pub2011

sondage-onu

“Quelle est, à votre avis, l’option préférable pour l’avenir de la Palestine? Est-ce plutôt la reconnaissance de l’Etat palestinien à l’ONU, sans la conclusion d’un accord de paix avec Israël, ou revenir à la table des négociations, avec les Israéliens, dans le but d’obtenir une paix durable avec eux et recourir ensuite à l’ONU? ” – Sondage d’opinion publique palestinienne, publié le 6 septembre

35% ont dit «Allons à l’ONU », tandis que 59% ont dit «revenons à la table des négociations avec les Israéliens »

A l’annonce de la proclamation de la résolution de l’ONU reconnaissant l’Etat de Palestine, 26% des Palestiniens ont dit qu’ils appuyaient «une grande manifestation pacifique à proximité des barrages sur les routes en protestation contre l’armée israélienne et les colons » ; 15% étaient en faveur de « mener des actions violentes contre l’armée israélienne et les colons », alors que la majorité soit 53% disent souhaiter « revenir à des négociations pacifiques avec le gouvernement israélien ».

Source : Daily Alert d’après Nabil Kukali – Palestinian Center for Public Opinion

RAPPEL DE L’ENQUÊTE SUR LES ARABES DE JERUSALEM-EST :
Selon de précédentes enquêtes menées d’après les meilleurs standards internationaux, davantage de Palestiniens de Jérusalem-Est préfèrent devenir des citoyens d’Israël plutôt que des citoyens d’un nouvel Etat palestinien. En outre, 40 pour cent se déclarent (probablement à certainement) prêts à accepter de déménager pour vivre sous régime israélien plutôt que sous législation palestinienne.

44 pour cent des Palestiniens de Jérusalem disent qu’ils sont très, ou du moins quelque peu, satisfaits de leur niveau de vie. C’est un pourcentage très élevé comparé à d’autres populations dans le monde arabe. Seulement environ 30% se déclarent proches du Fatah ou du Hamas ou encore du mouvement islamique israélo-arabe. La politique n’apparaît pas comme leur préoccupation majeure.

Les trois quarts des Arabes de Jérusalem-Est sont concernés au moins et plus de la moitié se disent plus qu’un peu concernés, s’ils perdaient leur capacité à écrire et à parler librement en devenant citoyens d’un Etat palestinien plutôt que de rester sous contrôle israélien.

De manière significative, 41 pour cent pensent que le conflit armé pourrait probablement ou certainement se poursuivre -même après un accord de paix- selon la population la plus modérée parmi les Palestiniens. Seul un tiers des répondants affirme que la déclaration unilatérale d’indépendance palestinienne auprès de l’ONU aurait un effet positif sur leur vie. Deux tiers disent qu’une telle mesure unilatérale n’aura aucun effet positif.

Pour les personnes qui ont tendance à penser qu’une solution juste et concrète sur la question de Jérusalem consiste à ce que les quartiers arabes fassent partie de la Palestine et les quartiers juifs fassent partie d’Israël, ces résultats suggèrent que cela pourrait être quelque peu problématique du point de vue des personnes qui vivent réellement dans Jérusalem-Est

Consulter le détail de l’enquête par David Pollock – CAPE ici

Articles similaires

Tags: , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>