pub2011

Toulouse a été un tel choc qu’il fallait bien un deuxième édito sur ce sujet.
Voilà pourquoi je vous invite à lire mon édito préshabbatique « un printemps à Toulouse« .
Guit Shabbès, Shabbat Shalom

luther-king

Cela fait maintenant plus d’un an qu’on nous conte les merveilles du « printemps arabe« .
Oyez, bonnes gens, accourez en Tunisie, en Libye et en Egypte pour vous rendre compte des progrès de la démocratie et de la liberté ! Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

La Tunisie s’est enfin libérée du carcan Ben Ali, la vie est belle maintenant au pays du jasmin avec, à sa tête, un parti islamiste « modéré ». La chute du tyran, en Libye, permet dorénavant à ses habitants de vivre dans la quiétude et la sérénité. Après le lard, ils ont le cochon (rien d’offensant, c’est seulement la formule la plus adaptée…).

En Egypte, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes depuis que Moubarak est en prison, les femmes non voilées sont enfin tranquilles dans la rue, les stades de foot sont de véritables lieux de communion entre joueurs et spectateurs, le Sinaï est un paradis où on peut passer tranquillement ses vacances, on peut enfin vivre dans un pays apaisé grâce à un parlement démocratique avec une majorité de frères musulmans et de salafistes.

Vous voyez que ce sont des gens « bien » les salafistes, ce que vous pouvez être de mauvaise foi !
Ils ont même des représentants en France. A Toulouse, la semaine dernière, un des leurs, un « combattant de la Liberté », un « moudjahidin » a été lâchement assassiné par les « Infidèles ». Il est mort en « shahid ».
Qu’avait-il fait, Mohamed ? Il a seulement supprimé des traitres musulmans qui avaient revêtu l’uniforme des Croisés. Et aussi un autre des îles, mais lui, il ne compte pas, c’est un « Noir ». Et surtout, des Juifs, la race maudite, avec des enfants en plus, une vraie opération de salubrité publique, car quand ils grandissent, ils deviennent des Sionistes.

Enfin, vous voyez bien, de toute façon c’étaient des bouffons qui ne méritaient pas de vivre.
D’ailleurs, même Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, elle n’a pas été plus choquée que cela. Ben c’est vrai quoi, les Sionistes ils en tuent aussi des enfants à Gaza ! Donc, si la baronne anglaise peut comprendre les raisons pour lesquelles on supprime des enfants juifs à Toulouse, alors qu’on arrête de diffamer les Salafistes.

J’arrête là l’ironie cynique et grinçante. Malheureusement, on ne pourra pas ramener ces sept innocents à leurs familles.
Mais ce qui est pire encore, c’est que même leur mort n’aura servi à rien.
Je suis un doux rêveur.
J’aurais voulu que les Musulmans de France descendent spontanément dans les rues des cités en brandissant des pancartes « Plus jamais cela ! ».

J’aurais voulu que les Musulmans de France aillent dans toutes les synagogues pour dire aux Juifs que ce qui s’est passé les révolte au plus haut point, qu’il y a un autre Islam, que le conflit israélo-palestinien ne doit pas être importé, que c’est la loi de la République qui prime, que Juifs et Musulmans sont compatriotes lorsqu’ils sont français.

J’aurais voulu que les Musulmans de France s’engagent publiquement à ne plus tolérer des imams étrangers prônant la haine dans les mosquées de l’Hexagone.
J’aurais voulu que les Musulmans organisent une chaîne humaine avec les Juifs, de la Concorde à l’Arc de Triomphe, de la Synagogue de la Victoire à la Grande Mosquée.

J’ai apprécié que Sarkozy et Hollande viennent à la synagogue de la rue Notre-Dame de Nazareth, mais j’aurais voulu qu’ils entourent le Grand Rabbin Bernheim, lui prennent les mains et qu’à ce moment-là, les représentants de la communauté musulmane déclarent solennellement que les Juifs sont leurs frères, que rien ne peut justifier qu’on s’attaque à eux sous prétexte qu’il y a un Etat juif qui s’appelle Israël, que cet Etat a le droit d’exister et que ce n’est pas aux Français, qu’ils soient juifs ou musulmans, de décider de ce qu’il se passe dans cette région, même si chacun peut avoir sa sensibilité propre.

J’aurais voulu que Sarkozy et Hollande, ensemble, maintenant, en pleine campagne électorale, accompagnés des dirigeants des communautés juive et musulmane, aillent à Jérusalem, à Ramallah, en Egypte, en Arabie saoudite, au Maroc, en Algérie, en Tunisie pour affirmer que Juifs et Musulmans peuvent vivre ensemble, qu’il n’y aura plus d’autre Toulouse, que la France est vraiment la Patrie des Droits de l’Homme, comme elle le prétend.

Mais il faut que je me réveille et que j’arrête de me prendre pour Martin Luther King dans « I have a dream ».
Le vrai printemps, celui de la tolérance, n’est pas prêt d’arriver en France.

Imaginez un seul instant qu’à Toulouse, où ailleurs, un Juif aurait pénétré dans une mosquée et tué quelques Musulmans.
Combien de synagogues auraient brûlé ? Combien de Juifs auraient été tués pour assouvir la vengeance des Musulmans ? Pas seulement en France, mais dans toute l’Europe, partout dans le monde.
Il faudrait même prévoir un pont aérien entre les grandes villes françaises et l’aéroport Ben Gourion pour exfiltrer les Juifs.

L’époque est depuis longtemps révolue où les Juifs de Diaspora s’inquiétaient du sort des Israéliens.
Aujourd’hui, la situation est inversée.
Qu’il est bon et doux, en dépit de tous les problèmes, de vivre dans un pays où les synagogues ne sont pas gardées.

Bref, de vivre en Juif maître de son destin, totalement libre sur la Terre d’Israël.

Source : http://www.guysen.com/

Articles similaires

Tags: , , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>