Accueil
Kiosque Inform. utiles Inform. Voyages
Fêtes
juives
Calendrier Fêtes Tourisme
terredisrael.com

Espace détente Histoires Georges Decouvrez Israel Sejour
en IL
Israel de A à Z Album photos Radio Tv Clips Prev. Conseil Perdu de Vue Ner Hazikaron Immobilier
 
 
 
 

Histoires et Blagues de Georges Chouraqui
 

A méditer
 

Chanteurs et acteurs
 
 
La frequentation du site
 
Livre d'Or du Site
 
Recherche sur le site
 
 
Ofra Haza
Adama Lehorekh Hayam

Hai
Shabbat Hamalka  
Shir Hafreha
Kol haneshama
Yeroushalaim Shel Zahav Medley
----------
Ofra Haza

Ofra Haza (Hébreu : עפרה חזה]) est une chanteuse israélienne née le 19 novembre 1957 à Tel Aviv et morte le 23 février 2000 dans cette même ville, elle est issue d’un milieu très modeste originaire du Yémen. Sa famille a émigré en Israël dans le contexte de la crise au Proche-Orient.


Biographie

Si elle fit ses premiers pas dans une troupe théâtrale à l’âge de 12 ans, sa carrière connut surtout son essor après son service militaire, sur la scène de la variété israélienne. Il peut être noté ses premiers albums à l’instar de Shir Hashirim Besha'Ashum'Im (1978), Al Ahavot Shelanu (1980) et Bo Nedaber (1981) qui lui conférèrent une popularité croissante avant de contribuer à la faire désigner comme représentante de son pays lors du concours Eurovision de l’année 1983. Une compétition artistique au bout duquel elle fut classée deuxième des résultats, avec son titre intitulé Chai.

Cet exploit dynamisa sa reconnaissance musicale en Israël mais permit aussi d’étendre sa notoriété à l’étranger. Cependant, il fallut attendre 1985 et l’alliance musicale entre des arrangements pop, de la musique traditionnelle et des chants religieux (textes du rabbin Shalom Shabazi du XVIIe siècle), sur l’album Yemenite songs, pour assister à une véritable consécration internationale. À ce sujet, le titre Im Nin'alu a conservé le sommet des charts musicaux occidentaux durant de longues semaines et a été intégré à la bande son du jeu vidéo "Grand Theft Auto: Liberty City Stories". Ofra Haza devient une habituée des plateaux de télévision. Suivront d’autres albums à vocation internationale à l’instar de Shaday et de Desert Wind, qui l’ont amené à travailler aux États-Unis et y effectuer des tournées de promotion.

Parmi ses plus célèbres collaborations, il convient de retenir notamment la participation au morceau précurseur de la musique électronique contemporaine, Pump up the volume du groupe M/A/R/R/S (1987), Paid in Full d’Eric B. & Rakim (article anglais) ainsi que le titre Temple of love, touched by the hand of Ofra avec les britanniques Sisters of Mercy (1992), et surtout Daw Da Hiya en duo avec Iggy Pop. Elle a également travaillé avec Lou Reed et chanté avec d’autres artistes dans Give Peace A Chance en 1991. Son duo avec Paula Abdul avait aussi connu un très grand succès. On raconte qu’elle aurait refusé un duo avec Michael Jackson.

En 1994, elle marque son retour sur la scène israélienne avec l’album Kol Haneshama, au style plus traditionnel et composé de ballades. Une nouvelle consécration nationale lui fut réservée ainsi qu’une notoriété jamais démentie, qui la fit se faire inviter par le Premier Ministre Yitzhak Rabin afin de chanter lors de la cérémonie de l’octroi du prix Nobel de la paix ladite année. Par la suite, elle collabora également au projet des bandes musicales du dessin-animé Le Prince d'Égypte ainsi que du film, The Governess.


Evènements
Le 3 février 1987, elle est propulsée malgré elle sous les projecteurs de la presse quand elle survit miraculeusement au crash d'un petit avion à la frontière Israëlo-Jordanienne, une date qu'elle célèbrera par la suite comme une deuxième naissance.

Le 15 juillet 1987, elle se maria avec le riche businnesman Doron Ashkenazi.

Sa vie fut cependant interrompue de manière inopinée à l’âge de 42 ans, Ofra Haza mourut de complications immunitaires par contraction du virus VIH. Ses 13 derniers jours en soins intensifs furent un drame national en Israël ; alors qu’elle avait pu marcher jusqu’au service de pneumologie, elle tomba rapidement dans un profond coma et chaque évolution de son état fut reporté dans l’heure par les télévisions implantées directement au centre médical Chaim Sheba.

Pendant 13 jours, ses parents et ses 8 frères et sœurs se relayèrent devant les urgences de l’hôpital, et quand ils quittèrent les lieux dans cette sombre nuit du mercredi 23 février 2000, tout le monde comprit que la maladie l’avait emportée, à 42 ans à peine…

Sa famille avait refusé à l’époque de dévoiler la cause de son décès, avoir le SIDA étant très mal vu dans les régions du Moyen-Orient. C’est finalement le lundi avant sa mort que Ran Reznick, correspondant médical pris la parole et brisa le tabou.
On dit qu’Ofra elle-même tenait à ce que sa maladie reste secrète. La patiente admise pour pneumonie pesait moins de 30 kilos.
On rapporte que son mari Doron Ashkenazi l’avait sequestrée dans leur maison pendant longtemps. Toxicomane, il l’aurait lui-même infectée du virus qu’elle a dépisté bien trop tard et qu’elle pensait honteux. Cloîtrée chez elle, elle se mourait à petit feu, refusant même d’admettre sa condition. Doron, qui avait avant vidé les comptes bancaires d’Ofra, est mort en 2001 d’une overdose.

Du parcours d’Ofra Haza, le Premier Ministre de l’époque, Ehud Barak, dira qu’elle incarnait la « success story à l’israélienne ».

Jeu Musique Année
Grand Theft Auto: Liberty City Stories Im Nin'alu 2005

Im Nin'alu a été intégré à la bande-son du jeu vidéo Grand Theft Auto: Liberty City Stories.


Discographie
Albums

1974 - Ahava Rishona (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
1976 - Ve-hutz Mizeh Hakol Beseder (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
1977 - Atik Noshan (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
1978 - Shir HaShirim Besha'ashu'im (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
1980 - Al Ahavot Shelanu
1981 - Bo Nedaber
1982 - Pituyim
1982 - Li-yeladim (Children’s Songs)
1983 - Hai
1983 - Shirey Moledet 1
1984 - Bayt Ham
1984 - Shirey Teyman (également Yemenite Songs ou Fifty Gates of Wisdom)
1985 - Yemenite Songs
1985 - Adamah
1985 - Shirey Moledet 2
1986 - Yamim Nishbarim
1987 - Shirey Moledet 3
1988 - Shaday
1988 - Yemenite Love
1989 - Desert Wind
1992 - Kirya
1993 - Oriental Nights
1994 - Kol Haneshama
1995 - Queen in Exile (non paru)
1997 - Ofra Haza
1998 - At Montreux Jazz Festival (Live - enregistré en 1990)
Compilations

1987 - Album HaZahav (Golden Album)
2000 - Manginat Halev (Greatest Hits)
2004 - Manginat Halev 2

Soundtracks [modifier]
1990 - Wild Orchid
1994 - La Reine Margot (Queen Margot)
1998 - The Prince of Egypt
1998 - The Governess

Source :http://fr.wikipedia.org/
 
Vos réactions : cliquez ici
 
   
 

Nos rubriques
Le Blog de terredisrael
Calendrier fetes Juives
Perdu de vue
Les cartes de voeux
Le Livre d'Or
Espace Culture
Espace Detente
Fetes Juives

Le Kiosque
Radio TV

Les cartes de voeux
Liens utiles
Liens Voyages
Israel de A a Z
Visite d'Israel
Vacances en IL
La Ste israelienne

Prevention
Communautes juives

Album Photos
Ner Hazikaron
Immobilier
Judaisme
Etre fier ...
Origine du conflit MO

Copyright - www.terredisrael.com
Les articles publiés dans le Site relèvent de la seule propriété de www.terredisrael.com
Seul le droit de courte citation reste permis avec lien directionnel actif de l’article avec le nom de l’auteur en entête obligatoire.
Ceux qui souhaitent copier une partie ou l’intégralité d'un article, sont priés d'en faire la demande par mail. Merci
Le site est édité par la
Sté Terredisrael Ltd. Israel
(Sté Num 513928770) -
Contact : Yossi TAIEB

Email: contact@terredisrael.com