurs événements, parfois inopportuns, témoignent de cet enthousiasme populaire : ainsi, lorsque Bruel, parti dîner tranquillement avec des amis à la « pizzeria sur les Champs-Élysées », se retrouve assiégé par de nombreux fans.

En 1991, l'artiste se positionne publiquement contre le Front national et son leader Jean-Marie Le Pen, lors de l'émission Sept sur sept. Deux ans plus tard, Patrick Bruel est à l'affiche de Profil bas qui sera un échec. Le chanteur Bruel revient en 1994, avec un album enregistré entre New York et Bordeaux ; il se produit alors à Bercy, puis décide de s'isoler. Il devient alors plus rare et partage son temps entre voyages, cinéma et copains.

En 1995, il obtient un petit rôle dans la comédie Sabrina, aux côtés d'Harrison Ford, et annule tous ses concerts dans les villes ayant des maires membres du Front national (Orange, Toulon…), ce qui lui vaudra l'ironie de Jean-Marie Le Pen. Un an plus tard, il est à l'affiche, avec Jean Reno, du film Le Jaguar. Puis, ce sont les retrouvailles avec Alexandre Arcady, pour K.

Passionné depuis tout jeune par le poker, il participe régulièrement à des compétitions, remporte un tournoi du WSOP 1998 (5000$ Limit Hold'em). Il est même devenu l'icône française du poker avec le DVD Poker Coach dans lequel il explique les fondamentaux du jeu et donne des conseils. Il commente sur Canal+ depuis 2005 les tournois du World Poker Tour avec Denis Balbir (parti sur France 2, remplacé depuis par Lionel Rosso). Entre temps, Patrick Bruel, âgé de 40 ans, sort un album plus intimiste, intitulé Juste avant coécrit avec Marie-Florence Gros, qu'il avait rencontrée quand elle lui avait écrit la chanson Demain (contre le Sida). Juste avant est salué par ses fans mais aussi par un nouveau public qui le découvre alors, grâce à cet album. Après cinq ans d'absence, c'est le grand retour vers la scène : stade de France, Fête de l'Humanité.

En décembre 2007, il préside le jury de Miss France 2008.

Engagements politiques
Patrick Bruel est compagnon de route de SOS Racisme dès les années 1980.

Il sort début 2005 le single Et puis la Terre, accompagné d'une soixantaine d'artistes, co-écrit avec Marie-Florence Gros et Amanda Sthers, son ex-épouse, et dont les recettes sont intégralement reversées aux victimes du tsunami du 26 décembre 2004 en Asie du Sud-Est.

Il participe le 14 février 2005 à un grand concert à l'Olympia pour obtenir la libération des otages Florence Aubenas et Hussein Hanoun. Il a régulièrement participé aux spectacles des Restos du Coeur.

Socialiste de longue date, il se sent « orphelin » quand Ségolène Royal devient la candidate du PS en 2007[5] et fait l'éloge de Nicolas Sarkozy dans un entretien pour le quotidien belge Le Soir[6].

Ses origines, son attachement à Israël [7] et son opposition au FN[8] lui ont valu des attaques venant de différents horizons[9]. Ainsi, Dieudonné, tout comme l'extrême-droite, moque son patronyme d'artiste[10],[11]. L'humoriste l'a par ailleurs publiquement accusé à plusieurs reprises de « soutenir activement l'armée israélienne » Tsahal[12], ce que Patrick Bruel dément, ou encore d'avoir le sentiment « d'être un peuple supérieur (sic) » et d'être « un militaire israélien en action »[13], ce qui a valu une condamnation judiciaire canadienne à Dieudonné[14].


Vie privée
Patrick Bruel a épousé le 21 septembre 2004, sa compagne Amanda Sthers à la mairie du 4e arrondissement de Paris. Les deux époux se sont rencontrés à Saint-Tropez en 2001. Ils ont un enfant, Oscar, né le 19 août 2003.

Deux jours après cette naissance, Maurice Benguigui a été autorisé à s'appeler officiellement Patrick Bruel par un décret publié au Journal officiel.

Le 28 septembre 2005, ils ont eu un deuxième garçon prénommé Léon. Il décide d'évoquer lui-même leur séparation après trois ans de mariage dans un numéro de Paris-Match sorti le 15 novembre 2007, afin de couper court aux rumeurs.

En 2009, il s'affiche avec sa nouvelle compagne, Céline Bosquet, mannequin et présentatrice de télévision[15].

Filmographie
1978 : Le Coup de Sirocco d'Alexandre Arcady avec Roger Hanin, ... : Paulo Narboni
1981 : Maigret se trompe de Stéphane Bertin avec Jean Richard, Roger Viry-Babel, ... : Louis
1982 : Ma femme s'appelle reviens de Patrice Leconte avec Michel Blanc, ... : François
1982 : Les Diplômés du dernier rang de Christian Gion : Philippe
1983 : Le Bâtard de Bertrand Van Effenterre : Dan
1983 : Le Grand Carnaval de Alexandre Arcady : Pierre-Marie Labrouche
1984 : La Tête dans le sac de Gérard Lauzier : Dany
1984 : Marche à l'ombre de Michel Blanc : Le guitariste du métro
1985 : P.R.O.F.S de Patrick Schulmann avec Fabrice Luchini : Frédéric Game
1986 : Attention bandits de Claude Lelouch dont Bruel réalise aussi la chanson-titre Tout le monde peut se tromper : Mozart
1986 : Champagne amer de Ridha Behi (film sorti en 1994) avec Jean Carmet, Ben Gazzara, Ida Di Benedetto, Julie Christie et Amidou : Wanis
1988 : La Maison assassinée de Georges Lautner avec Anne Brochet, Agnès Blanchot, ... : Séraphin Monge
1989 : Force majeure de Pierre Jolivet avec François Cluzet, Kristin Scott-Thomas, ... : Philippe
1989 : L'Union sacrée de Alexandre Arcady avec Richard Berry, Corinne Dacla, ... : Simon Atlan
1992 : Toutes peines confondues de Michel Deville avec Jacques Dutronc, Mathilda May, ... : Christophe Vade
1993 : Profil bas de Claude Zidi avec Sandra Speichert, Didier Bezace, ... : inspecteur Julien Segal
1996 : Le Jaguar de Francis Veber avec Jean Reno, Harisson Lowe... : François Perrin
1996 : Sabrina de Sydney Pollack avec Harrison Ford... : Louis
1997 : K d'Alexandre Arcady avec Isabella Ferrari, Pinkas Braun, ... : Sam Bellamy
1998 : Les folies de Margaret de Brian Skeet avec Parker Posey, Stéphane Freiss, Brooke Shields, Jeremy Northam : Martin
1998 : Hors jeu de Karim Dridi avec Rossy de Palma, Philippe Ambrosini, ... : Lui-même
2001 : Les Jolies Choses de Gilles Paquet-Brenner avec Stomy Bugsy, Marion Cotillard, Titoff... : Jacques
2001 : Le Lait de la tendresse humaine de Dominique Cabrera avec Maryline Canto, Valeria Bruni-Tedeschi, Olivier Gourmet, Rafik Belahouel... : Laurent
2002 : Sinbad (dessin animé) Bruel double le personnage de Sinbad
2004 : Une vie à t'attendre de Thierry Klifa avec Nathalie Baye (sortie 10 mars 2004) : Alex
2004 : El Lobo de Miguel Courtois : Nelson
2006 : L'Ivresse du pouvoir de Claude Chabrol : Jacques Sibaud
2006 : O Jerusalem de Elie Chouraqui : David Levin
2007 : Un secret de Claude Miller (sortie le 3 octobre 2007) : Maxime Nathan Grinberg

Notes et références [modifier]
1 - ↑ "Ce nom correspond à la tribu berbère des Guig, et semble venir du mot « igig » signifiant « pieu »." (voir [1] [archive]).
2 - ↑ "M. Benguigui (Maurice) dit Patrick Bruel, artiste de variétés, comédien ; 19 ans d'activités artistiques et de services militaires." (voir [2] [archive]).
3 - ↑ [3] [archive]
4 - ↑ http://www.voici.fr/star-life/les-dossiers-de-voici/lien-de-parente/patrick-bruel-et-elie-semoun-98404# [archive]
5 - ↑ Patrick Bruel, Faire les choses en grand [archive]
6 - ↑ Patrick Bruel : « Il y a une identité belge » - lesoir.be [archive]
7 - ↑ « Patrick Bruel cultive ses racines en Israël » [archive], Le Figaro, 6 juin 2008.
8 - ↑ Portrait [archive]
9 - ↑ [4] [archive]
10-↑ contre l’antisémitisme : solidarité avec Benjamin Stora [archive]. Petit dictionnaire pour lutter contre l'extrême-droite [archive], « "Bruel s'appelle bien Benguigui, qu'y a-t-il de raciste à le rappeler ?", écrivent en masse les lepénistes »
11-↑ Les limites de la liberté d’expression [archive]
12-↑ [5] [archive] (référence faite au Monde, éditions des 7 et 8 janvier 2004)
13-↑ [6] [archive]
14-↑ « Dieudonné condamné contre Bruel » [archive], Le Figaro, 28 février 2009
15-↑ (fr) « Céline Bosquet : la compagne de Patrick Bruel sur i>télé ! » [archive] sur le site officiel de Télé 7 Jours, 6 janvier 2009
16-↑ Patrick Bruel s'allie au fondateur de Meetic dans le poker en ligne [archive]

Source :http://fr.wikipedia.org/
 
Vos réactions : cliquez ici
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com