pub2011

blog-tsahalEn visite au Sud-Liban, un des plus proches confidents du président iranien s’est rendu près de la frontière israélienne pour soutenir ceux qu’il « les martyrs tombés dans la guerre contre l’ennemi sioniste. »

Ali Akbar Javanfekr
Le Président Ahmadinedjad entouré de deux proches conseillers
Ali Akbar Javanfekr et Mohammed Jafar Behdad

Une délégation menée par le conseiller du président iranien Ali Akbar Javanfekr est arrivé vendredi 16 mars au Liban et s’est rendu à la frontière sud qui sépare le Liban d’Israël.

« Aucune barrière, même si elle est en fer, ne sauvera Israël », a déclaré le chef de la délégation iranienne.

« La barrière qu’Israël veut construire ici prouve son inquiétude », a-t-il ajouté devant des journalistes réunis autour de la tombe d’Imad Mughnivey, haut chef terroriste du Hezbollah tué dans une explosion en 2008, « Notre visite dans la région a pour but de renouveler notre engagement envers les martyrs qui sont tombés sur cette terre sainte.»

« Le sang pur n’a pas été versé en vain et nous finirons par emporter la victoire contre l’ennemi sioniste », a-t-il dit avant d’affirmer être «fier d’être sur la terre de la résistance.»
S’exprimant au sujet du nucléaire iranien, l’homme qui est considéré comme l’un des plus proches confidents de Mahmoud Ahmadinedjad a estimé que certains responsables israéliens sont pris de « folie »: « Israël devrait contrôler ses fous et se rendre compte qu’ils ne sont pas crédibles pour proférer des menaces ».

Selon lui, les États-Unis « comprennent le danger d’une attaque contre l’Iran. C’est la raison pour laquelle je ne pense pas qu’ils autoriseront Israël à passer à l’acte. Ils savent qu’elles pourraient être les conséquence d’une telle attaque. »

Articles similaires

Tags: , , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>