5 Comments

  1. 5

    BEYER Gérard

    Cela fait très mal de relire cette liste mais c’est la première fois que j’entends parler de dommages collatéraux que j’imaginais sans pouvoir en estimer l’importance.
    Je sais que lors du génocide subi par les Oranais dans les premiers jours de l’indépendance, ces dommages ont dû être autrement plus importants et que seuls les tirs des armes à feu ont pu être pris en compte par le général Katz qui terré dans son bunker n’a certainement pas entendu les cris de ceux qui étaient pendus aux crochets de boucher de l’abattoir d’Oran, où ceux qui sont allés se dissoudre dans la saumure du Petit Lac salé….Paix à tous ceux qui ont disparu pendant ces événements et ceux enregistrés à Paris.
    Pour une population de 67 millions de français, Bobo 1er n’a pas hésité à réciter le nom des 130 victimes des derniers attentats Parisiens.
    Pour une population d’un seul million de Pieds Noirs nous n’avons jamais eu droit à l’égrenage du nom des victimes de la rue d’Isly et nous n’aurons pas non plus celui des 3 à 5.000 disparus à Oran après la cession d’un patrimoine de 14 départements français par un général coiffé d’une caisse à boulons ornée de deux étoiles naines et « palichones ». Nous parlions de Colombey les deux minarets. Ils les ont…

  2. 4

    Claude Archimbaud

    Merci a Simone

    J’avais 12a mes parents etaient amis avec Aldeguer et Blumhofer

    Nous habitions au 3 rue Rigodit Nelcourt Alger
    Jaimerai tans retrouver leur familles

    Merci suis ému d’avoir a nouveau lu cette page

  3. 3

    Michel Lipowski

    Merci à Simone Gautier pour de travail de mémoire.
    Peut être un jour avec un peu de chance découvra t-elle un ou dss documents permettant d’avoir plus de preuves, la providence sourit à qui persiste.
    Pour ma part, je retrouve dans cette liste le nom du père de mon copain de classe à l’ORT Marseille 1963/1964″André Fredj ». Maurice Fredj son fils avec qui j’ai partagé une amitié sincère durant cette année de scolarité, habitait Boulevard Rabateau avec sa mère veuve suite à la fusillade de la rue d’Isly.
    Cet épisode tragique de la guerre d’Algérie sera toujours une plaie ouverte dans le coeur de ceux qui l’ont vécu et dans le coeur des familles des victimes, mais pas seulement. Car cette action visant à mater la rebelion française contre les accords d’Evian et la trahison à sa parole du Grand mufti de Colombey les deux mosquées, met directement en cause la mémoire de celui que les français vénèrent. Ils sera très ardu de faire surgir cette vérité historique. La thèse trés officielle est, que c’est l’OAS qui a ouvert le feu sur les soldats français, déclenchant le massacre incontrôlé des civils par les tirailleurs algériens. Ceux ci allant chercher les victimes jusque sous les voitures ou dans les boutiques et immeubles et les massacrant sans pitié, la soif de sang et de carnage collective dégénèrant en frénésie de meurtre incontrôlée.
    De Gaulle et ses barbouses sont derrière ça avec le SAC et Christian Fouchet qui fut du 19 mars au 3 juillet 1962 haut commissaire du gouvenement en Algérie française et certainement le bras armé de De Gaulle en Algérie durant cette courte période.
    J’avais quinze ans en 1962, j’habitait Marseille, mon père avait beaucoup de cliens pieds noirs et nous avons été informés dans l’heure de la tragédie de la rue d’Isly.

    Je souhaite bonne chance à Simone dans sa quête des responsables, mais des coupables me parait plus juste.
    Certes la décolonisation était inéluctable, les amis de monsieur Mélanchon ont refusé de suivre la même voie que le royaume uni qui a en son temps et en heure su se retirer de son empire colonial »1954/1958 gouvernement socialiste ».
    De Gaulle a géré cette crise en sacrifiant durant trois ans encore des jeunes français. Sur le terrain après les offensives du général Challe, la partie était quasiment gagnée sur le terrain.
    La face cachée du général est rouge du sang de la trahison à sa parole, le sang des appelés tombés pour rien de 1958 à 1961, celui des pieds noirs et des musulmans. Mais encore des 150.000 harkis abandonnés aux couteaux de leurs égorgeurs par cet homme sans honneur.

  4. 2

    gozlan lucien

    Bravo a la personne
    qui a place ce rappel du texte de SIMONE GAUTIER, dont le mari a ete tue sur les marches de la Grande Poste d Alger, au massacre des Europeens le 26 mars 1962, par une patrouille composee uniquement de musulmans, pour faire le travail qu aucun militaire francais n aurait ete capable de participer a une boucherie pareille????/
    C est une honte pour le drapeau Francais, d avoir par vengence sur le bouclage de bab el oued, ordonner a ces soldats musulmans de tirer dans le dos de ces manifestants qui avaient organise une marche Pacifique pour denoncer le bouclage et mis toute une population dans une situation catastrophique.
    Gozlan Lucien

  5. 1

    simonviolet

    est-ce que françois hollande porterait une rose rouge,à la mémoire de tous ces morts,comme il l’a fait pour la manifestation du 17 octobre?
    ou est-ce qu’il s’en fiche,comme tout le monde,parce que l’essentiel des victimes étaient européennes et que ça ne compte pas
    est-il d’ailleurs seulement au courant de ce massacre,et de tous les autres?
    il n’y a de roses que pour le FLN

    le témoignage de cette veuve est très touchant,son mari est assassiné et il n’y a ni responsable ni coupable,elle se bat contre des moulins à vents;
    l’indépendance de l’algérie était peut etre inévitable,mais pas en massacrant et chassant ainsi les gens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com