pub2011

Erdogan : Un affrontement militaire avec Israël n’est pas à l’ordre du jour / Avi Issacharof et Anshel Pfeffer – Haaretz
Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a entamé hier une visite en Egypte au cours de laquelle il rencontrera le chef du Conseil militaire supérieur, Hussein Tantawi. Le Premier ministre Erdogan s’exprimera aujourd’hui devant la Ligue arabe puis, à l’opéra du Caire, il prononcera un discours qui s’adressera à l’ensemble de la « nation islamique ».

Le Premier ministre turc a rejeté hier la possibilité qu’un conflit militaire puisse éclater avec Israël suite à l’intention de la Turquie de faire escorter par des navires militaires des bateaux turcs naviguant en Méditerranée, y compris ceux qui feraient route vers Gaza. Dans une interview au journal égyptien a-Shuruq, M. Erdogan affirme cependant que la marine turque est prête à toute éventualité, y compris au pire.

Erdogan vient au Caire accompagné d’une délégation militaire et commerciale particulièrement importante, mais il semble que son intention principale soit de profiter de la crise entre Le Caire et Jérusalem pour renforcer sa nouvelle image de dirigeant sunnite prédominant. Il est cependant peu probable que le Conseil militaire supérieur égyptien soit très enthousiaste à l’idée qu’Erdogan échauffe les esprits alors que la situation est Egypte est déjà houleuse.

Bien conscient que sa visite en Egypte intervient à un moment problématique, Erdogan a également l’intention d’exploiter aussi l’autre sujet brûlant au Proche-Orient, la demande palestinienne de reconnaissance d’un Etat par l’ONU. Le Premier ministre turc rencontrera le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et tentera de s’afficher comme le « défenseur numéro un » des Palestiniens.

Les responsables militaires israéliens ont préféré ne pas réagir hier aux informations publiées par la presse turque et selon lesquelles la marine turque aurait l’intention de déployer trois bâtiments en Méditerranée. Officieusement, un haut responsable militaire a cependant estimé que ces informations ne sont pas très crédibles.

En attendant, le roi Abdallah de Jordanie s’est joint hier aux critiques contre Israël. Selon lui, la Jordanie rejettera toute tentative d’installer des réfugiés palestiniens sur son territoire. Il a ajouté que ce sont les Israéliens qui ont peur aujourd’hui tandis que les Jordaniens et les Palestiniens sont devenus plus forts.

Source Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

Articles similaires

Tags: , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>