pub2011

Voici ce que nous rapporte Gérard Haddad psychanaliste, dans la revue « Tribune Juive » à Paris en 1990 après le décès du Rav Eliahou Raccah que j’ai connu ici à Bat Yam, voici ce qu’il écrivait:

« Je me souviens qu’étant jeune enfant, j’allai avec mon grand père écouter les commentaires de la semaine du Rav Eliahou Raccah à la grande synagogue de Tunis.

Voici le midrache que j’ai entendu et retenu :
« une femme vint consulter son rabbin sur un problème de cacheroute.
En l’honneur de Pessah lui dit elle, j’ai élevé un porcelet, comment le cachériser ?

Le digne rabbin lui expliqua qu’il fallait éliminer les quartiers arrières, saler et laver la partie restante.
La femme partit les élèves du rabbin explosèrent, Rabbi, lui dirent-ils, avez vous mal entendu? Cette femme impie ne vous parlait pas d’un agneau mais d’un porcelet.

Le rabbin sourit. Votre maître est peut-être vieux, mais ni sourd, ni gateux. Cette femme est en train de quitter le Judaîsme. Un dernier fil, un dernier respect pour la « Halakha », l’y rattache encore. Devais je le rompre? ou plutôt, en lui faisant bonne figure, essayer doucement de l’y ramener?

Ce n’est pas ainsi qu’auraient parlé les rabbins actuels.

Articles similaires

Tags: , , ,

13 Reponses to “Une leçon de sagesse des rabbins de Tunisie”

  1. MAAREK dit :

    le commentaire que vous publié est tiré d’un souvenir de mon oncle le Rav Eliaou RACCAH zal qui a marqué de son empreinte la Communauté Juive de Tunis ensuite celle de Bat-Yam,c’était un homme de très grande érudition, plein de sagesse, de tolérance et d’humour, à son fils qui n’avait sa kippa sur la tête, il lui disait : il a du avoir beaucoup de vent et ta kippa s’est envolée, voila un exemple dont devraient s’inspirer certains, notamment de tunisiens ou marocains qui s’habillent comme les Ashkenazes du Ghetto de Varsovie ou de Cracovie et en plus il étudiait le matin la Thora et travaillait l’après-midi THORA VAVODA…Sa maison à Bat-Yam était ouverte à tous et son épouse Ninette s’occupait de préparer des trousseaux pour les mariées nécessiteuses

  2. Drora dit :

    Oui quel dommage ?
    ma niece qui habite aux Us s’est mariee avec un non juif qui s’est converti.
    quel bonheur il fait le kidouch, va a la syna le shabath et jours de fêtes.
    Ils ont 3 garçons qui ont tous fait leur Bar Mitzvah.
    Imaginez qu’ils habitent en France… voila 3 familles juives en moins…

  3. habilp dit :

    A Yves Benzaquen:

    Je vous suis tout a fait sur les abus de certains Consistoires en matiere de conversion,notamment celui de Paris qui je peux vous l’affirmer est critique (officieusement) par le grand Rabbinat de Jerusalem .
    On peut comprendre la necessite de verifier la sincerite du candidat ,mais tellement de gens serieux et de bonne volonte doivent attendre avec des rejets parfois humiliants jusqu’a dix ans et plus pour obtenir leur conversion que c’en est scandaleux.
    Ici en Israel la conversion prend suivant les cas apres formation de 1 a 3 ans .
    Le probleme a mon humble avis provient d’une mentalite passeiste de juif de Gola qui prefere axer les comportements sur la foi religieuse a l’exces pour ne pas etre confronte au vrai probleme existentiel en relation a la Terre d’israel .
    En faisant un parrallele audacieux on pourrait audacieusement rappeller Manitou dans sa critique des juifs de france-incluant certaines categories de religieux orthodoxes tres barbus et tres chapeautes -qu’il comparait a des juifs des « juifs chretiens « …facon de dire vulgairement qu’ils sont « a cote de la plaque ».

  4. Yves BENZAQUEN dit :

    Bravo aux commentaires de Habilp et Maurice Scemama .Je les approuve entièrement .
    Dans un autre ordre d’idées,je rappelle que dans des temps pas si reculés , on pouvait en Afrique du Nord convertir au judaisme traditionnel sans trop de problèmes la chrétienne qui allait se marier avec un juif. De ce fait les enfants naissaient juifs… Aujourd’hui en France c’est un tel parcours du combattant (et tant d’exigences et de temps ) pour la conversion dite orthodoxe qu’une partie de notre descendance va sortir du judaisme officiel par suite d’une lecture trop stricte de la Loi. C’est vraiment regrettable .Il faudrait que nos rabbins se rendent compte de la peine des parents juifs qui voient leurs enfants se marier avec des conjoints non juifs alors que ceux ci voulaient se convertir et que leurs enfants pouvaient naitre juifs.C’est trop facile de dire « tant pis pour eux , c’est comme ça et pas autrement  » .

  5. Message pour Madame Rachel de Paris.

    Votre intervention du 12/04/2010 de 21h30 sur:
    la sagesse des rabbins de tunisie.

    Madame j’ai bien compris votre peine et votre amertume surtout lorsque cet incident s’est passé publiquement et sans discretion aucune.

    toutefois sachez Madame que mème si le rabbin de cette synagogue en Israel était d’origine « TUNE »
    pour autant sa formation dans ce pays saint qu’ERETZ n’etait peut ètre pas tunisoise, en tout cas ce que l’on peut dire c’est qu’il manquait totalement de tact et ce n’est pas à son honneur que d’humilier une famille au milieu d’un public familial.
    Vous Madame vos dragées partaient d’une très bonne intention coutumière chez nous les tunisois et vous n’avez rien a vous reprocher.
    quant aux rabbins de Tunis ou de tunisie Ils étaient je le crois presque parfaits (nul n’est parfait en cette terre) mais c’est les nouvelles générations très actuelles qui en font trop et font alors du mal.
    Je vous le redis Madame ne vous reprochez rien surtout lorsqu’on presente son fils à la « BAR MITSVAH »…………..
    Sincères salutations de Marseille……..
    Maurice Scemama ce Mardi 13 Avril.

  6. habilp dit :

    A rachel :moralite de toutes ces histoires :
    Ce rabbin sans doute effaye que ces bonbons ne soient manges par des porcs non cacherises n’a pas su trouver d’arrangement avec la thune.

  7. habilp dit :

    A alain :
    Toute la difference entre la stricte application de la Loi et « l’esprit juif ».
    Le chapeau servira a masquer le cramoisi facial du sombre hero.

  8. Rachel de Paris dit :

    Je ne partage pas votre avis avec « la sagesse des rabbins de tunisie » …
    Il y a six ans, nous avions organisé la bar mizva de notre fils en Israel dans une synagogue avec un rabbin tune.
    comme c’est la coutume, nous avons acheté des bonbons pour la cérémonie.
    Nous étions à Bnei Brak pour acheter le taleth, tefilim et aussi les bonbons.
    Alors que mon fils montait à la tora, le rabbin a décidé que les bonbons n’étaient pas cahers pour lui.
    Il les a fait rammaser et a ordonné de les jeter !!.
    J’ai été humiliée et j’ai quitté la synagogue honteuse et en pleurs …
    Depuis, nous évitons les synagogues tunes …

  9. Alain dit :

    Habilp, votre commentaire, chapeau!!!

  10. nejib dit :

    je suis tunisien d’origine musulman mais j’aime les juifs
    j’aime la réligion des juifs j’étudie l’hébreu avec fièrité
    et je n’aime pas qu’on provoque les rabbins et les juifs.
    à l’école Bourguiba School on nous enseigne la langue juive par une adolescente musulmane arrivant du village conservatrice tunisien et elle nous fait comprendre la culture juive par une
    version musulmane fanatique pour nous faire détester les juifs.
    Je considère ce acte est un acte méchant d’une fille arriérée
    méchante. Ces personnes font semblant qu’ils nous ouvrent sur les
    cultures étrangères alors qu’en vérité il trahis le droit de l’homme et créer une mauvaise vision sur les juifs donc on peut
    dire que c’est le terrorisme avec un nouveau masque camouflé

  11. habilp dit :

    la reponse de ce rabbin est tres fine,,tres intelligente.
    Pourquoi une personne qui declare vouloir cuire un porcelet s’adresse t’elle a un rabbin?
    La reponse est que cette personne a un probleme psychologique ou a un besoin inconscient-malgre son rejet apparent- de se rattacher a ce qu’elle considere encore comme une autorite ,une conscience peut-etre.
    A quoi aurait amene un rejet violent de cette personne sinon a la conforter dans sa folie ou sa provocation ?
    Autant jouer le jeu en attendant que la folie depressive s’estompe.Et n’oublions pas :tant de rabbins sont confrontes a des comportements ou des questions bizarres sinon idiotes de la part d’un public bigot ,qu’on peut bien sourire du cas de cette dame.
    On a des exemples au Maroc de fideles qui ostensiblement s’installaient le chabbat pour fumer leur meilleur cigare..precisement en face de la synagogue ,pour pretendaient ils « honorer le chabbat. »
    D’autres cuisaient la daffina ..avec des pieds de porc en remplacement du jarret lorsqu’elles n’en trouvaient pas a la boucherie cachere.Les juifs sont compliques et font souvent leur sauce a l’auberge du judaisme en retenant les mitszvot qui les arrangent.Les ponts n’ont pas ete rompus pour autant .Ainsi va la vie dans toutes les societes.Un brin de sagesse,de distance et de philosophie s’imposent sinon les ayatollah ne sont pas loin.
    Merci au Ciel d’avoir eu la sagesse de ne pas donner de pouvoir coercitif aux autorites religieuses de Son peuple cheri..

  12. Rony dit :

    c’est vrai que les rabbins actuels peuvent penser différemment mais si vous tenez a rencontrer des rabbins laxistes, il en existe aussi actuellement.

    si vous nous parliez du retour a la techouva de cette femme, ou encore de ses enfants j’aurais pu envisager une sagesse dans ces propos… mais vous finissez par dire qu’il était sage de répondre ainsi alors que finalement cette bonne femme mange non cacher avec approbation du rabbin! ou est la sagesse???

  13. [...] la source : Une leçon de sagesse des rabbins de Tunisie « Blog du site … eazArticles Complémentaires4 avril 2010 — Global Voices en Français » Tunisie : WAT.TV, [...]

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>