7 Comments

  1. 7

    Georges Dahan

    les fondateurs dirigeants d’AMI sont Pierre Besnainou et Gil Taieb, AMI est dirigée par Zana Avi.
    AMI a en charge l’antenne emploi à Tel Aviv.

  2. 6

    Jacqueline Cohen

    Il semblerait que votre information soit incomplete.
    AMI vient de signer un accord avec l’ex Unifan de Netanya pour developper l’activite integration des olim ..

  3. 5

    Rafi Amsallem

    Les olim qui retournent en France apres un ou deux ans sont nombreux chez les francophones (30 a 35%) alors que ceux des anglophones sont faibles (2 a 5%).
    1 – Quelqu’un peut-il l’expliquer ?
    2 – Que peut faire l’Agence juive pour minimiser les retours ?
    Merci pour votre réponse.
    Rafi Amsallem

  4. 4

    choasef

    La question est pourquoi une assimilation importante. Un dicton francais, dit un boulanger qui fait du bon pain, n’a pas besoin de publicite, ca se sait. Nous instances consistoriales, ont-elles pris la mesure du probleme de la jeunesse, sait-on repondre, a leurs interrogations, a leurs attentes.
    C’est vrai qu’Israel, est une reponse, mais ce n’est pas sans probleme, non plus.
    Ceci dit, pour ma part, je suis heureux d’avoir fait cette demarche, en son temps.
    Ne serait-il pas utile, de faire un sondage chez les jeunes juifs de France

  5. 3

    Hassoun milou

    Nous avons fait notre Alyah voila un an,après avoir pris la désicion de prendre ma retraite,je remercie l’agence juive.Elle devrait accorder plus d’avantages à tous ces jeunes qui veulent venir s’instaler dans ce merveilleux pays et qui défendent avec beaucoup de courage nos vies.Nous retraités nous jouissons simplement agréablement nos journées.C’est des jeunes qu’Israel à surtout besoin son dévelopement pour l’avenir alors j’approuve toutes les mesures que l’Agence Juive prendra pour acceuillir cette jeunesse plein d’espoir que D… les encourage et les protége.Amen

  6. 2

    Parayre Viviane

    Que pensez-vous faire pour les  » séniors  » qui veulent faire leur Alya de France et comment les aidez-vous lorsque leur revenus sont dérisoires ? Que deviennent-ils ? Après des années d’espoir pour s’installer en Israël ils attendaient ne plus avoir d’obligation professionnelle en France pour faire leur  » alya  » et voilà qu’à la cinquantaine , ils n’ont plus d’emploi en France . Sans avoir atteint l’âge de la retraite suite au chômage progressif et leur mise à l’écart du monde du travail pour laisser place à de jeunes diplômés ou tout simplement en diminuant des postes et l’accès au monde du travail qui est devenu une lutte quotidienne. Que faites-vous donc pour ce cas de figure ?

  7. 1

    rachel darmon

    J’ai releve 4 points forts dans l’intervention du Directeur de l’Agence Juive
    1 – Une stratégie tournée vers le renforcement de l’identité juive, en particulier chez les jeunes
    2 – En recadrant les budgets sur l’éducation, la formation des animateurs et le développement des mouvements de jeunesse. Mais également sur les voyages de découverte d’Israel ainsi que sur les programmes courts et longs car ils permettent à des âges charnières entre 12 et 35 ans, de créer des connexions chez les
    jeunes et ce que l’on appelle une « spirale » vers Israel.
    3 – L’alyah s’est démocratisée.
    4 – L’association AMI ne participe plus à l’activité de l’Agence juive en France.
    Elle ne dispose plus de bureau représentatif à Paris et ne nous aide plus financièrement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com