pub2011

André Namiech

André Namiech

Dernièrement, lors d’un discours sur l’immigration, un ministre français avait mentionné le fait que, selon lui, toutes les « civilisations » ne sont pas d’un même niveau culturel ou moral.

En d’autres circonstances, cela aurait été qualifié de « vérité de La Palisse »… Mais en France, où domine « la pensée unique », ce discours a soulevé un tollé parmi la classe politique de l’opposition. Ce parti politique a immédiatement fait un amalgame entre les propos du ministre qui parlait de civilisations, et les idéologies racistes du IIIème Reich en Allemagne qui a entraîné l’extermination de millions de personnes (dont six millions de Juifs), sous prétexte qu’elles ne répondaient pas aux critères sélectifs de « la race pure arienne »…
Voilà une fois encore la démonstration que certains partis politiques français veulent imposer « leur pensée unique » sous peine de traiter toute autre analyse, de « raciste »…

Il est bon de rappeler ici le sens des mots : Une « civilisation » est l’ensemble des comportements d’une société, qui témoigne de son évolution culturelle et morale, par opposition à la barbarie.
Le « racisme » lui, est une idéologie fondée arbitrairement sur la croyance qu’il existe une hiérarchie qualitative entre les hommes. D’après le racisme, cette hiérarchie serait déterminée par la couleur de la peau ou l’appartenance à certains groupes humains considérés comme inférieurs…

En Occident, il apparaît aujourd’hui nécessaire de pouvoir comparer les diverses cultures qui se côtoient et qui sont appelées à coexister dans un même espace publique.

Chaque individu, homme et femme, peut et doit pouvoir estimer librement si les avancées en matière de droits de l’homme, de libertés d’expression et de droits politiques dont il jouit, sont des biens inaliénables auxquels il tient, étant conscient qu’ils sont le fruit des luttes antérieures qui ont permis ces évolutions.

Il n’y a rien de raciste dans le fait de comparer les comportements de différentes sociétés par rapport aux critères qui fondent les principes de base des sociétés occidentales et démocratiques.

Claude Lévi-Strauss, de l’Académie française, avait écrit un livre intitulé « Race et Histoire », collection Folio / Essai. Dans ce livre, il introduit une réflexion sur la culture occidentale et le sens de la civilisation et des groupes ethniques qui composent l’humanité. Il écrit notamment :

« L’originalité des apports culturels aux civilisations humaines tient à des circonstances géographiques, historiques et sociologiques, mais non à des aptitudes distinctes liées à la constitution anatomique ou physiologiques des noirs, des jaunes ou des blancs…

« Nous avons cherché à montrer que la véritable contribution des cultures ne consiste pas dans la liste de leurs inventions particulières, mais dans l’écart différentiel qu’elles offrent entre elles. Il n’y a pas, il ne peut y avoir une civilisation mondiale au sens absolu que l’on donne souvent à ce terme, puisque la civilisation implique la coexistence de cultures différentes, dans un respect mutuel.

« La tolérance n’est pas une position contemplative dispensant les indulgences à ce qui fut ou à ce qui est. C’est une attitude dynamique qui consiste à prévoir, à comprendre et à promouvoir ce qui veut être.

« La seule exigence que nous puissions faire valoir pour préserver la diversité des cultures, est qu’elle se réalise sous des formes dont chacune soit une contribution à la plus grande générosité des autres ».

Articles similaires

Tags: ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>