6 Comments

  1. 6

    farhi liliane lea

    je suis nee en 1941, mais j’ai quand meme souffert de cette maudite guerre, toute ma famille etait regroupee chez nous c’est a dire mes deux tantes avec leurs deux fois 3 enfants et nous trois aussi avec nous l’angoisse etait grande et nous en ressentons encore les effets aujourd’hui a travers une peur de l’enfance que nous ne depassons pas

  2. 5

    claudine de tunis

    A Victor Hagege
    je vous remercie, il y a eu une erreur,en effet c est le 7 mai 1943 que Tunis ete liberee.

    Cette horrible guerre mondiale qui nous a tous marques si profondement par ces atrocites.

  3. 4

    V. Hagège

    Votre récit est émouvant mais la chronologie ne correspond pas.
    En effet, Tunis a été occupée de novembre 1942 au 7 mai 1943, jour le l’arrivée des alliés et de sa libération.
    Il est évident que ceci ne remet pas le moins du monde en cause la sincérité de votre récit mais replacera peut-être les évènements que vous relatez dans une période dont nous sommes encore nombreux à nous souvenir.
    Cordial Chalom

  4. 3

    A. Levy

    Nous sommes tous des enfants de la Shoah. Aussi devons-nous aider nos parents et grands-parents à surmonter cette permanente épreuve surtout s’ils sont dans le besoin. Je sais que le Fonds Social Juif de France assure la réalisation de 169 programmes en France qui bénéficient aux personnes en grande détresse et aux personnes âgées.

  5. 2

    israelestvivant

    emouvant.
    merci pour ce témoignage.
    tous les arabes ne sont pas antijuifs.

  6. 1

    scemama maurice

    Madame Claudine

    Une plaie qui saigne encore m’a rappelé les heures sombres que tunis avait vécu durant l’occupation nazie.Tout ce que vous y dites est malheureusement vrai
    mon père avait eté pris au s.t.o
    Et il rapportait chaque vendredi 50 francs de 1942 pour son travail obligatoire,c’etait terrible et alors que je n’avais que 8 ans je comprenais que nous etions devant le pire à venir.Mais grace à D…et aux alliés nous avons survécu au pire.
    Que l’Eternel benisse ceux qui ont étés sacrifiés sur l’autel de l’injustice et merci à vous Madame d’avoir rappeler ces heures sombres de notre jeunesse à Tunis. Maurice Scemama à Marseille

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com