pub2011

Freddy Eytan

Freddy Eytan

La dernière initiative française de réunir à Paris un nouveau sommet international pour relancer le processus de paix est peut-être une démarche positive mais dans la forme et sur le fond elle est vouée à l’échec. L’initiative d’Alain Juppé nous rappelle l’anecdote suivante : en mars 1979, se trouvant à Londres en visite officielle, Menahem Begin, Premier ministre, eut l’agréable surprise de voir apparaître Jean François-Poncet. « Je suis envoyé par le président Giscard d’Estaing pour vous inviter à l’Elysée » dit à Begin le nouveau chef de la diplomatie française.

- Tiens, j’en suis honoré, je veux croire que cette invitation est officielle.»

- Euh…non, officielle…non.

- Mais alors, pourquoi ?

- Pour un échange de vues au cours d’un déjeuner qui vous est offert.

- Eh, bien, si c’est pour déjeuner, remerciez votre président ; mon épouse Aliza est un cordon-bleu. Je préfère déjeuner avec elle. »

Hier Jean François-Poncet et aujourd’hui Alain Juppé, et d’ailleurs tous les ministres des Affaires étrangères de la France ont commis avec les gouvernements israéliens des maladresses et des bévues parce que simplement ils manquent de sensibilité et une parfaite connaissance de la situation sur le terrain. Tous les ministres français ont refusé d’être accompagnés par des officiers de Tsahal le long de la ligne d’armistice de 1949. Aucune visite n’a pas non plus été effectuée dans les implantations en Cisjordanie ou sur le Golan sous le prétexte du Quai d’Orsay qu’il s’agit de « territoires occupés. »

En fait, ils se conduisent en fiers énarques, leur comportement est toujours glacial et leur discours moraliste.

Ils ne prennent pas sérieusement et sincèrement les revendications légitimes de l’Etat juif à des frontières défendables et à une modification cruciale du tracé des lignes d’avant juin 1967. Depuis le général De Gaulle, la France applique la version française de la résolution 242 voire un retrait de tous les Territoires. Elle ne s’interroge pas sur les raisons de la guerre des Six Jours ni sur la vérité historique et du fait que les Arabes ont bien perdu cette guerre. En invitant, les Israéliens à une réunion internationale à Paris et en fixant à l’avance l’ordre du jour et le résultat des négociations, Juppé donne l’impression qu’Israël devrait se joindre à la table des pourparlers comme vaincu et la tête basse. Les avantages acquis après la victoire de juin 1967 sont et demeurent des atouts stratégiques, tactiques et diplomatiques. Ils ne peuvent être gommés selon les souhaits des Français ou les caprices des Palestiniens.

Les ministres français des Affaires étrangères ont toujours eu de « bonnes idées » pour faire avancer la solution du problème Palestinien. Déjà en octobre 1974, Louis de Guiringaud vote l’admission de l’OLP à l’ONU comme observateur. Elle est suivie d’une rencontre de Jean Sauvagnargues avec Arafat à Beyrouth et par la suite, la France devient le premier pays occidental à ouvrir à Paris un bureau de l’OLP, et cela au moment même où l’Europe devenait la plaque tournante du terrorisme palestinien.

Le dernier « avertissement amical» d’Alain Juppé à Netanyahou de reconnaître la proclamation d’un Etat palestinien au mois de septembre prochain en cas de refus israélien, n’a donc rien d’étonnant. Rappelons que juste après les Accord d’Oslo, Alain Juppé s’est empressé à ajouter au titre du Consul général à Jérusalem celui de Représentant des intérêts de la France auprès de l’Autorité palestinienne. Aujourd’hui ce consulat situé rue Emile Botta, Jérusalem-ouest, fonctionne depuis comme une véritable ambassade de la Palestine. (Site web du consulat, en français et en arabe…) Cette politique unilatérale de la France encourage les Palestiniens dans leur combat tous azimuts de déligitimation de l’Etat juif. Les nouveaux incidents à la frontière Nord et les tentatives de milliers de réfugiés de Syrie et du Liban de franchir nos barrières par la force et la violence n’ont pas été condamnés par Paris. Cette attitude française rappelle la petite phrase de Michel Jobert lors de la guerre de Kippour:  » Est-ce que tenter de remettre les pieds chez soi constitue une agression imprévue? »

Alain Juppé se déclare souvent comme un ami d’Israël attaché à son existence et à sa sécurité. Cette amitié est mise à l’épreuve et elle est surtout incompatible avec son initiative et ses propos sur la réconciliation entre le Fatah et le Hamas et sur la libération de Guilad Shalit.

Au moment où les pourparlers avec les Palestiniens piétinent et le président Obama est perplexe dans la marche à suivre, la France de Nicolas Sarkozy et d’Alain Juppé souhaite vivement jouer un rôle mais surtout semble redorer le blason à l’approche du défilé du 14 juillet.

Articles similaires

Tags: , , ,

15 Reponses to “Malheureuse initiative pour redorer le blason de la France Par Freddy Eytan”

  1. Alain dit :

    Pour Jérome, Juppé et tous ces sinistres anciens ministres aux Affaires Etrangères.

    Cette phrase de Golda Meïr est la plus significative et la meilleure des réponses à leur apporter sur un sujet qu’ils s’imaginent connaître mais sur lequel ils ignorent tout.

     » Le peuple palestinien n’existe pas, il n’a jamais existé !  »

    Alain Karsenty

  2. SCORZONI dit :

    LE PSEUDO » « Jerome » a eu des explications par Tamara et Monique .
    – Vue la qualité de sa réponse … Il me semble que je vais le laisser divaguer et ne pas lui faire l’honneur d’explications
    supplementaires ! Jerome provoque ,et tres betement.

  3. Jérôme dit :

    Avant 1948, il y avait certes des juifs mais aussi des arabo musulmans.
    Il est exact que les arabes d’une manière générale ont commis une faute en refusant le plan de partage des nations unies car il y aurait aujourd’hui probablement un état palestinien. Mais depuis cette date, le temps a passé et aujourd’hui en 2011, la majorité des pays de ce monde s’accordent pour dire qu’il existe un peuple palestinien et que la création d’un état palestinien est devenu incontournable.

  4. Tamara dit :

    Bonjour Jérôme,
    Les palestiniens s’ ils ont des problèmes, c’est parcequ’on s’est servi d’eux (la Ligue Arabe) afin que les Juifs n’aient pas leur propre pays, et qu’ils soient toujours dhimmis. De plus Israel est prêt à toute concession, aussi douloureuse soit-elle,
    je vous rappelle le retrait de Gaza et ses habitants qu’on a fait déloger, le Sud-Liban et aujourd’hui ces frontières sont très dangereuses pour ce petit pays mais grand par ses découvertes utiles à l’Humanité et aux palestiniens. Les Israéliens, contrairement à ce qu’on dit ici et là, sont des humanistes et ne « tuent pas des enfants » comme les dirigeants de Lybie et Syrie font en ce moment.
    Alors un pays pour les palestiniens oui mais qu’ils reconnaissent la légitimité d’Israel dans son entité propre, et par écrit SVP, car ont sait ce qui se passe après…
    Il faut aller sur place pour comprendre, il faut écouter les discours en arabe qui ne sont pas les mêmes qu’en anglais et sur le même sujet. Avez-vous entendu le discours de Erdogan qui a gagné les législative à pas tout à fait 50 % et qui dit à son peuple que bientôt ils auront Damas, Jérusalem etc… mais qui ?
    Les pays voisins d’Israel lui sont hostiles et sont très racistes envers le Judaïsme, et ne défendent pas les intérêts des palestiniens, mais leurs propres intérêts.
    Bien à vous Tamara

  5. Monique Levy dit :

    Jérôme,
    A ma connaissance :
    - les palestiniens d’avant 1948 étaient les Juifs
    - en 1948, il y a eu répartion de la Palestine en un état Juif et un arabe
    - depuis 1948 ce sont les arabes qui ont rejetté l’Etat Juif !
    Aujourd’hui, il faudrait que les arabes reconnaissent Israel en tant qu’Etat Juif dans lequel seuls les refugies juifs pourront venir s’installer.
    Quant aux Palestiniens ils pourront s’installer en Jordanie ou dans les territoires palestiniens
    Cordialement
    Monique

  6. Jérôme dit :

    Tamara, les palestiniens sont aussi chez eux sur cette terre. Il faut maintenant que les deux peuples aient le courage de la partager…

  7. Tamara dit :

    Israel n’a pas besoin d’utopie mais de réalisme, quand on connaît le vrais Israéliens, les Sabras, ceux qui ont vraiment souffert. Certes Israel ne perd pas son temps en communication et c’est dommage, car la partie adverse en est très friande et elle l’a compris, mais heureusement cela bouge de ce côté.
    Israel, elle, agit, et malgré les boycotts de tous bords, va de l’avant : kadima en hébreu, mais pas le kadima qui est près à donner les terres acquises par les soldats courageux et valeureux d’avant 1967 parce que attaqués par cinq pays arabes qui n’admettaient pas et n’admettent toujours pas l’existence du seul pays Juif. Tamara

  8. SCORZONI dit :

    Ni MR EYTAN ni La position Canadienne ,ne verront Jerome plus réaliste
    Il est soit , completement influencé par la propagande palestinienne ,france -palestine ,mrapp etc..; Soit ,fait-il parti de ces perturbateurs anti-sionistes ,genre Justicier ,defenseur des pauvres gazaouis, ?
    Jérome va conseiller a Israel plus de modération ,d’humilité ,de comprehension du hammas ,du hezbollah ,et de la France qui ne veut ,depuis DEgaulle ,que son bien ….
    Jérome doux réveur?
    Naif ou provocateur ?? Tout celà à la fois?

  9. Tamara dit :

    Bonjour,

    M. Eytan a bien parlé et les Israéliens n’ont aucun mea-culpa à faire, ils sont chez eux et devraient l’être au-delà de leurs frontières dangereuses pour leur population. Jérôme doit être victime comme beaucoup d’entre nous, de la propagande, oh combien horrible, anti-Israélienne, no pétrole oblige… mais des idées (prix nobels à gogo)Il va falloir qu’il fasse comme nous ; qu’il se renseigne sur les désinformations constantes mais non relayées par nos médias, s’il désire connaître la Vérité
    M. Eytan ne critique pas le peuple français mais bien ses dirigeants qui ne veulent pas admettre ladite Vérité. Tamara

  10. Jérôme dit :

    M Eytan doit sortir de ce schéma classique qui consiste à porter la responsabilité systématiquement sur le monde extérieur. Israel (politiques, journalistes, intellectuels,…) a une responsabilité au même que les palestiniens dans cette situation de bloquage. Critiquer la france est ce qu’il y a de plus facile visiblement mais faire son mea culpa semble apparemment beaucoup plus difficile…

  11. SCORZONI dit :

    Je regrette mr Kremer ,Il ya longtemps que les français n’aiment plus Israel! ils n’aiment pas non plus les nords africains et les français arabes des cités ……..
    –mais mm LEILA CHAHID a bien travaillée ,et aujourd’hui on n’aime pas les sionistes , on n’ est pas anti-juif en france … (mon OEUIL!)
    Par contre les musulmans,nord africains-français ont tout compris .
    –En france il faut terroriser , voler et jouer aux malheureux et etre une puissance electorale ,pour se faire courtiser voir « aimer »

  12. kremer p- david dit :

    Que la france ne soit plus rien pour ISRAËL est concevable! Cependant ne point faire l’amalgame avec le peuple français dont je suis, et QUI AIME PROFONDEMENT ISRAËL: SVP ne mettez pas tous les crabes dans le même panier.
    Si il est quelques imbéciles en france pour considérer qu’ISRAËL est un pays colonisateur, cela n’engage qu’eux-mêmes.
    Je regrette profondément que de Gaulle ait rejeté son allié ISRAËL( ceci pour ne pas perdre une main-mise sur le pétrole des arabes).
    Je souhaite voir ce jour merveilleux où un président se lèvera pour clâmer à voix haute qu’israêl est une alliée indéfectible.

    ISRAËL HAÏ! phil david kremer

  13. SCORZONI dit :

    ISRAEL doit refuser toute invitation a ce piege grossier ,qui n’a qu’un objectif faire reelire le « ridicule » et le rpr ,en 2012!
    J’espere que mr NETANYAHU a refusé cette invitation?
    -Il est Vrai que la France ,depuis toujours ,a NIEE ,l’existence d’ISRAEL .
    De de gaulle l’anti-juif de tradition ,a Sarko l’anti-juif souriant et faux cul , on considere Israel comme peuple arrogant et terre de rassemblement de juifs ,de façon illégitime ,comme les roms de france…!
    -L’etat juif ,n’est pas soumis a la bonne volonté de la France ,il existe et son niveau de vie dépasse celui de la france!
    Israel ne doit pas se faire traiter comme un voyou!
    Il faut ENVOYER PAITRE SARKO ,JUPPE..et les associations anti-juives de france ! CE serait la moindre des reactions de l’ETAT D’ISRAEL!
    De quoi se vante la diplomatie française?
    La Syrie ,l’IRAN ,le LIBAN ,la LYBIE ??? Que du sang ,et des echecs ,et l’instauration de terroristes au pouvoir ,avec bénédiction de la France et du Rpr ,si accroché a ses hotels gratuits en « monde arabe » et autres avantages qui vont du luxe a outrance et jusque la luxure!
    La France n’est plus rien au moyen Orient ,en tout cas pas pour ISRAEL ,,

  14. Pr Bernard BELHASSEN dit :

    Merci Mr Eytan de remettre les pendules a l’heure. Il est si navrant de voir que la politique francaise n’a pas change substantiellement depuis le General de Gaulle. Ce Quai d’Orsay est d’un conservatisme pro-arabe affligeant et je ne vois rien de positif a l’avenir ou plutot il faut deja envisager que ce sera pire encore.
    Pr Bernard Belhassen, Ramat-Hasharon, Israel

  15. betty L dit :

    mefions nous de nos amis nos ennemis nous les connaissons le triste c’est que la france ne parles plus pour elle mais entraine l’europe

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>