A la mémoire de
Jacqueline (Mesaouda) Itah epouse azuelos

Annie Alimondo, France

Mettre à jour
le texte de votre bougie


Retour à accueil


Tu t'appelais Jacqueline, je t'appelais Maman
Tu as soignée mes peines avec pleins de douceurs
Tu disais toujours "que tu allais bien"
Mais un jour, tu as du resté au lit
La maladie t'a emporté loin de moi
Et tu me manque énormement.