pub2011

quartet

Réuni le onze juillet dernier à Washington dans l’objectif de trouver un terrain d’entente pour relancer de nouvelles négociations entre les Israéliens et les Palestiniens, le Quartet s’est séparé sans qu’un communiqué ne soit publié en raison de l’écart entre les parties.

Saëb Arekat,chargé des négociations pour l’Autorité palestinienne ,s’empressa de déclarer à l’AFP qu’ « Il n’existe aucune autre option pour quiconque que de soutenir la démarche palestinienne à l’ONU pour demander l’adhésion à part entière de l’Etat de Palestine sur les frontières de 1967 ….
Il est temps pour la communauté internationale de soutenir la tentative palestinienne pour obtenir l’adhésion de l’Etat de Palestine sur les frontières de 1967, parce que cette démarche préserve le processus de paix et le principe de la solution à deux Etats, que ruine Israël ».

Un diplomate occidental pour sa part expliqua ainsi l’échec du Quartet : « Les Palestiniens sont censés obtenir les frontières de 1967 avec des échanges de territoires et les Israéliens voulaient en retour la reconnaissance d’Israël comme la patrie des Juifs, mais il n’y eu aucun accord sur cette question ».

Cela a d’ailleurs été confirmé par le porte-parole de l’Autorité palestinienne, Nabil Shaat, qui a dévoilé que « la Russie a joué un rôle important dans l’absence de publication d’une déclaration du Quartet en empêchant l’adoption d’une résolution appelant les Palestiniens à reconnaître Israël comme un Etat juif en échange de la ratification des frontières de 1967, comme base de négociations ».

Il est donc claire que les Palestiniens se disent prêts à adopter « le principe de la solution à deux Etats » mais cela en maintenant fermement leur exigence du retour en Israël de centaines de milliers de « réfugiés palestiniens » misant ainsi sur la disparition à terme d’Israël en tant qu’Etat juif.

Rien de nouveau, c’est encore et toujours ce refus arabe de reconnaître l’existence même d’Israël en tant qu’Etat juif qui fait obstacle à toute solution du conflit. Cela a déjà commencé en 1922, date de la décision de la Société des Nations de créer en Palestine un Foyer Nationale pour le peuple juif “compte tenu des liens historiques du peuple juif avec la Palestine “.Rappelons que l’article 80 de la Charte des Nations unies maintien la validité de cette décision, comme d’ailleurs tous les droits accordés à tous les Etats et les peuples sur la base des documents internationaux existants y compris ceux adoptés par la Société des Nations.

Arrivera-t-on un jour à ce que les grandes puissances et les instances internationales comprennent enfin la cause fondamentale du conflit et agissent en conséquence ?

Dr Zvi Tenney
Ambassador of Israel (ret)
Source : www.zvitenney.info

Articles similaires

Tags: , , ,

Une Reponse to “Une fois de plus le Quartet ne réussit pas à amorcer une solution au conflit Par le Dr Zvi Tenney”

  1. Yohaï Shimon dit :

    Il faut prendre conscience , une fois pour toute, que ni les « palestiniens » ni aucun pays arabe n’accepteront jamais de reconnaître le droit a l’existence d’Israël en tant qu’état de la nation juive. La tentative d’établir un état palestinien dont les frontières seraient les plus larges possibles (1967) en maintenant l’exigence du « droit au retour » des réfugiés palestiniens au sein des frontières d’Israël en sont la preuve, puisque le seul but évident d’une telle manœuvre est l’éradication d’Israël.
    Le plus inquiétant, c’est que le quartet veut nous faire croire que nous avons tort de nous méfier. Les Saëb Arekat et compagnie sont des modérés, des politiquement corrects et bien sur, revendiquer un état pour la nation juive, c’est de l’apartheid!!!
    Vous me direz « Rien de nouveau sous le soleil ! »
    Israël!!! Réveilles toi!!!

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>