pub2011
Trois fois dans l’année, il venait prononcer un discours à la synagogue de R. Haim : le Chabbat Hagadol, le Chabbat de la mariée et le Chabbat Chouva. Les fidèles ne se lassaient pas de l’écouter attentivement.
david-bembaron

Après le décès de R. Haim Bellaiche en 1947, il fut élu Grand Rabbin de Tunisie et continua d’assumer la présidence du Tribunal rabbinique de Tunis.
Tous les ministres du gouvernement tunisien l’estimaient et le considéraient.
Il laissa de nombreuses notes dans plusieurs ouvrages et des manuscrits.
Il fut décoré du Nichan Iftikhar et de la Légion d’honneur.
Il rendit l’âme à 70 ans, tout comme le roi David.

la suite …

Articles similaires

Tags: , , , ,

5 Reponses to “Rabbi David Bembaron, Grand Rabbin de Tunisie Par Roland Fellous”

  1. terredisrael dit :

    Shalom Avraham
    Ou peut-on se les procurer ?
    Merci

  2. avraham darmon dit :

    C’est avec une grande joie que je vous annonce la publication des ecrits de Rabbi David Bembaron, commentaires sur le Talmud, le houmash, la bible et la haggada sous le titre: Vaikhtov David.

  3. Fellous Roland dit :

    Veuillez m’ecuser à vous tous qui m’avez écrit soit pour mon ouvrage, la biographie de R. Haim Assuied, soit pour ceux qui l’ont acheté et à tous ceux qui ont laissé un commentaire à l’un de mes écrits sur ce site. Je m’excuse de n’avoir pu répondre à temps, avec les fêtes de Pessah.
    Je voudrai répondre en premier à Rachel C. en date du 27/03/2010 suite à mon article sur « Etmol »
    Je suis tout à fait d’accord avec l’analyse que vous faites sur nos rabbins actuels, Ils se cantonnent au stict respect à la lettre de la « Hakakha » sans tenir compte de l’aspect humain. C’est aussi l’une des raisons d’avoir écrit mon ouvrage cité plus haut, car nos rabbins tunisiens ont mauvaise presse auprès de ces dits rabbins.
    Voici à titre d’exemple, ce que nous rapporte Gérard Haddad psychanaliste, dans la revue « Tribune Juive » à Paris en 1990 après le décès du Rav Eliahou Raccah que j’ai connu ici à Bat Yam, voici ce qu’il écrivait: « Je me souviens qu’étant jeune enfant, j’allai avec mon grand père écouter les commentaires de la semaine du Rav Eliahou Raccah à la grande synagogue de Tunis. Voici le midrache que j’ai entendu et retenu,  » une femme vint consulter son rabbin sur un problème de cacheroute. En l’honneur de Pessah lui dit elle, j’ai élevé un porcelet, comment le cachériser? Le digne rabbin lui expliqua qu’il fallait éliminer les quartiers arrières, saler et laver la partie restante. La femme partit les élèves du rabbin explosèrent, Rabbi, lui dirent-ils, avez vous mal entendu? Cette femme impie ne vous parlait pas d’un agneau mais d’un porcelet. Le rabbin sourit. Votre maître est peut-être vieux, mais ni sourd, ni gateux. Cette femme est en train de quitter le Judaîsme. Un dernier fil, un dernier respect pour la « Halakha », l’y rattache encore. Devais je le rompre? ou plutôt, en lui faisant bonne figure, essayer doucement de l’y ramener? Ce n’est pas ainsi qu’aurait parler les rabbins actuels.
    M. Samama, vous êtes trop gentil avec moi, c’est trop d’honneur que je ne mérite pas. Je ne suis qu’un simple juif passionné par nos rabbins et notre patimoine Juif tunisien.
    M. Haddad pourriez vous détailler un peu plus votre parenté avec le G. R. David Bembaron.

  4. HADDAD dit :

    C EST L ONCLE A MA MERE ,JE ME SOUVIENS ,LORSQUE J ETAIS TOUT PETIT HAG SAMEAH A TOUS HADDAD BRESIL

  5. scemama dit :

    félicitations à Mr Rolland Fellous des informations données à tous les juifs
    tunisiens et que « D…vous donne la force de continuer en ce sens.
    votre dévouement est magnifique et vous ètes une des perles du judaisme tunisien et que (je me répète) D… vous bénisse pour votre labeur dont je vous dit Mr Fellous mon admiration.
    Maurice Scemama à Marseille ce lundi 29 Mars 2010 veille de Pessah.

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>