pub2011

CITE DU VATICAN (Reuters) – Israël n’a pas le droit d’invoquer le concept biblique de Terre promise ou de peuple élu pour justifier la colonisation à Jérusalem ou revendiquer des territoires, ont fait valoir samedi les évêques catholiques du Moyen-Orient.

Dans le message final de leur synode, qui s’est achevé après deux semaines de réunion au Vatican, les évêques de la région ont dit espérer qu’une paix entre Israël et les Palestiniens reposant sur une solution à deux Etats devienne réalité et ont souhaité que l’exode des chrétiens puisse cesser.

« Nous avons réfléchi sur la situation de la ville sainte de Jérusalem. Nous nous inquiétons des initiatives unilatérales qui menacent sa composition et risquent de modifier son équilibre démographique », lit-on dans le texte.


Relancés sous l’égide des Etats-Unis, les pourparlers de paix directs entre Israël et l’Autorité palestinienne ont tourné court lorsque le gouvernement de Benjamin Netanyahu a refusé de proroger le moratoire sur la construction de colonies en Cisjordanie, après son expiration le mois dernier.

L’Etat juif a dévoilé depuis lors un nouveau projet de construction de 238 habitations pour les colons dans deux quartiers de Jérusalem-Est, condamné par les Palestiniens et la communauté internationale.

Le synode évoque dans son message la coopération avec les juifs, et y conteste l’utilisation de la Bible pour justifier la colonisation en Cisjordanie, annexée par Israël en 1967.

« Le recours à des positions théologiques et bibliques qui usent de la parole de Dieu pour justifier à tort des injustices n’est pas acceptable », dit le texte.

De nombreux colons juifs invoquent leur droit à vivre en Cisjordanie, qu’ils appellent Judée-Samarie et considèrent comme une partie historique et inaliénable de l’Israël biblique que Dieu aurait donné aux juifs.

« PLUS DE PEUPLE ÉLU »

« Nous, chrétiens, ne pouvons parler de Terre promise pour le peuple juif. Il n’existe plus de peuple élu. Tous les hommes et les femmes sont devenus le peuple élu », a dit l’archevêque de l’Eglise grecque melchite, Cyrille Salim Bustros, à propos de ce passage du texte.

« Le concept de Terre promise ne peut être employé comme base de la justification du retour des Juifs en Israël et du déplacement des Palestiniens », a-t-il ajouté.

« La justification de l’occupation israélienne de la terre de Palestine ne peut se fonder sur les Saintes Ecritures. »

Israël a répliqué que les querelles théologiques sur l’interprétation de ces textes étaient éteintes depuis le Moyen Âge.

« Il semble que cela ne soit pas faire preuve de sagesse que de les relancer », a dit Yigal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

Le synode reprend en outre l’appel du Vatican à l’octroi d’un statut spécial à Jérusalem, « qui respecte son caractère particulier » de ville sainte pour les trois grandes religions monothéistes – le judaïsme, le christianisme et l’islam.

Israéliens et Palestiniens revendiquent tout ou partie de Jérusalem comme capitale de leur Etat ou futur Etat, aussi la ville est une des clés de résolution de leur conflit.

Israël a annexé Jérusalem-Est lors de la guerre des Six Jours, en 1967, et l’a déclarée sa « capitale éternelle et indivisible », un statut jamais reconnu sur la scène internationale.

La partie orientale de la cité n’était pas concernée par le gel provisoire des activités de colonisation mais celles-ci y ont été suspendu de facto lorsque les Etats-Unis ont protesté contre un projet de construction divulgué en mars, en pleine visite du vice-président américain Joe Biden.

S’il reconnaît « les souffrances et l’insécurité » que subissent les Israéliens et la nécessité de vivre en paix dans des frontières acceptées de tous, le synode est plus disert sur la situation des Palestiniens.

Ils « pâtissent des conséquences de l’occupation israélienne: le manque de liberté de circulation, le mur de séparation et les barrages militaires, les prisonniers politiques, la démolition de maisons, la perturbation de la vie économique et sociale et les milliers de réfugiés », détaille le texte.

Le synode exhorte enfin les chrétiens à ne pas vendre leurs propriétés dans la région, « vitales pour ceux qui restent là et pour ceux qui, un jour, reviendront ».

Avec Allyn Fisher-Ilan à Jérusalem, Grégory Blachier et Bertrand Boucey pour le service français

Source : http://www.challenges.fr

Articles similaires

Tags: , , ,

8 Reponses to “Le synode du Moyen-Orient s’achève sur une critique d’Israël par Philip Pullella”

  1. meller danielle dit :

    1>Ces cardinaux ne prechent point la paix au moyen -orient.
    2>Je suppose qu il approuve l inquisition et ces meurtres donc ils ont oublie le commandement tu ne tueras point donc ils sont retombes dans l idolatrie.
    Bonne nuit a tous
    Dany de Carmiel

  2. Paul B. dit :

    @Guedj
    Savez vous que pour Pâques (pas Pessah, je parle ici de la Pacque chrétienne), l’accès du Saint Sépulcre (le lieu clé pour les chrétien au moment de Pâques) est interdit aux chrétiens locaux?

    ATTENTION: je tiens aussi a souligner qu’il s’agit ici d’un synode œcuménique (car ouvert à d’autres églises que l’Église catholique).

    Les Églises chrétiennes assument leur rôle de guide moral, et reprochent à Israël ce qui leur semble juste de reprocher, mais elles savent aussi coopérer et reconnaître quand Israël s’inscrit dans une démarche charitable

  3. Paul B. dit :

    @meller danielle
    Je vous rappelle que tous les allemands qui avaient l’age d’aller dans les Fuhrër junge y étaient convoqués… le pape, comme ses confrères s’y est rendu. Vous ne connaissez apparemment pas sa position sur le judaïsme… car contrairement aux évêques orientaux, il a déclaré reconnaitre que le peuple juif est le peuple de l’ancienne alliance qui n’a jamais été annulée. si vous souhaitez plus d’explication quant a ces propos, je suis à votre disposition.
    PS: Yeroushalaïm est aussi une et indivisible que les pommes poussent sur les pieds de tomate. Si vous avez la chance d’avoir la vue, utilisez la.

  4. Esaïe dit :

    Israël na pas a se justifier sur son territoire, ancestrale ou pas, ça reste un petit état ou il ni pas lieu de partager quoi que se soit, Israël est un fait accompli et son territoire est un est indivisible, toutes les discutions et les balivernes ni changerons rien, ces chrétiens ne représente qu’eux même et ils feraient de s’occuper de leurs propres affaires, car la situation des chrétiens au proche et au moyen Orient est désastreuse.

  5. YOSSI DE JERUSALEM dit :

    je ne veux en aucune maniere lire cet article !qui a epouse un point politique pro arabe de sous mission ! quand on n’aime pas un peuple que ne peut-on pas inventer pour le contredire voir le soumettre !j’ai des regrets qui resteront grave dans mon cerveau a jamais !
    celui de ne pas avoir fait sauter certains batiments religieux a jerusalem comme la mosquee d’omar entre autre pendant la guerre des 6 jours ! nous n’en serions pas la et les arabes n’auraient pas a se tourne vers la mecque !!! rabin ZL avait dit non ! aujourdh’ui on la paie tres cher !!car les arabes mettent plus d’entrain quand il s’agit de detruire une synagogue sans etat d’ame!

  6. Monique dit :

    La papauté montre ainsi son véritable visage : ennemie jurée du peuple juif, donc ennemie de Dieu et de la Bible ! N’en déplaise à tous ces « monseigneur », Israël, peuple élu de Dieu, vivra éternellement, et dans la terre qu’Il lui a donnée, et « De Sion sortira la loi et de Jérusalem la parole de l’Eternel ».

    Ainsi la puissance de la papauté va jusqu’à abolir les décrets de Dieu et décider que dorénavant, en octobre 2010, « il n’existe plus de peuple élu » !

    Chers amis de terredisrael, je vous en laisse juge : qui faut-il croire, qui faut-il écouter : la papauté ou le Créateur de l’univers ?

    par ex. en Es. 41 : 8-10 — « Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, mon élu, postérité d’Abraham qui m’aimait, toi que j’ai ramené comme par la main des extrémités de la terre, que j’ai rappelé de ses zones les plus lointaines, toi à qui j’ai dit : Tu es mon serviteur, je t’ai choisi et je ne te rejette plus, eh bien ! ne crains rien, car je suis avec toi ; ne sois point affolé, car je suis ton Dieu. Je t’affermis, je t’assiste et te soutiens par ma droite, armée de justice ».

    Quant au Vatican, pour connaître sa vraie nature et avoir un aperçu de l’étendue de ses crimes, on lira avec grand profit, les ouvrages d’Edmond Paris : « L’histoire secrète des Jésuites », entièrement en ligne sur ce site: http://esaie.free.fr/livres/je.....Jesui.html
    ainsi que du même auteur : « Le Vatican contre la France » (1957), « Le Vatican contre l’Europe » pour tout savoir, entre autres, sur la collusion catholico-islamo-nazie contre Israël.
    Pour savoir comment cette union perverse se poursuit de nos jours, notamment par la palestinolâtrie, on lira également de Bat YE’OR « EURABIA, l’axe euro-arabe » (2006).

    Enfin, et surtout, si l’on veut une bouffée d’air pur et boire au puits de la vérité, on trouvera un ensemble complet d’informations sur le site ci-après : http://www.israelvivra.net/

    shalom à tous ceux qui aiment Israël !

    NB : je précise que je suis née dans la religion catholique ; je la connais donc aussi de l’intérieur !

    ‘Am Israel Haï !

  7. Guedj dit :

    lE SYNODE CHR2TIEN DOIT Reflechir
    Le synode du Moyen-Orient est donc d’une sévèrité extrême avec Israël,contestant sont attachement ancestral à  » la Terre Promise ».C’est son droit, au fond et ces griefs ne sont pas nouveaux. Cependant, j’attire l’attention, quand même de ces évêques, sur la relative aisance qu’ils ont, actuellement, sous l’autorité israélienne à pratiquer librement leur religion, à ouvrir toutes grandes les portes des lieux saints catholiques, à Bethleem, Saint-Jean-d’Acre, Tibériade et naturellement, Jérusalem…C’est un acquis qui n’est pas à vie. En particulier?si l’on se réfère à certains pays arabes, pas très charitables, avec les Chrétiens…

  8. meller danielle dit :

    En tant que gauchiste je dit
    1>Jerusalem est une et indivisble.
    2>Ils ne comprennent absolumenent point le mot peuple elu.
    3>L utilisation des mots saintes ecritures .Ces cardinaux devraient relire le tenah.
    4>J ai la vague impression que certains de ces cardinaux sont antisemites .
    5>Il faut se rappeller que le pape faisait partit des Hitler junge
    Dany de Carmiel