2 Comments

  1. 2

    Freddy Maier

    La Suisse, mon pays, a eu une attitude tout a fait particuliere pendant la guerre. La politique de « la barque est pleine » etait le fait d’une peur de ne pas pouvoir subvenir aus besoins des refugies, comme l’article le precise bien. Mais, concernant les refugies Juifs, il ne faut pas oublier que c’est le gouvernement suisse qui a demande aux Allemands de tamponner les passeports des Juifs avec un « J » pour pouvoir les reconnaitre a la frontiere suisse. Les refugies Juifs qui avaient de la famille ou des amis qui pouvaient payer pour leur logement et nourriture etaient acceptes…..les autres etaient tout simplement refoules dans les bras des Nazis. Une partie de ma propre famille, allemande, refugiee a Nice, puis entree en Suisse, pres de Geneve a ete prise en charge financierement par un cousin de Bale….sinon ils auraient ete renvoyes…Il faut noter que seuls les refugies Juifs devait payer leur pension en tant que refugies en Suisse…

  2. 1

    gozlan lucien

    Quand on parle de deportation, de populations deportees, de camps de concentrations, et d extermination du peuple juif, on fixe un chiffre pour les 6 millions de morts juifs.
    Y a t il un chiffrage des autres populations non juives qui ont ete comptees mise a part la population Tzigane?
    A la lecture de ce texte, je prends concience que le probleme des populations civiles qui sont dans l obligation de se deplacer pour fuire les combats de guerre ne peut avoir de solution sur le plan humain.
    Et pourtant, la vie ne doit elle pas l emporter sur la mort?
    Comment les nations du monde entier pourraient elles se reunir sur un principe universel de sauver la vie.
    Et cela me parait impossible.Chaque nation veut proteger son territoire et ses valeurs et on le voit bien actuellement dans cette « revolution des pays arabo-musulmans ».
    La question est: comment proteger ces populations civiles des zones de guerre entre des regimes politiques opposes et utilisant la violence armee et conserver les populations indigenes a rester sur leur propre territoire.
    Il y a une reponse a cette question. Les nations du monde doivent s nterposer en creant des zones de non conflits a l interieur meme de ces territoires en conflits.
    La responsabilite des nations ne jouent pas le jeu sous pretexte qu il y a des obligations de non ingerence armee dans des conflits interieurs a un pays et on le voit actuellement avec le pouvoir syrien qui a carte blanche pour reprimer son propre peuple.
    Tous les conflits armes se sont termines par des massacres de civils realises par les vainqueurs.
    Jusqu a quand???? gozlan lucien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com