pub2011

Le Quartette, réuni ce jeudi, 12 avril 2012, à Washington, a appelé la communauté internationale à accorder une aide de 1,1 milliard de dollars à l’Autorité palestinienne en 2012.

« Le Quartette souligne la nécessité d’un soutien international à l’Autorité palestinienne pour l’aider à se doter des institutions nécessaires à la construction d’un futur État.
Le Quartette appelle la communauté internationale à assurer l’octroi de 1,1 milliard de dollars à l’Autorité palestinienne en 2012.

Le Quartette a salué les efforts de toutes les parties visant à régler les problèmes relatifs au prélèvement d’impôts et des taxes douanières et appelle à achever ces procédures au plus vite », lit-on dans une déclaration du Quartette.

L’UE a versé déjà, le 10 avril , 22,5 millions d’euros à l’Autorité palestinienne en contribution à ses dépenses en salaires et pensions dans la fonction publique (84 000 personnes) aussi bien en Judée Samarie qu’à Gaza.


La Banque mondiale a déclaré, le 7 avril 2012, avoir attribué 55 millions de dollars pour le développement palestinien cette année. Mariam Sherman, directrice en charge du dossier de la Judée-Samarie et de Gaza, a déclaré que l’argent serait utilisé pour aider les entreprises, aider les diplômés et soutenir les institutions du gouvernement palestinien.

Le Congrès américain a indiqué, le 24 mars 2012, qu’il débloquerait 88,6 millions de dollars pour les Palestiniens, après avoir gelé 147 millions de dollars en août, pour dénoncer la tentative palestinienne de reconnaissance unilatérale à l’Onu. Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad a indiqué que le déblocage des fonds d’aide américaine va alléger la crise économique au sein de l’Autorité palestinienne.

L’Union européenne a débloqué, le 19 mars 2012 , une aide de 35 millions d’euros pour « améliorer les conditions de vie des Palestiniens ». La chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton et le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Salam Fayyad ont signé un accord à Bruxelles permettant de financer, à hauteur de 22 millions d’euros, une station d’épuration des eaux et de moderniser, à hauteur de 13 millions d’euros, le point de passage frontalier de Kerem Shalom entre Israël et Gaza pour les marchandises. « Grâce à cet investissement, l’UE contribuera de manière significative à l’amélioration des conditions de vie de la population palestinienne par le biais de deux projets distincts en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza », s’est félicité Mme Ashton.

La Banque mondiale a annoncé le 5 mars 2012 trois dons d’un total de 50 millions de dollars à l’Autorité palestinienne pour des projets dans le développement de l’administration centrale et des municipalités ainsi que dans l’électricité. C’est la première fois depuis mai 2010 que l’institution, dont le siège est situé à Washington, débloque des fonds pour les Palestiniens. Le don le plus important, de 40 millions de dollars, doit « soutenir les progrès de réformes essentielles de l’Autorité palestinienne qui aboutiront à offrir de meilleurs services aux citoyens », a indiqué la Banque mondiale dans un communiqué. Il vient de l’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque qui travaille avec les pays les plus pauvres.

En mars 2012 Paris a aussi transfère 10 millions d’euros à l’AP et 10 millions pour l’usine de dessalement de Gaza. Le Premier ministre Fillon annoncé à son homologue palestinien M.Salam Fayyad, lors de leur entretien en marge du Forum mondiale de l’eau à Marseille, la France a décidé de transférer dix millions d’euros d’aide budgétaire à l’Autorité palestinienne. Cette aide vient s’ajouter aux neuf millions d’aide budgétaire récemment versés au Trésor palestinien, via la Banque mondiale, au titre de l’année 2011. La France contribuerait à hauteur de dix millions d’euros au projet d’usine de dessalement de Gaza.

Le 12 février 2012, l’organisation panarabe a appelé ses membres, lors d’une réunion au Caire., à soutenir l’Autorité palestinienne financièrement à hauteur de 100 millions de dollars par mois. Ces fonds sont nécessaires « en raison des pressions financières auxquelles font face la direction et la population palestiniennes », car « Israël ne transfère pas les fonds revenant à l’Autorité palestinienne », selon la Ligue.

Le Luxembourg a annoncé, le 8 février 2012 , qu’il faisait un don de 15 millions d’euros à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les « réfugiés de Palestine » au Proche-Orient (UNRWA). L’accord a été signé par la ministre luxembourgeoise du Développement Marie-Josée Jacobs et le commissaire général de l’UNRWA, Filippo Grandi.

« En ces temps d’incertitude politique et économique tant dans cette région que globalement, l’engagement croissant du Luxembourg en faveur de notre travail est le bienvenu », a déclaré Grandi. « L’UNRWA, qui poursuit son travail remarquable et encore indispensable au service de 5 millions de Palestiniens réfugiés, est le principal partenaire du Luxembourg lorsqu’il s’agit de porter assistance au peuple palestinien », a affirmé la ministre Jacobs.

L’Union européenne et la Suède ont transféré en février 2012, 24,7 millions d’euros à l’Autorité palestinienne afin de payer les traitements et les pensions des 84.300 fonctionnaires palestiniens de Judée-Samarie et de Gaza pour le mois de janvier, apprend-on de source palestinienne.

Catherien Ashton, la chef de la diplomatie européenne, en tournée en janvier 2012 dans la région a signé dans la Bande de Gaza un accord financier avec Filippo Grandi, le directeur de l’office onusien chargé des réfugiés, pour accorder une aide de 72 millions de dollars aux Palestiniens.

Sans parler du manque total de transparence quant à la destination de ces fonds, cet argent est déversé sans que cela soit assorti de conditions pourtant essentielles.

Les palestiniens savent y faire pour extirper l’argent des poches des occidentaux. Les Africains ou les Afghans aimeraient bien percevoir le dixième de ce que perçoivent les Palestiniens. Ils n’ont pas la chance d’être les ennemis d’Israël, car ils auraient du coup beaucoup d’amis, notamment parmi les dictatures et les égarés de tout poile.

Il est impardonnable de la part du monde entier de continuer de donner des milliards aux terroristes, sans compter les milliards dont nous n’avons pas connaissance. Les dirigeants du monde occidental ne s’aperçoivent pas que les dirigeants palestiniens ne font rien de concret pour la population avec cet argent. Depuis plus de 60 ans avec autant d’argent la Palestine aurait du être plus puissant et plus moderne. Où va l’argent? Personne ne le demande?

Tout comme le fric accordé aux palestiniens servira entre autre aux réseaux mafieux, il servira aussi aux terroristes pour fabriquer des rockets qui s’abattront sur des écoles ou des foyers d’Israël. Bref, l’Europe et les USA soutiennent le terrorisme de manière détourné.

Ftouh Souhail

Articles similaires

Tags: , , , ,

2 Reponses to “Les palestiniens continuent à tirer profit des aides internationales”

  1. geraud dit :

    En même temps, les aides de l’UNRWA permettent à Israel de maintenir le statut quo. Récemment Yossi Beilin a suggéré à Abbas de dissoudre l’autorité palestinienne et de remettre l’administration à Bibi dans le but de faire bouger les choses. Croyez vous vraiment que ce dernier a envie d’assumer le sort des 4 millions de palestiniens avec son budget, je pense même qu’il doit prendre son téléphone pour accélérer le versements des aides…

  2. simonviolet dit :

    l’UNRWA ne devrait plus exister depuis longtemps,puisqu’on n’est pas réfugié 64 ans après,à moins de décréter que tous les hommes du monde sont des réfugiés

    l’europe donne de l’argent qu’elle n’a pas,et elle n’exige même pas en contrepartie la fin des attentats ou la reconnaissance d’israel en tant que foyer national juif

    le qatar est le pays le plus riche du monde,l’arabie saoudite,le koweit,dubai ne suffisent pas à inonder de pétrodollars l’autorité palestinienne?le niger,le laos,haiti sont parmi les pays les plus pauvres du monde,des pays où la misère est totale,je suis sûr qu’ils ne reçoivent pas le dixième de l’aide accordée aux palestiniens

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>