11 Comments

  1. 11

    Aussenac

    Comment avais-je pu passer à côté de ce trésor?

    Bravo, Altesse.

  2. 10

    bonnie lynn

    pour partir quand on sait que les parents ne seront pas d’accord, les bisous ne peuvent que renformer laplaie. bravo

  3. 9

    Arnold Lagémi

    Pour betty L

    Il est sûr qu’un Juif n’est lui même qu’à sa place. Merci de le rappeler. Merci aussi de me reconnaître des qualités de coeur qui ont cet avantage sur les qualités d’esprit d’être toujours infaillibles.
    Recevez mon très amical Chalom

  4. 8

    Arnold Lagémi

    Chère Mihal,
    Je suis sûr que votre maman (z’l) sait aujourd’hui combien vous avez eu raison.
    Bonne continuation dans votre merveilleux travail.
    Bien amical Chalom.

  5. 7

    Arnold Lagémi

    POUR LIVNAT BITTY

    Il y a des familles qui ne pratiquent pas le baiser avec facilité. Cela n’enlève rien à l’affection. Tout comme le vouvoiement n’exclut pas l’amour.
    Il y a d’autres conceptions de l’amour filial, que la vôtre. Apprenez à les connaître, à les respecter surtout!

  6. 6

    Livnat Bitty

    je suis soufflee! partir sans embrasser sa maman ,qui lui aurait surement dit encore quelques mots dont il se souviendrait toujours avec reconnaissance..non je ne comprends pas ..il s’est epargne un moment d’emotion trop forte ,et quelques larmes sans doute ..la lettre met une distance ..La distance geographique ne lui suffisait pas??Il s’est derobe au face a face
    quand nous avons fait notre Alya nous sommes alles vivre les 3 derniers jours avant le depart chez nos parents vieux et courageux..prendre de leur chaleur et de leur force qui ont su relever des defis et des epreuves.
    cette lettre qui est donc une fiction ne tient pas debout d’apres moi.

  7. 5

    betty L

    lorsque le malaise s’installe il est parfois utile de faire un point ecrit

  8. 4

    vaknin mihal

    Merci Arnold pour cette emouvante lettre……c’est exactement ce que j’aurais pu ecrire a ma maman{z’l}il y a 42ans quand j’ai fait mon choix monter en Israel!!et combien j’aurais aime qu’elle soit de ce monde aujourd’hui pour comprendre combien j’ai eu raison!!

  9. 3

    betty L

    CE n’est qu’en ISRAEL que l’on peut devenir soit même et votre emouvante lettre prouve qu’un GRAND MONSIEUR peut aussi avoir du COEUR

  10. 2

    Arnold Lagemi

    Vous avez raison de dire qu' »il est plus aisé d’écrire une lettre que de parler ouvertement. »
    C’est la raison pour laquelle, avec ses proches notamment, lorsque le malaise s’installe, il est, parfois utile de faire un point par écrit.
    Bien cordial Chalom

  11. 1

    Partouche Nicole

    C’est une très belle lettre écrite avec pudeur.
    Il est vrai qu’il est plus aisé d’écrire une lettre que de parler ouvertement.
    J’en ai les larmes aux yeux.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com