pub2011

http://www.dailymotion.com/video/xo30zo

David Korn Brzoza a réalisé un documentaire « dénoncer sous l’occupation » qui a été sélectionné à la FIPA (festival de cannes du documentaire). Diffusion – Mer. 14 mars 2012, 20h35 – France 3.
Il sera suivi à 22h20 d’un débat animé par Samuel Etienne, avec comme invités Sarah Lichtsztejn-Montard, Olivier Wieviorka et Laurent Joly
Ce documentaire a été co-écrit par Laurent Joly, historien chercheur au CNRS, spécialisé dans l’étude de l’antisémitisme sous le régime de Vichy.
On notera également le témoignage de Sarah Lichtsztejn-Montard qui, victime d’une dénonciation, fut déportée avec sa mère à Auschwitz-Birkenau.

Les Français ont massivement dénoncé sous l’Occupation. Des centaines de milliers de lettres, le plus souvent anonymes, sont parvenues aux services répressifs allemands et français. Des milliers de renseignements téléphoniques ont été communiqués. Délateurs, dénoncés, policiers, agents d’administration, témoins ; des hommes et des femmes livrent dans ce film leur expérience de la dénonciation. Tout en relatant les faits historiques, le documentaire de David Korn-Brzoza déconstruit les mécanismes de cette dénonciation institutionnalisée et encouragée à la fois par le gouvernement de Vichy et l’occupant.
Ce documentaire passe en « prime times » c’est dire la qualité du documentaire et du sujet qui va rappeler ce passé que d’aucun veulent oublier et que notre mémoire meurtrie entretient encore.
dénoncer sous l’occupation.

Merci de faire suivre ce message à un maximum de personnes car il est nécessaire qu’il y ait de l’audience cela oblige les chaines publiques à produire ce genre de documentaire.

Merci a Attard Aliza pour son envoi

Articles similaires

Tags: , , , , , ,

Une Reponse to “Mercredi 14 MARS sur FR 3 à 20 h 35 – Informez vos parents et amis”

  1. guedj dit :

    je n’ai aucune sympathie pour les « collabos »,mais les choses sont parfois plus complexes,plus nuancées qu’on ne croit.d’ou mon témoignage(qui n’est qu’un témoignage particulier et qui à lui seul ne prétent rien prouver).Je suis né à Constantine en 1926 chassé de ce pays avec mes parents,aprés les émeutes antisémites de 1934.Réfugié à Saint-Denis d’abord (ou mon père est mort),puis à la Courneuve,rue des Cottages(rebaptisée apres la guerre,rue Guy Mocquet).Ma mère et moi-mème plus tard travaillons à l’usine Rateau,ma mère comme pontonnière,moi embauché un peu plus tard comme apprendi électricien.Derrière chez nous,c’était la rue des écoles ou les Allemands avaient installé un poste de commandement.Malgré cette présence si proche,ma mère avait décidé qu’on ne porterait pas l’étoile jaune afin qu’on puisse se fondre dans la population,décision risquée.Quatre personnes connaissaient notre identité un couple de voisins communistes,une amie catholique et curieusement notre médecin de famille un « collabo ».Personne ne nous a jamais dénoncés.Certes bien des voisins avaient des doutes,nous le faisaient sentir parfois,doutes que ma mère apaisait en rendant de petits services,offrant queques tickets de rationnement ect bref dans ces années de semi-clandestinité,nous nous en sommes sortis alors que d’autres menbres de notre famille qui portaient l’étoile,ne sont pas revenus des camps,il a fallu un peu de chance,beaucoup de ruse et de détermination,quelque chose d’irrationnel aussi l’idée de porter l’étoile scandalisait ma mère,ce n’était pas seulement un choix tactique,mais une forme de rebellion,un sursaut de dignité.J’exprime ma gratitude à ceux qui savaient qui nous étions et qui se sont tus ,à ceux aussi qui s’en doutaient et..n’ont rien voulu savoir …Joseph Guedj

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>