pub2011

gilad shalit

Un hommage rendu au Prof Albert Bensoussan* par la revue latino-américaine de France : Espaces-latinos (Janv./Fév. 2011)

Albert Bensoussan, où et comment avez-vous débuté votre carrière ?
Quand je suis arrivé en France, j’allais juste me marier. Je voulais m’installer.
J’avais 28 ans et j’avais fait mon service militaire de 18 mois en Algérie. Il me fallait gagner ma vie, et j’ai répondu à une petite annonce des éditions Maspéro.
J’ai traduit une biographie de Franco, Historia de un mesianismo.
J’ai connu François Maspéro chez lui, à l’époque il avait sa librairie et une
petite maison d’édition. J’ai d’abord été nommé à Melun et ensuite, à la Sorbonne.
Lorsque j’ai été nommé assistant à la Sorbonne, l’administrateur était perplexe. J’étais le seul à avoir un nom pareil à la Sorbonne. Il n’osait pas me demander si j’étais arabe et m’a demandé si je n’étais pas un peu kabyle, voyez-vous ! C’était d’une maladresse insigne ! Il voulait savoir d’où je venais.
Quand on exerce un certain pouvoir, on cherche la petite bête. Dans mon travail, je n’ai jamais souffert du racisme, mais un petit peu quand même !

Lire la suite de la rencontre avec le Prof Albert Bensoussan (fichier pdf)

* Le Prof Albert Bensoussan est aussi Rédacteur du Site www.terredisrael.com
lire ses articles

Articles similaires

Tags: ,

5 Reponses to “Hommage rendu au Professeur Albert Bensoussan par l’Espace Latinos”

  1. Guedj. M. dit :

    Les Guedj sont partout !
    Chère Mme Colette Guedj,
    les mauvaises langues pourraient insinuer que les Guedj sont partout !
    Pour ma part, bienvenue au club de Terre d’Israël et j’espère que nous aurons, bientôt la chance de lire un article de cette qualité sur Constantine…
    Marc Guedj

  2. GUEDJ Colette dit :

    je suis fière d’être ton amie!
    Colette

  3. Bensoussan Albert dit :

    Merci à vous deux pour votre amitié et votre fidélité.
    Claude, que deviens-tu et comment va Danièle? Je te rappelle mon mél si tu veux m’écrire (albbens@free.fr). J’ai pensé à toi avec ces affaires de Tunisie, en espérant que, s’il te reste de la famille encore là-bas, elle n’ait pas été inquiétée. Chalom. AB

  4. tapia dit :

    bravo,j’aimerais bien te revoir un de ces jours amitiés claude

  5. Levy Georges dit :

    Que la vie du Professeur Albert Bensoussan soit aussi longue que son oeuvre littéraire, aussi riche que ses traductions et aussi ensoleillée par ses amis hispagnolisants.

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>