13 Comments

  1. 13

    Fabien

    source wikipedia : Il reconnaît dans ses écrits et mémoires que cette famille juive fut le déclencheur de sa réussite ; en reconnaissance il porta toute sa vie l’étoile de David sur lui, in Louis Armstrong, In His Own Words: Selected Writings of Louis Armstrong par Louis Armstrong et Thomas Brothers. Oxford University Press, New York, 1999.

  2. 12

    Sary

    Il aurait peut-être fallu qu’il se fasse graver « juif » sur le front, ce serait peut-être plus « convaincant » ?

    Voici un texte sur le sujet, mieux sourcé quant à la variété des avis sur le sujet :
    http://www.bnaibrith.org/magazine-articles/satchmo-and-the-karnofskys-louie-armstrongs-deep-jewish-connection

  3. 11

    Roger Gordon

    Alors c’est vrai ou pas ?

  4. 10

    Akerman Michel Netanya

    J’ai une photo de Armstrong avec une magen David autour du cou.
    Elle est parue sur un album Philips des années 50 et sur lequel se trouve aussi (en plus des morceaux de Satchmo) le célèbre Diminuendo in Blues and Crechendo in Blues du grand orchestre d’Ellington au festival de Newport.

  5. 9

    Yidish Criquet

    A écrire des mensonges et à les faire passer, les antisémites vont se régaler et dire  » vous voyez ? Les juifs écrivent des mensonges et transforment la vérité « .

    – Louis Armstrong est né au début du 20ie siècle, il ne pouvait pas être un enfant esclave…L’esclavage a été abolie en Amérique en 1865 par Abraham Lincoln . (la fameuse guerre de sécession)

    – Il n’est pas né de père inconnu puisqu’il porte le nom de celui ci.

    – Il n’y avait pas de ghetto à la Nouvelle Orléans.

    – Si il parlait yiddish, pourquoi, dans la centaine de millier d’enregistrement il n’a pas enregistré (même en anglais) une chanson comme Bay Mir Bist du Shayne  » et pourquoi son ami, Milton mezz Mezzrow, clarinetiste, juif et parlant yiddish, dans sa bio n’en parle pas ?

    – Il a bien connu les Karnofskys , car il bossait pour le père, mais l’achat de son premier cornet est due grâce a un ami qui vendait les journaux…

    ….Faut arrêter de donner le bâton pour se faire battre…

  6. 8

    BRAMI charles

    UNE PHOTO DE LOUIS AMSTRONG SERAIT LA BIENVENUE …POUR SE REMEMORER SA VIRTUOSITE VOIR UN MORCEAU DE MUSIQUE ..
    LES 45 TOURS HELAS ONT DISPARUS..

  7. 7

    Michel Lipowski

    Enfance Satchmo extrait site Wikipédia:
    L’enfance[modifier]
    Né dans une famille pauvre de la Nouvelle-Orléans, Louis, suite à l’absence de son père William Armstrong qui a quitté le foyer familial, est élevé par sa grand-mère Joséphine et sa mère. Enfant il chante dans les rues de la Nouvelle Orléans dans un petit groupe vocal. En grandissant dans un quartier difficile, il est plusieurs fois renvoyé, en raison d’actes de délinquance, dans un foyer pour enfants de couleur abandonnés : le Home for Coloured Waifs. Il y fit notamment un long séjour (selon les fichiers de la police) après avoir tiré un coup de feu en l’air avec un pistolet pour fêter la nouvelle année.
    Il apprit à jouer du cornet à pistons dans l’orchestre de ce centre, grâce à son premier instrument offert par les Karnofsky, une famille juive d’origine russe qui s’était prise d’affection pour ce jeune enfant. Une fois libre il joue du cornet dans les cabarets du quartier downtown Storyville. Il rencontre King Oliver qui lui donne quelques conseils, joue peu de temps dans l’orchestre du tromboniste Kid Ory sur le riverboat capitol où il remplace King Oliver. Il assista fréquemment aux parades des brass-bands et écouta les vieux musiciens dès qu’il en eut l’occasion, apprenant de Bunk Johnson, Buddy Petit et par dessus tout Joe « King » Oliver. Il joua plus tard dans les brass bands et avec le réputé orchestre de Fate Marable sur les bateaux à vapeur qui remontaient le Mississipi.

  8. 6

    Mister Noy

    J’aime le chant et la musique juive Séfarade, qui est une sorte de plainte mélodieuse à l’Eternel.

  9. 5

    Francine

    excepté sur ce site, il n’est pas fait mention de sa connaissance du yiddish dans les autres biographies. Quelle est la source de cette affirmation, merci.

  10. 4

    Sam de Panam

    il n’est pas mauvais de rappeler cette histore à Dieudonné qui ne cesse de traiter les juifs d’esclavagistes.

  11. 3

    Philippe

    Admirateur de « satchmo » cette histoire me va droit au cœur; merci de l’avoir partagée.

  12. 2

    Guedj. M.

    Un rappel salutaire
    L’histoire est connue mais il n’est pas mauvais de rappeler, au moment du procès en appel du gang des barbares, que les juifs savent aussi se montrer affectueux et charitables…
    Marc Guedj

  13. 1

    Biguet

    Louis AMSTRONG est l’un des plus grands jazman que je connaisse. Je l’ai toujours admiré et écouté avec délice, c’est vous dire si cette merveilleuse histoire (comme son monde)me touche profondément.

    Merci infiniment.

    JB

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com