pub2011

1. La France vient de pleurer les victimes de Mohammed Merah et célébrer le vrai Islam pacifique des musulmans institutionnels français.

2. Or ces musulmans français pacifiques viennent d’inviter à Paris pour le rassemblement de l’UOIF du 6 avril prochain Qaradawi, Mahmoud al-Masri, Omar Abdelkafi Chahata, autant de célèbres partisans publics du meurtre de masse des Juifs.

3. Et le gouvernement français leur a accordé des visas pour pénétrer en France.

4. Nous sommes au centre d’une immense tartuferie où les Juifs sont totalement enfumés

Jean-Pierre B

Voir : Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l’Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l’UOIF du 6 avril 2012

22.03.2012

http://www.islamisation.fr/

Le double langage de l’Élysée sur l’islamisme est scandaleux. Lié étroitement à l’état wahhabite du Qatar (lire l’enquête de Robert Ménard), principal mécène de l’islamisme, Nicolas Sarkozy et son réseau tolèrent l’islamisme des Frères musulmans tout en disant combattre l’extrémisme…

Alors que le président de la république vient d’annoncer des mesures de surveillance des internautes islamistes, le plus grand rassemblement de musulmans d’Europe, au grand jour, invite des prédicateurs fomentant les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France. Pourquoi tant de laxisme? « Pour ne pas fragiliser nos positions à l’export » nous a indiqué une source de haut niveau dans le renseignement, la vedette du Rassemblement,  Al-Qaradawi, étant un proche de la famille Al-Thani dirigeant le Qatar, elle même amie de Nicolas Sarkozy (ceci expliquant les exonérations fiscales des qatariens entre autre). Al-Jazeera, instrument d’influence du Qatar, est présidée par Hamad Bin Khalifa Al-Thani, émir du Qatar. Le psychopathe et antisémite cheikh Al-Qaradawi est le prédicateur officiel de la chaîne. Avec d’autres « savants musulmans », il débarque en France du 6 au 9 avril.

Présentation de trois conférenciers étrangers en tête d’affiche du Rassemblement annuel de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice… parmi plus de 400 lieux de prières :

- Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l’antisémitisime et Hitler, voici ce qu’a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV:

« Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j’espère est qu’à l’approche de la fin de mes jours, Allah me donne l’occasion d’aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l’univers. Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous. »

- Autre conférencier (parmi tant d’autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri :

 Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : « Comme le dit le dicton : « L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi. » Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[...]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[...]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[...]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites !  »

 

Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d’un cynisme inoui sur Al-Nas TV 

 » Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d’un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l’égard du Juif- si petite soit-elle – et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l’islam. Alors il alla vers lui et demanda: « Ne ressentez-vous pas une attirance pour l’islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman » Le Juif dit:« La seule chose qui m’empêche de devenir musulman, c’est que j’aime boire de l’alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m’empêche, c’est que je suis un alcoolique ».

«  Le musulman a conçu un plan, il lui a dit:  » Deviens un musulman, et continue à boire. » Le Juif dit « Très bien » et proclama : »je proclame qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, et Muhammad est le Messager d’Allah  » le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l’alcool, nous allons t’infliger la punition pour bu d’alcool, et si tu renonces à l’islam, nous te tuerons. « Donc l’homme est resté musulman et n’a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman. »

Lors d’une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l’UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu’il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans…

- Le Cheikh Omar Abdelkafi Chahata, est l’un des plus éminents prédicateurs contemporains. Il est né à Minieh En Egypte le premier mai 1951. Il a obtenu la licence en langue Arabe et Sciences Islamiques en plus d’un Master en Jurisprudence comparée ( Al Fiqh Al Mouqaran). Il est membre du comité des Sages qui fait partie de l’Union Mondial des Savants musulmans (dirigée par Qaradawi), membre de « l’Académie de la Recherche Scientifique » (SIC), il est aussi directeur du Centre des Études Coraniques de l’Institution du « Prix Dubaï international du Saint Coran ».

Dans une émission télévisée, Abdelkafi consacre le programme au premier calife de l’islam Abu Bakr (calife de 632 à 634), dont l’action politique se résume au combat contre des tribus ne voulant pas s’islamiser dans le Hedjaz, et d’autres ne voulant pas payer l’impôt islamique dans le Nedj. Pour le prédicateur égyptien, il était tout à fait normal de combattre les hommes de ces tribus :

« La première bataille que Abu Bakr a dirigé, ses compagnons voulaient qu’il reste à Médine mais il avait tenu a les accompagner (…) ils campaient à côté des tribus de Abs et Zubyan qui furent informés que Abu Bakr dirigeait l’armée, ils l’ont surpris à un endroit s’appellant Al-Qussa quelques kilomètres plus loin, les ont tué et sont retournés à Médine. Cette victoire laissa une grande impression chez les musulmans. Abu Bark préparait son armée à combattre les apostats qui refusaient de payer la zakat [impôt obligatoire dont s'acquittent les bons musulmans], ceux qui dénigrent le coran, ces apostats dont Allah a dit à son Messager [Muhammad]: « prenez leurs âmes et leurs richesses afin de les purifier et invoquez Allah » . Donc pourquoi on devrait considérer Abu Bakr comme un criminel, ils ne voulaient pas payer le zakat, donc Abu bakr a insisté pour qu’on les combatte » 

Il serait long de publier tout le contenu de l’émission, elle est visionable sur youtube avec un sous-titrage anglais.

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d’Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français…mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s’étonner que des soldats de l’islam mettent en musique ce qu’ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas-Observatoire de l’islamisation- 19 mars 2011

Dernier ouvrage paru: Ces maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010)

TOULOUSE

Il y avait déjà le gros attentat de l’usine chimique d’engrais qui avait provoqué des dizaines de morts et d’énormes dégâts. Il y avait un précédent et déjà « une culture ». Un ouvrier tunisien qui portait plusieurs couches de « pyjamas blancs » pour accélérer son arrivée au paradis des 72 vierges a sans doute introduit la mèche (un simple petit explosif), autrement le tas d’engrais n’aurait jamais sauté.

Grâce à cette culture jihadiste ou « nouveau jihadiste » (agir seul, sans aucun contact extérieur), il existe des milliers de « Mohamed Merah » qui sont incités et prêts à agir.

Toute autorité légale se trouve devant le choix de sévir ou d’apaiser.

L’apaisement est perçu par le jihadiste comme une reddition et n’empêchera pas le déroulement des opérations. Pour le jihadiste la mort est une délivrance et le début d’une vraie vie. Vouloir l’apaiser ne sert strictement à rien. C’est pour lui une plus grande incitation à agir. 32 h de « négociations », c’est soit du cinéma, soit de l’incompétence, ce n’est pas sérieux.

Tout le monde a une « trouille bleue » des Musulmans parce qu’ils sont prêts à tuer.

Voilà la situation où nous nous trouvons. Et les autorités autorisent un grand chef du Jihad International, Youssef al Qaradawi à venir le 6 avril 2012, la veille de Pâque, à pérorer au Bourget. Et les médias, qui sont de la même veine que ceux qui gouvernent, invitent Tareq Ramadan, notoire Frère Musulman, à venir s’exprimer chaque qu’il le souhaite, alors que d’éminents écrivains français sont interdits d’antenne.

 

Questions

Motivations évidentes depuis le début (1er et 2ème attentat)

- Soldats musulmans tués

- Vengeance pour leur présence en Afghanistan

- Préméditation et sang froid, appareil photo sur la poitrine (2ème attentat filmé par caméra de surveillance à la banque)

- Existence d’un groupe salafiste connu, déjà dénoncé depuis longtemps par Bernard Atlan: Forsane al  liza = les étalons des délices ou « les étalons délicieux »

 

Questions sur l’enquête

Nom du forcené : Mohamed Merah, ancien d’Afghanistan, connu des services de police et déjà soupçonné, condamné 15 fois et 2 ans de prison, interdit sur les vols vers les Etats-Unis, dénoncé par diverses personnes pour harcèlement, radicalisation connue de la police… se trouvait sur toutes les listes, il suffisait de croiser les listes pour ne trouver qu’un petit nombre de personnes. On aurait pu éviter le drame de l’école juive.

 

Questions sur le raid

- Pourquoi pas de gaz asphyxiant, là où les services français excellent (parce qu’on veut le tuer et non pas le prendre vivant)

- Pourquoi 32 heures: pour faire croire qu’on négocie sa reddition (?), qu’on préserve la vie humaine….

- Qu’est ce qu’il y avait à négocier avec un fanatique ?

 

Résumé d’une Traduction de documents des terroristes du nouveau jihad, par Memri

Le jihad qui est enseigné à tous les jeunes musulmans désoeuvrés ou non consiste dans un lavage de cerveau coranique et une formation au maniement des armes et aux méthodes de subversion. Le « nouveau jihad » se distingue par le fait que le nouveau jihadiste est engagé à agir seul, sans aucun lien avec un quelconque groupe. Il se débrouille pour acquérir ses armes, choisir sa cible, près de chez lui, là où on peut tuer un maximum de gens, école, club, lieu de culte, mall, centre de recrutement (tout mécréant est visé, c’est-à-dire un non musulman, un musulman apostat, ou un musulman au service de l’ennemi, occidental ou sioniste). Il ne dévoile en aucun cas son plan qu’il garde pour lui-même, c’est un tueur formé, embrigadé et isolé dans l’action.

Le Monde.fr: 

Le procureur de la République de Paris, François Molins : « On sait que c’est en prison qu’il a commencé à se radicaliser ». C’est là qu’il a dit commencer à « s’adonner à une lecture plus assidue du Coran ».

jeudi 22 mars 2012 14h49 Le Monde.fr

Le Monde.fr:

« Tu tues mes frères, je te tue », aurait dit Mohamed Merah en commettant son premier meurtre, celui d’Imad Ibn Ziaten, un militaire de 30 ans, selon le procureur de Paris, François Molins.
Le magistrat a expliqué que les enquêteurs avaient retrouvé, sur les indications du tueur, le sac contenant la caméra « qui lui a permis de filmer l’intégralité des trois tueries dont il s’est rendu coupable ».

jeudi 22 mars

Service politique : 

La campagne présidentielle semble devoir être profondément marquée par les événements de Toulouse. Lire nos contenus sur le sujet après le dénouement survenu ce midi avec la mort de Mohamed Mera :
Nicolas Sarkozy promet des mesures contre l’apologie du terrorisme http://lemde.fr/GGimtF ; le candidat se prépare à engranger le succès du président, avec un meeting prévu cet après-midi à Strasbourg : http://lemde.fr/GGE5pa

Le Monde.fr:

Il s’agit d’un groupe lié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué, dans un communiqué mis en ligne jeudi, la tuerie de Toulouse et appelé la France à reconsidérer sa politique « hostile » aux musulmans.
Le texte, signé par l’organisation « Jund al-Khilafah » (les soldats du Califat) qui a par le passé revendiqué des attaques en Afghanistan et au Kazakhstan, a été publié sur le site Shamikh, qui diffuse généralement les communiqués d’Al-Qaida.

Les Soldats du Califat voulaient punir la France (le figaro)

L’organisation terroriste qui a revendiqué la tuerie de Toulouse est un groupe pakistano-afghan lié à al-Qaida.

Les «Soldats du Califat» (Jound al-Khalifah) ont revendiqué jeudi dans un communiqué la tuerie de Toulouse et appelé la France à revoir sa politique à l’égard des «musulmans».

Le 25 octobre, ce groupe, basé le long de la frontière afghano-pakistanaise, avait menacé le gouvernement du Khazakstan, qui venait – après la France – d’imposer une loi interdisant le port du voile intégral dans les établissements publics. Cette initiative a été citée par Mohamed Merah comme l’une des raisons ayant justifié ses gestes fous de Toulouse et de Montauban.

Apparus récemment sur les médias djihadistes, les Soldats du Califat ont publié deux vidéos d’attaques contre des bases américaines dans la province afghane de Khost, où le réseau Haqqani, proche d’al-Qaida, est actif. «Jound al-Khalifah est très certainement lié aux groupes de combattants étrangers appartenant au réseau Haqqani dans l’est de l’Afghanistan et dans le Nord-Waziristan, au Pakistan», affirmait récemment un haut responsable du renseignement américain, cité par la revue spécialisée The Long War Journal.

Or, d’après de premières informations, Mohamed Merah aurait séjourné dans le Nord-Waziristan en 2011, où il avait été pris en charge par le MOI, le mouvement islamique ouzbek, en charge de l’encadrement des djihadistes étrangers.

Le blog de Bivouac-ID
Pour Tariq Ramadan, Mohamed Merah est une victime de la société française

Posted: 22 Mar 2012

Dans le tas des réactions indignes à l’affaire  du djihadiste de Toulouse Mohamed Merah, celle de Tariq Ramadan est particulièrement insoutenable.

extrait :

“[…]Le problème de Mohamed Merah n’était ni la religion ni la politique. Citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, et le sens de la vie dans son pays, il va trouver deux causes politiques pour exprimer son dépit : les peuples afghan et palestinien.

Il s’attaque à des symboles, l’armée, et tue juifs, chrétiens, musulmans sans distinction. Il exprime une pensée politique d’un jeune adulte dérouté qui n’est habité ni par les valeurs de l’islam, ni par des pensées racistes ou antisémites.

Jeune, désorienté, il a tiré sur des repères qui avaient surtout la force et le sens de leur visibilité. Ni plus ni moins. Un pauvre garçon, coupable et à condamner, sans l’ombre d’un doute, même s’il fut lui-même la victime d’un ordre social qui l’avait déjà condamné, lui et des millions d’autres, à la marginalité, à la non reconnaissance de son statut de citoyen à égalité de droit et de chance. Mohamed, au nom si caractérisé, fut un citoyen français issu de l’immigration avant de devenir un terroriste d’origine immigrée. Son destin fut très tôt enchaîné à la perception que l’on avait de ses origines.

Il n’y a pas à excuser son acte. Espérons néanmoins que la France entende une leçon que Mohamed Merah n’avait ni l’intention ni les moyens de lui donner : il était français, comme toutes ses victimes (au nom de quelle logique étrange, d’ailleurs, les a-t-on différenciés et catégorisés sur la base leur religion ?)[…] “

Lire l’intégralité sur le Blog de Ramadan

Apostille :

Dans les commentaires, Ourga fait très justement remarquer : “Si un personnage public avait défendu Breivik ou tout néo nazi de cette manière on l’aurait foutu en taule pour propagande haineuse …”

 

Articles similaires

Tags: , , , ,

3 Reponses to “Tartuferie monumentale, de l’Elysée et consorts (qu’aurait fait le PS) sur l’Islam et les odes à la religion de paix”

  1. CHEN dit :

    C’est bon, cette visite a été annulée ! Mais soyons vigilants car la France est une passoire pour ces fous de Dieu.

  2. sam dit :

    Message de sympathie que j’ai recu d’un ami non-juif.
    A la suite de cette tuerie effroyable à Toulouse, les juifs sont restés digne, pas de bruit, pas de manifestation bruyante, pas de voitures brûlées, pas de castagne dans les banlieues, pas de magasin saccagés et pillés, pas d’esprit de revanche, le calme et la dignité….

    Qu’en aurait-il été si ces assassinats avaient eu lieu dans une école, que je ne nommerai pas, mais que chacun de nous imagine, …

    Dans les heures qui auraient suivies, il y aurait eu des manifestations dans toutes les banlieues des grandes ville de France, d’autres blessés, et peut-être d’autres morts, des fous dans les rues hurlant au RACISME, à l’intolérance, et à la stigmatisation …. que n’entendrait-t-on pas ?

  3. betty L dit :

    ILS NE PEUVENT PLUS RIEN CACHES MERCI A NOTRE SITE A LA LIBRE PAROLE MERCI YOSSI

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>