pub2011
A l’attention de Monsieur Manuel VALLS
Ministre de l’intérieur
Monsieur le Ministre,

Un certain nombre d’organisations et de communautés juives, dont La Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël, se sont réunies le 26 juin 2012 pour évoquer la montée inquiétante de l’antisémitisme dans notre pays.

Ils tiennent à vous faire part du climat d’inquiétude et de colère qui règne au sein de la Communauté juive de France au point que beaucoup commencent à se poser la question de leur avenir dans leur propre pays.

manuel-valls
Nous devons nous faire à cette réalité : la haine anti-juive n’a plus de limites et la banalisation de l’antisémitisme est partout, y compris au sein de l’Education Nationale.

Au niveau des médias, tout est fait pour présenter Israël comme coupable et la sémantique utilisée par l’A.F.P qui les alimente, a développé une culture de haine anti-israélienne qui sert de terreau à l’antisémitisme.
Cette haine est en grande partie suscitée par une propagande islamiste et palestinienne fort bien orchestrée qui diffuse une désinformation du conflit israélo-palestinien, une « délégitimation » et une diabolisation d’Israël.
Les Partis antisionistes, BDS, Euro-Palestine,… continuent à agir impunément en France malgré les très nombreux dérapages et la violence qui en découle.
Aujourd’hui l’antisionisme est devenu le masque de l’antisémitisme d’origine essentiellement islamique.
Il est navrant d’apprendre que l’horrible massacre de Toulouse a été suivi dans les 10 jours de plus de 90 actes antisémites. Ce regain de violence n’est plus supportable. Les valeurs mêmes de la République sont remises en cause.
Les barrières, toujours plus hautes autour des écoles juives et des synagogues, les caméras de surveillance, la présence permanente des forces de sécurité sont devenues malheureusement indispensables mais elles ne traitent pas la cause du mal.
Nous n’acceptons plus d’être les « dhimmis » de la République, de devoir être « bunkerisés » et de ne pouvoir vivre sur le territoire de notre République que grâce à la protection de la police et de la gendarmerie.
Nous aspirons et nous exigeons de la République qu’elle prenne les mesures nécessaires pour se protéger et pour extirper ce mal qui ronge nos libertés afin que nos concitoyens juifs puissent vivre libres en France comme n’importe quel citoyen.
Nous ne pouvons plus accepter de nous faire insulter, agresser, vilipender, par des individus dont la majorité échappe à la justice.
Pour neutraliser cette bête immonde il est nécessaire d’agir à tous les niveaux :
  • La justice doit être impitoyable vis-à-vis des organisations islamistes radicales et des auteurs d’agressions qui pourrissent les fondements de notre société : les prêches de haine antijuive et anti israélienne ne devraient pas avoir droit de cité chez nous.
  • L’instruction civique doit être réintroduite à l’école de la République avec l’enseignement de la tolérance, du respect du prochain et des lois républicaines.
  • La banalisation des propos antisémites dans nos écoles et universités doit être combattue et sévèrement sanctionnée.
  • Des télévisions arabes et des sites internet qui déversent quotidiennement leur venin antisioniste et antijuif, devraient être interdits et poursuivis.
La Tolérance zéro doit être la règle. Nous exigeons des actes concrets.
Il nous faut savoir s’il y a encore une place pour nous en France.
Cela ne dépend pas de phrases lénifiantes, mais de mesures effectives pour s’opposer à la remise en cause de la présence juive dans notre pays, remontant aux origines de celle-ci !
La Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël s’indigne et condamne avec la plus grande fermeté les toutes dernières attaques antisémites qui confirment les propos ci-dessus cités:
  • le 27 /6/12 c’est un dentiste exerçant à Drancy qui a déposé plainte contre un client qui l’a traité de Sale Juif
  • le 4 juillet 2012 dans le train Montpellier Lyon, une agression violente a été commise contre un jeune juif de 17 ans.
  • le même jour, le rabbin d’une commune du Val de Marne a été insulté, et frappé, alors qu’il était dans le bus 281 près de la commune de Créteil. L’agresseur a injurié l’épouse du rabbin, puis a giflé le rabbin devant sa fillette traumatisée, lui a fait sauter ses lunettes, et lui a asséné des coups sur la tête et le dos.
  • une résidente de Sarcelles s’est plainte d’avoir découvert sur son palier, des excréments qui ont recouvert sa porte et sa « mezouza ».
  • le Président de la Synagogue de Noisy le Grand vient de découvrir que ce lieu de culte a été littéralement saccagé. Les faits ont du se produire entre le 3 et le 4/7/12. La communauté est traumatisée.
  • Enfin, un jeune homme de 37 ans, T. B., a disparu hier, 4 juillet. On a retrouvé son véhicule, son téléphone, ses affaires et sa carte bleue. Nous sommes très inquiets et nous nous associons aux prières de la famille.
Notre inquiétude et notre colère sont aujourd’hui à leur paroxysme!
Il est temps d’agir et de prendre ses responsabilités, toutes ses responsabilités.
Pour notre part, nous prendrons toutes les nôtres, fussent-elles politiquement incorrectes!
Il y va, aujourd’hui, de notre survie.
Si la République capitule, soyez sûr, Monsieur le Ministre, que nous ne capitulerons pas et que nous défendrons nos concitoyens juifs avec tous les moyens à notre disposition.
Monsieur le Ministre, nous connaissons votre détermination et vos convictions, nous connaissons votre engagement dans la lutte contre l’antisémitisme, mais cela ne suffit  malheureusement plus.
Nos enfants souffrent, nos enfants s’interrogent, nos enfants s’exilent, nous nous devons de leur donner des gages concrets.
Vous êtes originaire d’un pays qui a pu mesurer les conséquences de la perte de ses citoyens juifs et qui en a été marqué pendant des siècles.
Ne laissons pas la France de Zola et de Clémenceau, la France de la Résistance et des Droits de l’’Homme, se dévoyer en laissant une nouvelle fois les enfants juifs entre les mains de leurs bourreaux.
Monsieur le Ministre, nous comptons sur vous, vous êtes notre dernier espoir, la désespérance est grande.
Nous vous demandons audience, dans la plus grande urgence, afin d’’évoquer ces questions cruciales avec vous et d’essayer de redonner espoir à ceux qui sont déjà frappés par la désespérance.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, nos salutations respectueuses et dévouées.
Richard C. ABITBOL
Président 

A l’attention de Monsieur Manuel VALLS
Ministre de l’intérieur
Place Beauvau
75008 Paris
Paris, le 5 Juillet 2012

Articles similaires

Tags: , , ,

7 Reponses to “LETTRE OUVERTE A MANUEL VALLS”

  1. richter Elie dit :

    De belles phrases sur l’antisémitisme, de la part de M.Valls!
    Mais dans le concret, quelles dispositions prendra t’il , pour que la communauté juive de France puisse vivre en paix?
    De peur de heurter une communauté musulmane, M.Valls prendra t-il des gants comme son prédécesseur?
    Les belles et grandes phrases dites sur les ondes radios, n’ont jamais résolues la réalité des problèmes…

  2. laura dit :

    Les medias pointés le doigt sur le FN alors que le danger était ailleurs. Les médias ont détournés volontairement les actes racistes par lacheté, car c’était plus chic de faire croire que c’était le Front National. Et maintenant nous avons perdu beaucoup de temps pour remonter la pente face aux jeunes des banlieues, des cités communautaires haineuses. N’oublions pas que les maliens musulmans sont aux dangeureux car aussi fanatiques que les maghrébins.

  3. Claude Sebban dit :

    Monsieur Abitbol, votre lettre est sincère mais en même temps pathétique… Une erreur de langage ? Vous dites « nos enfants s’exilent »… D’où : de France ? Pour aller où : en Israël ? Vous appelez cela « s’exiler » ? Non, M. Abitbol, sortir de France pour venir en Israël, cela s’appelle « SORTIR DE L’EXIL ». Vous parlez aussi de « désespérance » alors je vous rappelle – mais vous le savez bien – que l’Hatikva veut dire « Espérance »…
    Bon courage mais en réalité, on le sent bien, vous n’y croyez plus…

  4. simonviolet dit :

    puisqu’il est ici question d’extremisme,ce serait bien que cette information soit relayée :

    « Un handicapé mental accusé d’avoir mis le feu à des pages du Coran a été battu à mort puis brûlé par une foule en colère à Bahawalpur.
    De la Rédac ven. 11:03
    Pourquoi ça buzz ?

    Ghulam Abbas, un homme d’une quarantaine d’année, avait été arrêté mardi dans une région ultraconservatrice du Pakistan après avoir été accusé par plusieurs personnes d’avoir brûlé des pages du Coran.

    Cet homme présenté comme handicapé mental a été sorti de sa cellule de force par une foule enragée (Environ 2000 personnes) puis a été lynché et brûlé sur la place publique.

    Dans la république islamique du Pakistan, le blasphème envers l’islam ou son prophète Mahomet est un crime passible de la peine de mort. »

    le pire ce sont les commentaires des internautes qui suivent,qui ont l’air de trouver ça quasi normal,qui rappellent une fois de plus que l’islam est une religion de paix…
    en fait c’est normal de lyncher et brûler vif un handicapé mental

    que des Pakistanais commettent ce genre de barbaries,ce n’est ni la première ni la dernière fois,mais que des Français les commentent en déclarant que c’est normal,qu’en occident c’est pas mieux,que l’islam est une religion de paix,j’ai du mal à comprendre et à accepter ce monde.
    est-ce qu’on va tout accepter ainsi,tout justifier?comment est-ce que des internautes français peuvent comprendre et justifier le lynchage d’un handicapé mental?

    la réaction des gens est effrayante,tel musulman égyptien converti au christianisme est égorgé rituellement,tel pakistanais est lynché et brûlé,et les internautes comprennent,excusent,on ressent presque une approbation

    en tout cas ce serait bien que cette info soit mise sur le blog de terred’israel,jpense qu’un crime aussi abject mérite d’etre signalé

  5. Jeyn dit :

    Eh bien, voilà la « réponse » indirecte néanmoins officielle, puisqu’elle émane de notre ministre de l’intérieur en personne, enregistré sur Radio J aujourd’hui même.

    Tant Richard Abitbol que Philippe Karsenty, chacun dans leur développement ont amplement raison. Mille fois raison hélas !
    En plus NOUS SAVONS qu’au-delà de nous, c’est le sort de la France tout entière qui se joue depuis bien des décennies. Et celui de l’Europe…
    Nos compatriotes sont déjà des dhimmis dans leur propre pays et ils ne le savent pas ou ne veulent pas le voir… D’autres ont intégré cette marque de « changement » qui n’a pas attendu F. Hollande pour s’instaurer et qui devrait s’amplifier sous sa présidence !!!
    A quand un rassemblement patriotique digne et salutaire ?

    Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est inquiété dimanche sur Radio J d’un « antisémitisme nouveau » depuis plusieurs années, « né dans nos quartiers, dans nos banlieues ». « Il y a un antisémitisme qui est né dans nos quartiers, dans nos banlieues », a dit Manuel Valls. « Il y a dans nos quartiers des jeunes ou des moins jeunes qui, au nom d’une identité qui se sentirait attaquée, décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s’attaquer aux juifs. Ils considèrent le juif comme l’ennemi », a ajouté le ministre.

    À la question de savoir si le constat selon lequel cet antisémitisme serait le fait notamment de jeunes se revendiquant de l’islam, Manuel Valls a répondu : « Je le crains. » Mais il a aussi appelé à « être prudent dans les termes » : Il ne s’agit pas de stigmatiser d’autres Français », de jeter « l’opprobre (sur) nos concitoyens notamment de confession musulmane ».
    Prudence sur un « effet Merah »

    Manuel Valls affirme « que depuis plusieurs années », « on a un antisémitisme nouveau de la part notamment de jeunes », avec « une parole qui se libère ». Cet antisémitisme qui ne serait plus lié « à des événements qui se dérouleraient ailleurs dans le monde, à travers le conflit israélo-palestinien ». « On n’hésite plus aujourd’hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu’il est juif au nom même de son appartenance », a-t-il dit.

    Manuel Valls a recommandé la prudence pour imputer à un « effet Merah » ce qu’il a décrit comme « une recrudescence d’actes antisémites intolérables ». « Mais sans doute malheureusement, chez les esprits faibles et qui revendiquent cette haine, ce qui s’est passé a pu peut-être libérer une parole », a-t-il ajouté.

    Source via AFP : http://www.lepoint.fr/societe/.....654_23.php

  6. Bien dit Mimouni!!!

  7. mimouni dit :

    ce genre de lettre il fallait l envoyer aussi a l ancien ministre de l interieur car les actes antisemites ne datent pas de l arrivee de manuel vals

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>