pub2011

Chers Amis,
Un texte, très émouvant, écrit de la main de Mme Chalit m’a été adressé aujourd’hui par mon ami Samy Amar. J’ai pris le temps de le traduire afin qu’il soit intelligible par le plus grand nombre.
Bonne semaine à tous.
Daniel Ohnona

==============
gilad-shalit-parents

Le cri de la maman de Guilad Chalit :
C’est mon enfant !!!

C’est mon enfant, le premier souffle auquel j’aie donné vie, que mon corps ait engendré, que j’aie respiré et aimé.

Le son de sa voix ne m’a jamais quittée de ces vingt dernières années, depuis l’instant précis où il est venu au monde et jusqu’à notre dernière conversation téléphonique : « Maman, je rentre à la maison, tu entends ? » Et comment que je t’entends, mon enfant, et très clairement, comme ton tout premier cri.

J’entends encore tes lamentations la nuit quand tu étais bébé… Tu ne me laissais aucun répit. Je m’allongeais à tes côtés et te réconfortais. Lorsque tu as été malade pour la première fois, j’étais effrayée comme une petite fille, alors qu’il ne s’agissait que d’une simple grippe.

Le jour de la rentrée des classes, je t’ai accompagné au cours préparatoire, et ce jour-là tu m’as fait promettre que je serais là pour venir te récupérer après la classe. Je me suis exécutée et pendant toutes les années qui ont suivi, jamais je n’ai manqué à ma promesse.

J’ai placardé tes dessins d’enfant sur le réfrigérateur, et jusque sur les murs de la cuisine, juste pour que tu saches qu’ici c’est ta maison. Ici, avec moi, parmi ces vieux dessins. Sans parler des souvenirs encore plus anciens…

Tu as grandi trop vite, devant mes yeux vieillissants et fatigués. Le jour de ta Bar-Mitsva, j’ai brusquement réalisé à quelle allure insensée tu avais poussé, et à cet instant précis, j’étais la maman la plus fière du monde.

Puis tu es devenu un jeune homme modèle, charmant et intelligent. « C’est mon enfant », me disais-je alors avec fierté. « Oui, c’est mon enfant. »

Lorsque tu as commencé à sortir avec les copains, tu emportais avec toi à chaque virée une partie de moi-même. Je t’embrassais chaudement et te recommandais d’être prudent. « Ne t’inquiète pas, Maman, disais-tu, je suis un grand garçon. »

Mais rien n’y faisait. Si je m’éveillais la nuit, je dirigeais instinctivement mon regard vers la montre. « Où peut-il bien être ? » Je restais alors là à attendre ton retour. Pourvu simplement que tu me reviennes sain et sauf. Et ce n’est qu’au moment où me parvenait ce bruit caractéristique de ton corps s’affalant de tout son long sur le lit que je savais que tu étais rentré à la maison, auprès de moi. Je pouvais enfin fermer l’œil sereinement.

Le jour où tu as décroché ton permis de conduire, que tu as commencé à emprunter la voiture, je priais systématiquement pour qu’il ne t’arrives rien, que le véhicule n’aille pas dans le ravin, qu’on ne te percute pas et que tu évites de prendre le volant à chaque fois que cela n’était pas indispensable. Et sur ce plan-là, tu ne m’as jamais déçu : tu es à chaque fois revenu sain, entier et heureux de vivre. Je m’enivrais de ton sourire, même si j’en payais le prix fort par l’éternelle anxiété et les nuits sans sommeil. Au moins j’avais la certitude que tu ne manquais de rien.

Les battements de mon cœur se sont accélérés le jour où, à 17 ans, tu as répondu à ton premier appel militaire. Tu en es revenu épanoui, gratifié d’un potentiel physique élevé : la fierté illuminait ton visage. La nuit qui a suivi, je n’ai pas fermé l’œi. Je priais pour que tu ne t’engages pas dans une unité combattante, que tu ne serves pas dans une zone dangereuse. Je t’ai imploré, mais tu n’as pas écouté mes prières. Tu disais vouloir protéger ta patrie. Mais ce n’est pas la patrie qui t’a élevé. C’est moi qui t’ai élevé ! Moi seule !

Depuis ce jour où tu as refermé la porte derrière toi pour te rendre à la base de recrutement, tout à ton émotion de servir la patrie, j’ai commencé à compter les jours qui te sépareraient de moi avant que tu me reviennes. Chacun des chabbatot où tu es rentré, j’ai rendu grâce au Ciel, juré de fréquenter la synagogue et d’observer la totalité des 613 mitsvot, et de remercier l’Eternel de m’avoir rendu mon fils. Mais, à chaque fois, ces serments sont restés sans effet, happée que j’étais par l’urgence de laver et repasser tes uniformes et la préparation de tes repas…

Ce jour sombre où ont retenti trois coups secs frappés à la porte, j’ai tout de suite compris que quelque chose n’allait pas. J’ai ouvert la porte en implorant le Ciel de ne pas y trouver les personnes qui — précisément — se trouvaient là : deux hommes en uniforme flanqués d’un infirmier. L’un d’eux, ton commandant, m’a serré la main avec vigueur. Je n’ai pas eu besoin d’entendre ce qu’il avait à me dire. La nuit qui a instantanément envahi mes yeux et comme bloqué mes artères me faisait comprendre que quelque chose clochait. Quelque chose était arrivée…

Au journal télévisé on a montré des photos de toi.

Et moi j’étais là, prostrée, en pleurs. Je suis allée à la synagogue. J’ai prié. Jusque dans mon sommeil agité et confus, je prie pour que tu reviennes…

C’est mon enfant. Mon enfant, kidnappé à Gaza.

Mon enfant, qui peut-être ne reviendra pas…

??? ?? ???? ???? ?????: ?????-????? ???????. ???? ????? ????? ?????.

?? ???? ??? !!!
????? ???????? ??????, ??? ????, ?????, ??????.
?? ???? ????? ?20 ??? ????????, ????? ??? ?????? ?????, ??? ???? ??????
???????.
« ???, ??? ???? ????? , ?????? »
????? ???..?????? ??? ?? ???? ?????? ???.
??? ????? ????? ?? ???? ??? ??????..?????? ???..?? ??? ?? ????? ?????.
????? ????? ???? ???????, ?????? ???? ??? ?????? ????? ??? ???? ????,
??? ????? ?????.
????? ???? ????? ?, ????? ?? ?????? ???? ????? ???? ????.??????
?????.?????? ???? ????? ?? ????? ?? ?????? ???.
????? ?? ?????? ??? ?? ?????, ?? ?? ????? ?????, ?? ??? ???? ??? ?? ???? ???.
??? ????,??? ??????? ??????.????????? ?????? ??? ????.
???? ??? ????, ??? ????? ???????? ????????.
??? ????? ??? ????? ????? ??? ???? ??? ????? ??????? ??????..?????
???? ??? ??? ?????..
???? ????? ?????, ?????, ???.
« ?? ???? ??? » ????? ??, ??, « ?? ???? ??? ».
???????? ???? ? ?????, ???? ?? ?? ??? ????.
????? ????? ???? ?????? ??????.
« ?? ????? ???, ??? ??? ???? »
????? ??????? ??????. ?????? ?????.????? ???? ???.???? ??????.
?? ?????? ??? ???? ???? ???.
??? ??????? ?? ?????? ????????? ???????? ??? ????? ?????, ???? ??, ????, ????.
?????? ?????? ??????.
?????? ?????? ????? ???? ?? ?????, ????? ?????? ??? ????? ????, ???
???? ?????, ??? ?????? ??, ??? ???? ??? ???? ?? ????.
??? ??? ? ?????..????? ???? ????, ???, ??????.
????? ????? ?? ????? ???, ?? ?? ?????? ????? ?????? ???? ????. ?????
??? ??? ?? ????.
???? ????? ?????? ???? ???? ?????? ??? ????? ???? 17.
???? ?????, ?? ?????? ???? ?????? ????? ???????.
????? ???? ?? ???????. ?? ?????? ??? ??? ?????.??? ???? ????? ?????.
?? ??? ??????, ??? ??? ?? ???? ?????.
???? ???? ?? ??????. ??? ?? ?? ?????? ?????? ????.?? ??? ???????.???.
????? ????? ?? ???? ?????? ????? ???? »?, ???? ????? ????? ??????,
?????? ????? ???? ?? ?????? ???? ???.
?? ??? ????? ?????? ???????, ?????? ???? ???? ???? , ???? ??? »? ?????,
?????? ??????? ?????? ?? ?? ???? ???.
??? ?? ???? ????? ????? ?? ????? ??? ?????? ? ????.
???? ??? ????? ????? ??? ?? ????.???? ?????? ????? ?? ????.
????? ?? ???? ???????? ?? ????? ????? ?? ?? ??????.
??? ????? ????? ?????.
??? ???, ????? ???, ??? ?? ??? ?????.
? ????? ????? ????? ?? ?????.????? ??????? ????? ???? ?? ???????
??????? ?? ????? ????? ????? ?? ????.???? ?? ?????.
?????? ????? ?????? ???.
???? ????? ?????.????? ???? ????. ???????. ??? ?????? ???? ???? ????? ??????.
?? ???? ???. ???. ????? ???? ???.
???? ??? ????? ?? ?????.

Articles similaires

Tags: , ,

10 Reponses to “Le cri du coeur de la maman de Guilad Chalit : C’est mon enfant !!!”

  1. vialla dit :

    je vais répéter ce que j’ai dit dans un articles précédent
    « Il ne faut pas qu’Israël libère des prisonniers palestiniens,même ceux qui subissent de légères peines,aussi longtemps que Ghilade Shalid ne sera pas libéré.
    Supprimer tous livres , d’études ou de prières, les postes radios et les journaux, travail obligatoire pour tous les prisonniers, si ils veulent avoir accès à leur nourritures, plus de visites familiales, ni de la croix rouge et que le reste du monde entier se tape le cul parterre, il ne faut déroger aux recommandations sus-citées, et attendre les résultats et les protestations des familles palestiniennes vis à vis de leurs dirigeants et ne me dites pas que ces mesures sont barbares, je me fâcherais………
    Pierre de Montpellier

  2. samson dit :

    envoyons ce message atout le monde: medias politique etc

  3. Lorenz Catherine dit :

    Je prie pour Gilad pour que du fond de sa prison,l’Eternel le visite,le fortifie comme IL l’a fait pour Joseph.
    Je prie pour une intervention divine dans sa vie afin que la gloire de l’Eternel soit manifestée dans sa vie.
    J’espère en la bonté et la grâce de HA-SHEM.
    Il ne l’oublie pas et Gilad reviendra.
    Amen

  4. Margot Mortier dit :

    Emouvant ce message de la maman de Guilad, je peux m’imaginer ce qu’elle ressent mais je ne suis pas dans sa situation, horrible ! comment se fait il que rien ne bouge n’y a t il aucun politicien capable de se faire entendre!!! c’est révoltant. Nous devrions organiser des marches dans tous les pays européens faire pression sur les gouvernements. Madame Chalit cachez que toutes les mamans du monde sont de tout coeur avec vous et je prie pour votre fils, je ne suis pas juive mais quelle importance cela a t il ? Une maman juive ou une maman belge nous avons tous en commun ceci : l’amour pour nos enfants et ceux des autres. Courage courage, et que les politiciens BOUGENT !!!!!!

  5. Bonjour a vous tous,

    Je suis en pleur,enormement bouleversee par le message de la maman de Gilad Shalit,enormement bouleversee et outree que le monde ne bouge pas,se tait et se tait encore,aux informations francaises,pas un mot de Gilad,et pourtant,c’est aussi un des leurs,le monde est fige,est toujours contre nous,car on est en plus israelien.Ma lettre d’il y a quelques semaines au journal televise de tf1 n’a rien donne,j’ai supplie pour que l’on parle de Gilad,j’ai demande au crif,j’ai demande a un chanteur juif,que l’on fasse n’ont pas seleument des chansons,mais que l’on parle de lui,qu’on lutte pour lui,comme on a lutte pour ingrid betancourt,moi je veux comme sa famille qu’il revienne,quand ici,j’entends que l’on fait beaucoup pour lui,je dis a bon,pourqu’oi on en parle entant que l’on parle des otages francais.Quand je pense que meme les juifs,peut importe le pays ou ils se trouvent,n’ont pas reussi a faire bouger les choses,qu’avons nous fait a tous ces pays,nous on ne fait pas de difference quand les gens ont besoin d’aide.
    Pourqu’oi le monde veut continue encore et encore a etre sourd et aveugle,ca me rend folle,plus que folle.
    Je ne sais plus ou demande de l’aide,ou ecrire,j’ai ecrit a un journal,je ne demande pas de remerciement,je demande juste,qu’il nous revienne,qu’il revienne enfin a sa famille.
    Que faut il faire,pour que le monde reagisse enfin,comprenne qu’il n’y a pas de difference entre la souffrance d’un pere ou d’une mere,francaise ou autre pays ou israelienne.

    Je vous souhaite enormement de courage,et souhaite de tout coeur que Gilad revienne parmis vous,parmi nous.
    Envoyez,je vous en supplie des mots,des commentaires tres durs,en france,et dans beaucoup d’autre pays,explique leurs la honte de leurs silences,la honte de ne pas comprendre qu’un terroriste,est le meme dans le reste du monde,et en Israel.

    Merci a tous

    Sophie

  6. CHEN dit :

    Poignant ce message qui ne laisse personne indifférent. C’est un témoignage d’amour qui nous bouleverse.
    Nous pensons à Guilad tous les jours et 4 ans sont passés sans que ses geôliers aient le moindre geste envers lui.
    La Croix Rouge n’est pas rentrée en contact avec lui, jusqu’à quand vont-ils fermer les yeux ?
    Le chantage étant l’arme principale de ces terroristes, il faudrait conditionner l’aide qu’ils recoivent au respect des droits de l’homme.
    Il faut rappeler que Guilad n’est pas un prisonnier de guerre mais qu’il a fait l’objet d’un kidnapping sur sa terre.
    A ses parents qui souffrent tant nous souhaitons du courage et de l’apaisement.
    N’arrêtons pas de prier pour son retour.

  7. Guedj. M. dit :

    Porte-parole de Ben Laden !
    Ainsi, on serait passé si près de la paix ce 15 Juin 2008.Les informations, très confidentielles, révélées par la chaîne tv du Qatar sont d’une grande perversité. Elles accréditent la thèse selon laquelle les négociateurs palestiniens étaient prêts à d’importantes concessions sur le statut de Jérusalem qui, comme chacun sait, constitue un obstacle majeur dans le conflit Israélo-palestinien.
    Dans un premier temps, on serait tenté de hurler  » quel gâchis »!Mais en y réfléchissant un peu, on peut avancer l’idée d’une double manipulation de Al Jazira. Après ces révélations, le peuple palestinien va discréditer, un peu plus, les dirigeants du Fatah pour renforcer le clan dur du Hamas. Côté israélien, on met un peu plus la pagaïe sur l’échiquier politique, en mettant au banc des accusés le tandem Olmet-Livni, sans oublier la rancoeur de la gauche israélienne…
    Tout cela est possible, lorsque l’on sait que la chaîne Al Jazira est, à sa manière, le porte-parole de Ben Laden…
    Marc Guedj C

  8. Guedj. M. dit :

    Ainsi, on serait passé si près de la paix ce 15 Juin 2008. Les informations très confidentielles, révélée par la chaine du Qatar Aconfidentielles

  9. Dr DELOUYA Arrik (Ph.D-Sociology) dit :

    « Urgent Crier » boulversant de la maman de Guilad, de l’émotion jusqu’à la vallée des pleurs.

    Des larmes couleront en tous temps même après la libération de Guilad-Shalit.

    Nous embrassons bien fort la famille de Gilad Shalit

    Famille Arrik DELOUYA

  10. Guedj. M. dit :

    Double nationalité
    Témoignage bouleversant d’une mère dont la douleur est incomparable. Guilad Shalit a la double nationalité, franco-israélienne. On est bien obligé d’admettre que dès lors que l’on parle de l’otage Guilad Shalit et des actions officielles à mener pour sa libération, c ‘est un peu la fuite en avant.Le fait que le malheureux Guilad soit, également,israélien ne favorise pas, sans doute, la compassion.
    Mais la double nationalité n’est pas une tare. Elle est même très répandue dans notre pays. Bien tard, dans la nuit, à l’occasion de la retransmission d’une séance à l’assemblée nationale, portant sur l’immigration, on a pu apprendre de la bouche de Michèle Trebelat, Directeur de recherche, que pas moins de 1.38O.000 personnes avaient la double nationalité, essentiellement issues du Maghereb. 8OO.OOO d’entre elles ont pourtant vu le jour sur le sol français.
    C’est une information qui a son importance, donnée dans une salle clairsemée de l’Assemblée nationale, alors que le problème de l’immigration semble prioritaire, qui peut faire admettre que la double nationalité de Guilad Schalit ne mérite pas une telle indifférence…
    Marc Guedj

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>