pub2011
terredisrael on juin 22nd, 2015

On le sait, l’alphabet hébraïque comprend vingt-deux lettres. Ou, si l’on compte la totalité des graphies, les points dans les lettres et les finales, ce sont trente-deux lettres. Pourtant lorsque je le récite, moi qui l’ai appris par cœur, et ânonné pendant mes années d’Alliance à Alger, rue Bab-el-Oued, avec dans l’oreille la voix grave [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – L’Aleph beth en vingt-six lettres

terredisrael on juin 22nd, 2015

La famille c’est important pour nous, dans le judaïsme c’est le lien de vie, ainsi que l’a représenté Élie Sarfati (je ne me lasserai jamais de le citer) en peignant cette chaîne recouvrant ce linge bleu et blanc, le drapeau d’Israël. Nous sommes une immense famille dispersée qui se regroupe, quand elle le peut ou [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – lien de vie

terredisrael on juin 19th, 2015

À Simon Darmon, Julien Zenouda et Claude Elbaz, mes camarades de l’Alliance à Alger.
L’Alliance Israélite Universelle fut fondée en 1860, sous l’impulsion du baron Hirsch et d’autres philanthropes, avec pour but la diffusion de la langue et de la culture française dans tout le bassin méditerranéen, le Proche-Orient et l’Asie auprès des communautés juives. Il [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – L’Alliance Israélite à Alger

שלח-לך « Envoie pour toi », marque le début de la paracha qui explique pourquoi le peuple hébreu va errer quarante ans au désert במדבר. Nous sommes aux portes de la Terre Promise et Moïse est sommé par la divinité d’envoyer des explorateurs – éclaireurs et espions à la fois – de l’autre côté de la frontière [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Dans les pas de Josué : de l’errance à la permanence

terredisrael on juin 3rd, 2015

Sous la brume à ras d’exil qui a, depuis belle lurette, rendu caduc le privilège olfactif, je choye, à la façon de cet amputé caressant son moignon, la lointaine magie odorante de ma ville, Alger, mon doux parfum… Terre natale, mère parturiente ou riante… Maman avait une odeur poivrée que je n’ai jamais retrouvée chez [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Alger, mon doux parfum

terredisrael on mai 31st, 2015

Choulamit est dans l’imaginaire juif  le symbole de la belle amoureuse, de la femme désirable, riche de fantasmes érotiques. Le chapitre VII et avant-dernier du Cantique des cantiques est la quintessence érotique de ce poème d’amour annexé au rituel religieux comme métaphore de l’amour de Dieu. Celle qui est qualifiée de Hayafah banachim – « la [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Choubi choubi hachoulamit

terredisrael on mai 24th, 2015

Du lointain village et de mes anciens il ne me reste qu’un souvenir, un héritage, et je ne sais comment, mais du fond d’un tiroir j’ai retrouvé cette pièce unique et émouvante :
le sac de Bar-mitzva de mon frère Alfred – le cadet de la famille – né en 1922 (et mort en 1988), qui était [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – l’héritage

terredisrael on mai 21st, 2015

Je me serais tué ce matin, après la nuit que j’ai passée. Je voyais tout en noir dans ma nuit blanche. Et puis, tout aussi absurdement, je me suis mis à voir tout en blanc dans mon noir matin. Je me disais : c’est un passage à vide, un trou de conscience où l’on s’enfonce [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Le blanc des yeux

terredisrael on mai 19th, 2015

L’homme dans la meh’itsah par Albert Bensoussan
Mais d’abord qu’est-ce que c’est que la meh’itsah ?
La racine hébraïque h’etsi (« moitié ») signifie bien coupure en deux et séparation. Il s’agit de partager en deux la chair initiale, qui fut Adam, l’homme de terre créé mâle et femelle, avant que D.ieu ne n’avisât qu’il n’était [...]

Lire la suite de : L’homme dans la meh’itsah par Albert Bensoussan

À Déborah, ma femme, qui a l’âme pieuse
Quand je ne me grise pas des Psaumes du Tehilim ou du « Plus haut des chants » de Chir Hachirim, c’est pour saisir à deux mains la poésie hébraïque de Yehuda Amichaï, cet homme qui émigra en Israël l’année même de ma naissance, et qui connut à Jérusalem le [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Yehuda Amichaï : Vision de paix et d’amour

terredisrael on avril 30th, 2015

Albert Bensoussan - Abraham de Nedroma
En mémoire du village effacé.
Je me trouvais dans ce petit bistrot de la rue Mouffetard avec mon ami Noah, au sortir de Radio J où nous avions devisé talmudiquement — en coupant les cheveux en quatre — de ces plages  algéroises que nous avions quittées, une main devant une main derrière, [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Abraham de Nedroma

terredisrael on avril 22nd, 2015

Chez nous, qui pouvait parler du Rheingold, de cet « Or du Rhin » des mangeurs de saucisses à Bayreuth ? Entre nous, quand j’étais tout jeune je croyais, à mal prononcer le nom de la ville ou la confondant avec une autre, que Wagner était libanais. Enfer et damnation pour l’antisémite au festival de [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Tout l’or de la Tafna

terredisrael on avril 17th, 2015

Le rouleau débobinait l’histoire. Le récit s’ancrait sur deux baguettes. Mobilisant deux doigts — pouce, index — de mes deux mains, à la façon d’une fileuse. Ainsi Lalla Sultana au village devant sa trame : grand-mère me laissa une grosse couverture de laine écrue, elle aussi naufragée. Mais là Fraïm exhibait devant mon corps meurtri [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Alger : la cassure

terredisrael on avril 9th, 2015

Albert Bensoussan - Yehouda Halévi, ledor vador 
Le Cantique des Cantiques – Chir Ha-Chirim -, Chant des Chants, est un poème amoureux, rapportant les amours parallèles d’un roi et de sa reine, d’un berger et de sa bergère. Inclus dans le rituel des prières, il sert d’ouverture au Chabbat, préludant à l’office du vendredi soir. De tout [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – Yehouda Halévi, ledor vador

terredisrael on avril 2nd, 2015

Les Psaumes – Tehilim en hébreu, pluriel de tehila qui signifie « louange » – constituent un élément majeur de la liturgie juive. Il n’est pas une prière, pas un office, pas une fête ou célébration, où n’entrent les Psaumes, qui sont louanges au Créateur. En fait, les Psaumes sont pour le croyant le chemin de la [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan : La poésie des Psaumes

terredisrael on mars 18th, 2015

Je relis Berechit — « dans le commencement » — et m’émerveille de la mise en place de la Création. Matière brute auparavant : le désert, le vide, les ténèbres, les eaux et, face à cela, le souffle d’Élohim. Et soudain l’ordre intervient, ou plutôt l’ordonnancement des choses et des êtres. En tout premier lieu, [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – L’homme n’est pas un golem

terredisrael on mars 16th, 2015

La Torah est ouverte sur mon bureau. Dans cette belle édition de Berlin 1925 qui appartenait à mon père. Dans ses jours de vieillesse, alors retraité d’un dur labeur d’écriture, papa s’asseyait dans ce petit bureau vitré qu’il avait fait construire sur la véranda à Alger, et inlassablement je le voyais déchiffrer le texte, le [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – La Torah est lumière

terredisrael on mars 4th, 2015

C’est après que ça m’est venu, au vu de  la profanation des cimetières en France, ce nouveau sport de jeunes désœuvrés qui, dans leur grande lâcheté, s’en prennent à qui ne peut leur répondre. Hier dans le Vaucluse, aujourd’hui dans le Bas-Rhin.

On en avait des injures, à Alger, en veux-tu en oilà, Ouallah ! On s’insultait [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan : «La mort de tes os !…»

Cousine Tétère n’aime pas les yapreks
Au 8 mars, journée internationale de la femme,
et à toutes celles qui ont trois kilos à perdre.

Des yapreks à s’en lécher les babines 
Il faut savoir tout ce que la cuisine de chez nous doit à la gastronomie turque. L’Ottoman a trop longtemps fait sa loi sur ces rives méditerranéennes, dans [...]

Lire la suite de : Prof Albert Bensoussan : Cousine Tétère n’aime pas les yapreks

terredisrael on février 28th, 2015

Nous avons là une représentation énigmatique de l’homme confronté à ses aspirations, ses sentiments partagés et son souci de s’intégrer au grand tout, ici représenté par la volumineuse figure ovoïde, sur laquelle se détache, mineure, la face (panim) de l’homme, dont on aperçoit, en pointillé, le corps, tout occupé non pas du cœur, mais de [...]

Lire la suite de : Albert Bensoussan – La rotation des astres, une peinture de Sarel