pub2011

Dans cette Vidéo, la chanteuse israélienne Keren Hadar chante « Mademoiselle » en l’honneur d’une jeune fille bruxelloise de 20 ans qui a sauvé des enfants juifs recherchés par les nazis durant la seconde guerre mondiale ….Touchant ! !
Dr Zvi Tenney

Chanson creee en hommage a Andree Geulen a l’occasion de son nonantieme anniversaire. Elle participa pendant la Shoah en Belgique au sauvetage de nombreux enfants juifs.

Paroles: Dalia et Shaul Harel, Dan Almagor. Musique: Rafi Kadishzon. Chant: Keren Hadar.
Une chanson est née

En été 1942, avec le début des persécutions nazies contre les Juifs de Belgique, un groupe de résistance juive, œuvrant de concert avec la résistance belge, s’organisa pour tenter de sauver des enfants juifs en les cachant. Un groupe se révéla particulièrement actif. Il comptait 12 femmes, non-juives pour la plupart, qui réussirent à cacher 3000 enfants ! Cette entreprise clandestine fut pour le moins héroïque tant par sa complexité que par son succès.
De ce groupe, il ne reste aujourd’hui qu’une femme, Andrée Geulen. Le 4 septembre dernier, la majorité des enfants cachés lui fêta son 90ème anniversaire. A cette occasion, un DVD présentant une chanson interprétée par Keren Hadar en son honneur, fut projeté.

Cette chanson fut écrite quelques temps plus tôt, sur un « coup de tête » de l’un des enfants cachés, Shaul Harel, professeur de neuropédiatrie.

Voici comment…
On donnait Aïda à Massada. A cette occasion, les Harel séjournaient à l’hôtel Isrotel de la Mer Morte. C’était l’été, il faisait beau et chaud et Shaul se baignait dans le jacuzzi. La tiédeur et l’isolement total firent leur effet et il commença à penser sans relâche à ce qu’il pourrait offrir à Andrée pour son anniversaire. « Elle a déjà tout. Après la guerre, elle épousa un avocat juif, ils eurent deux filles, ils ont maintenant des petits-enfants et des arrière-petits-enfants et elle bénéficie de l’amour de tous ceux qu’elle a sauvés ». Soudain, comme Archimède, l’inspiration lui vint. Il ne trouva pas la solution à une équation mathématique (les maths ne furent jamais son fort) mais il décida de lui écrire un poème. Et ne pensez pas que fut chose facile car depuis de nombreuses années, il ne fait que rédiger des documents et articles médicaux. Mais il semble que la tiédeur de l’eau et l’atmosphère tranquille firent jaillir les lignes dans sa tête et c’est comme un possédé qu’il fit irruption dans la chambre d’hôtel et dit à sa femme, Dalia, de noter immédiatement tout ce qu’il allait lui dicter, de peur que la muse ne l’abandonne. Sa femme, étonnée, était persuadée que la chaleur du désert y était pour quelque chose mais elle s’exécuta. Et voilà, les lignes couchées sur le papier, relataient l’histoire d’Andrée. Mais Shaul continua à donner libre cours à son imagination : il fallait composer une musique et Keren Hadar, sa chanteuse préférée, allait chanter la chanson ! Le poème était en prose. Dalia tenta donc de le mettre en vers. On en donna lecture à Keren qui fut émue jusqu’aux larmes. Elle se ferait un plaisir de chanter la chanson et pour la musique, elle recommanda Rafi Kadishzon, le célèbre compositeur. Celui-ci accepta de suite, après avoir entendu le poème et il recommanda Dan Almagor, artiste de la langue hébraïque, pour adapter les paroles. Ce fut une intervention bienvenue qui porta notamment sur le rythme, le refrain et l’adaptation des paroles à la musique.
Tout cela dura 15 jours. Une semaine plus tard, la chanson fut enregistrée, le DVD filmé et des copies imprimées avec une traduction en anglais et en français. La chanson et son clip ne laissèrent personne indifférent. Nous vous les présentons maintenant.

Articles similaires

Tags: , ,

2 Reponses to “La chanteuse israélienne Keren Hadar chante « Mademoiselle »”

  1. Tamara dit :

    Superbe. Merci Tamara

  2. betty L dit :

    TRES TRES EMOUVANT MERCI

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>