pub2011
nathan-mileikowsky Le document qu’on lira ci-dessous – inédit en français – est un témoignage exceptionnel. Outre son intérêt historique général, pour l’histoire du Yishouv et du mouvement sioniste, il permet de comprendre une des énigmes de l’historiographie 1 du parti sioniste révisionniste de Jabotinsky :

l’alliance conclue entre le Hatsohar et le parti sioniste religieux Mizrahi, qui suscita une vive opposition parmi les partisans les plus fidèles de Jabotinsky, sionistes laïcs convaincus, opposés à toute alliance avec les représentants de la tradition juive…

Je publie ici la traduction en français de ce document, en guise de modeste hommage au grand historien, spécialiste du judaïsme espagnol médiéval,

Bentsion Nétanyahou, qui a été conduit hier à sa dernière demeure à Jérusalem, à l’âge de 102 ans, et dont le destinataire de la lettre ci-dessous, le rav Nathan Milikovski 2, était le père. Il n’est pas anodin que ce soit précisément le grand-père de l’actuel Premier ministre d’Israël qui ait joué le rôle d’intermédiaire entre Jabotinsky, fondateur du mouvement sioniste révisionniste (ancêtre du Likoud actuel) et le rav Kook, père spirituel du courant sioniste religieux. J’ajoute que l’on comprend mieux l’attitude actuelle de Nétanyahou face à l’Iran quand on connaît la vie et l’œuvre de son père, Bentsion Nétanyahou z.l.
Pierre Itshak Lurçat

netanyahu-bentsion-1

Londres, le 22 juin 1934,

Au Rav Milikovski, Jérusalem

Monsieur et cher ami,

Que vous dire ? J’ai vu hier qu’on vous accuse d’être le principal instigateur de la protestation des rabbins 3. Vous ne pouvez pas estimer vous-même la valeur de cette action… Outre son rôle décisif pour faire triompher la justice dans l’affaire Stavsky, elle aura des conséquences profondes et essentielles sur l’orientation politique et spirituelle du public hébreu en Eretz-Israël et en diaspora. Un exemple : j’ai déjà reçu plusieurs lettres demandant que je propose, lors de notre prochain Congrès mondial, une motion spéciale concernant les rapports entre l’Hatsohar [N.d.T. Organisation sioniste révisionniste] et la tradition religieuse

avraham-itshak-hacohen-kook Le nom du rabbin K. 4 est devenu en l’espace d’une nuit un symbole sublime dans le cœur des foules. Et moi-même, en toute humilité, si je n’étais pas totalement ignorant des choses de la Tradition, craignant de m’exprimer sur les sujets religieux, je choisirais précisément cet instant pour lancer publiquement un appel dont je rêve depuis l’époque de ma jeunesse : renouveler, de nos jours, le titre de « Cohen Gadol » (Grand-Prêtre). Je suis persuadé que la majorité des Juifs du monde entier accepteraient cela avec enthousiasme, et que même les gouvernements (dans les pays qui reconnaissent le judaïsme comme communauté religieuse) entérineraient cette décision. Mais je n’ose pas…

Transmettez mes sentiments respectueux envers le président des rabbins 5 de notre Sainte Terre – pour la première fois j’ai le sentiment qu’elle mérite d’être appelée « Sainte ».

Je voudrais également dire ma joie au juge Valéro 6 et au rabbin Yaakov Meir ; j’ai une grande estime pour les Juifs sépharades et pour leur œuvre considérable.

Chalom, mon ami et mon frère,

Zeev Jabotinsky

Lire l’original en hébreu, ici.

Notes

1. Certains historiens considèrent que cette alliance était purement opportuniste. D’autres y voient – à juste titre me semble-t-il – la conséquence de l’admiration que voua Jabotinsky au rabbin Kook après l’affaire Arlosoroff, dont la lettre ci-dessus est un éclatant témoignage.

2. Le rav Nathan Milikovski (1879-1935), né en Lituanie, étudia à la fameuse yéshiva de Volozhin. Educateur et orateur hors pair, il exhorta les Juifs de Pologne à monter en Israël, où il s’installa lui-même en 1920.

3. Il s’agit de la pétition signée par le grand rabbin Abraham Itshak Hacohen Kook et plusieurs autres rabbins contre le jugement condamnant Stavsky, Ahimeir et Rosenblatt, tous trois militants sionistes révisionnistes, pour l’assassinat de Haim Arlosoroff.

4. Le grand-rabbin Avraham Itshak Hacohen Kook.

5. Idem.

6. Le juge Moïse Valéro acquitta les accusés du procès Stavsky. Sur les relations entre Jabotinsky et les Juifs sépharades, lire L’Histoire de ma vie, éditions Les Provinciales 2011 et notamment ce passage.

source : vudejerusalem.20minutes-blogs.fr/

Articles similaires

Tags: , , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>