pub2011

Chers amis,
Notre colère, notre immense douleur ne sera jamais cicatrisée.
Nous juifs d’Afrique du nord avons beaucoup moins souffert de la Shoah.
Nous avons découvert et ressenti ce drame qui est devenu notre,  que tardivement.
Dans une guerre on subit les bombardements, on tue si on semble être menacé, on défend des causes qui nous paraissent justes.
De toute façon on peut se poser des questions : est-ce que D. nous a mis sur terre pour nous entretuer, s’il nous a crée différents était-ce dans le but de nous haïr?
Est-ce D. qui a armé les collaborateurs, la milice, la police vichyssoise pour envoyer 11.500 enfants, parce que Juifs, dans les chambres à gaz?
Rendons « hommages » à certains anonymes comme des voisins bien intentionnés, quelques concierges prêtes à « collaborer »,  à  vous débarrasser de « ces gens là », exaucer, enfin, le vœu de certains locataires qui vivent à l’étroit; alors qu’en face sur le même palier…
Nez crochu, type métissé, avares, responsables de tous les malheurs du monde. Hitler a eu cette phrase qui ne me surprend pas aujourd’hui avec la recrudescence de l’antisémitisme « - Je les ai débarrassé des Juifs ».
Comment s’y prendre? Sinon  arracher les racines pour que la sève de vie ne remonte pas. Les enfants d’abord, plus fort encore, en priorité. Laval, ministre de Pétain, dans son humanité n’a t-il pas demandé que l’on déporte, aussi, les enfants afin qu’ils ne demeurent pas orphelins.
Nous les Juifs d’Afrique du Nord avons d’abord découvert l’horreur  grâce au film d’Alain Resnais  « Nuit et brouillard ». Nous sortions du cinéma en larmes, la gorge nouée, ne réalisant pas tout à fait  ce qui s’était passé, ne sachant pas, pour la plupart de nous, qu’il y avait d’autres Juifs en dehors de notre petit coin de terre.  Primo Lévi a surpris  un ashkenaze qui se trouvait dans le même baraquement que lui à Auschwitz:-  « ça existe des juifs italiens? « .
Monsieur Sarkozy demande à parrainer chaque enfant juif de France mort en déportation. cela me parait être une tâche difficile. Je pense qu’une plaque commémorative apposée dans chaque école et visible dans les halls d’entrée aurait aussi de l’effet sur les futures générations.
Viviane Scemama Lesselbaum

Articles similaires

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>