2 Comments

  1. 2

    jeanine

    je suis tout à fait d’accord avec vous Ami Artsi, ce qui compte le plus est l’amour que l’on donne à l’enfant pour qu’il s’épanouisse,le reste n’est que convention…

  2. 1

    Ami Artsi

    Je suis enfant de famille monoparentale. Je n’ai pas de père… et ce n’est pas un tel traumatisme que le dit Eifrat Shreiber dans cet article… En fait, je n’ai pas de père et je suis très bien comme ça.

    D’ailleurs, il faut se méfier des propos larmoyants de ceux qui prétendent qu’il est grave d’avoir deux mamans ou deux papas, ou une mère et pas de père, ou un père et pas de mère, car ils sont motivés par une conception dangereuse et d’arrière garde du monde et de la famille, et souvent, ils le font dans un dessein politique peu avouable sans ce masque.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com