pub2011

Peu de temps avant sa mort, je visitai Manitou à l’hôpital Chaaré Tsedek de Jérusalem où il était hospitalisé. Je lui demandai s’il voulait bien définir le combat qu’il considérait comme prioritaire.
Manitou développa alors la thèse suivante.
Tous ceux qui revendiquent la Loi de Moïse comme critère de comportement ne sont pas forcément de l’identité d’Israël.
Ils ressemblent à des Juifs, se comportent comme eux, mais leur âme est d’une toute autre nature. On peut comparer ces Juifs aux premiers Chrétiens, dans la mesure où, par rapport à la Alyah, leur position est équivoque. Ils attendent la Alyah comme un miracle, ils espèrent des signes relevant de la conscience magique qui leur indiqueraient que le temps est arrivé. Le danger est qu’ils ne se distinguent pas des Juifs. Ils se disent Juifs, ils se croient Juifs et souvent vivent en Israël mais ils restent étrangers à la conscience de la Nation.
Ils accordent beaucoup d’importance à une approche surnaturelle de l’appartenance. C’est souvent ce qui permet de les identifier.

Articles similaires

Tags: , , ,

2 Reponses to “Manitou définit le combat prioritaire par Arnold Lagémi”

  1. meller danielle dit :

    Excelent article plein de verite Dany qui souhaite a tous un excelent shabbat.Dany de Carmiel

  2. meller danielle dit :

    Manifestation de 150 netourey karta contre la journee de ??? ???????.Pour moi ces gens ne sont point juifs.Dany de Carmiel

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>