pub2011

Depuis le drame de Toulouse, les chiffres de l’antisémitisme explosent en France, les juifs français sont de plus en plus menacés, simplement parce qu’ils sont juifs.

Pendant 2000 ans d’exil, les Juifs ont été souvent accueillis, tolérés parfois, mais aussi chassés, spoliés et cependant, ils ont toujours été loyaux envers les pays d’accueils. Le judaïsme diasporique a toujours considéré la loi du pays comme la seule loi. En hébreu on dit : « Dina dé malhouta, dina », ce qui veut dire « la loi  du pays est la loi ».

Vu d’Israel, cette situation est intolérable, inadmissible. Loin de moi l’idée que les gouvernements français, ne feraient pas tout pour défendre leurs citoyens, mais la multiplication des actes antisémites ignobles pose la question des causes de cette recrudescence ainsi que celle, plus globale de l’avenir des Juifs de France.

Mon propos n’est pas de m’immiscer dans la problématique socio-économique ou politique de la France mais de réfléchir sur ce racisme peu ordinaire et surtout sur l’avenir des Juifs de France.

N’est-il pas venu le temps de poser la vraie question : l’avenir des Juifs est-il encore en exil ?

 

En tant que juif, habitant de Jérusalem, je pose avec tout le sérieux qu’exige cette situation, la question de la responsabilité des rabbins de France  sur ce dilemme.

A l’heure du multiculturalisme et du métissage, en Occident, le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, avait, pourtant très justement relevé dans une rubrique sur l’identité et la nation: que « certains aujourd’hui interrogent le judaïsme et le peuple juif comme incarnant un modèle de persévérance dans son identité, un modèle de permanence. Le judaïsme, qui a traversé les siècles et les millénaires dans la fidélité à son message universel, qui a témoigné d’une incontestable compétence dans la transmission de l’identité, peut sans doute participer à renseigner notre société sur la question de la permanence et des fondements de l’identité ». 

 Alors qu’en diaspora, le juif vit encore sa « Nation par les rêves », l’israélien, enfin sorti de la dhimmitude, vit, la réalité concrète de sa terre retrouvée et affirme fièrement son identité originelle, celle du peuple hébreu.

Les juifs de la diaspora souffrent d’une affection bimillénaire, la maladie de l’exil. Pour sortir de la déchirure de l’exil, la Diaspora n’a qu’une seule adresse, Eretz Israël, la Terre d’Israel. « Israël est le seul peuple à avoir traversé toute l’histoire sans solution de continuité, sans conversion, sans mutation. Il possède à lui seul, cette vertu unique….de l’ancien qui revit, sans brisure, ni altération, dans le nouveau » André Néher.

Aujourd’hui, alors que l’Etat d’Israël existe de nouveau depuis plus de six décennies, prés de la moitié des juifs demeurent encore paradoxalement en exil ! « La diaspora, aurait dû, normalement, succomber à ce qui s’avérait être apparemment l’apogée et le succès du sionisme : la création de l’Etat d’Israël ». Les raisons invoquées pour surseoir au retour sont multiples, raisons économiques, culturelles et paradoxalement « religieuses ». Certains ont peur de ne pas retrouver leur statut socio-économique, d’autres critiquent « la mentalité israélienne » et d’autres encore considèrent que l’exil, émanant d’une décision divine, attendent un ordre divin pour décider de leur retour.

Messieurs les rabbins, de l’exil, pourquoi votre enseignement de la Bible hébraïque est-il amputé de la dimension de la Terre d’Israel ?

N’est-il pas venu le temps de sortir de «  la tension déchirante de l’homme juif en diaspora » dont parle André Néher ?

Aujourd’hui, alors que plus de six millions de juifs ont le bonheur de vivre le retour d’Israël sur sa terre et que l’on voit se réaliser sous nos yeux la prophétie d’Ezéchiel (36,8) : « Vous montagnes d’Israël, vous serez recouvertes d’une végétation luxuriante et vous porterez vos fruits pour mon Peuple » ….une partie de peuple demeure encore en exil !     « Pendant 2000ans, le Juif a porté en lui cette espérance de redevenir l’Hébreu. Aujourd’hui l’histoire a réalisé cette espérance ». Léon Askénazi

L’école de pensée affirmant que « le jour où on devra recevoir la Terre d’Israël, eh bien on la recevra » est en désaccord avec le Rambam qui affirme que chaque génération est tenue de prendre possession de la Terre d’Israël et que ce commandement n’a jamais cessé de tout temps. L’argument majeur des tenants de l’interdiction de toute initiative humaine,  que seul Dieu peut décider de la fin de l’exil est démentie par le Maharal de Prague et par Nahmanide qui nous rappellent que le commandement d’habiter Israël  a sa source dans la Thora « Vous prendrez possession du pays et vous y habiterez ».  Nombres 33,53.

André Néher en conclue que seul l’Etat d’Israël, dans sa dimension physique et métaphysique, est capable de concilier les « patients » et les « impatients » du messianisme, le sacré et le profane et les trois inconciliables, c’est-à-dire la rencontre des trois peuples bibliques et de tous les hommes, à partir du défi de leur altérité.

Messieurs les rabbins de l’exil, n’essayez pas de changer le pays d’accueil ou la mentalité de certains nouveaux venus, délivrez le vrai message de la Thora d’Israel, sans faux-fuyant ou restriction mentale d’aucune sorte.

Le temps de l’exil est terminé, ne soyez pas en retard de plusieurs prophéties et craignez d’être un jour accusé par l’Histoire, de non assistance à Peuple en danger.

Roland Yéhouda DAJOUX

daju@netvision.net.il

Du même auteur :

 

Israël la paix et les médias, éditions Brit Chalom, Jérusalem, 1998.

Le temps des confusions. Editions Le Manuscrit. Paris 2005. Prix WIZO Aviv Jérusalem 2006

Israel miroir du monde. Histoire d’une terre retrouvée. Editions Persée 2009.

Quand l’Occident s’éveillera. L’Islam raconté à l’Occident. Editions Persée 2012. Sous presse.

Articles similaires

Tags: , , , , ,

12 Reponses to “L’avenir des Juifs est-il encore en exil ? – L’immense responsabilité des rabbins de France. Par Roland Yéhouda DAJOUX”

  1. betty L dit :

    ON NE SAURAIT MIEUX DIRE

  2. Philippe dit :

    Bravo Rahel !!

  3. simonviolet dit :

    les Juifs de France ont assez prouvé leur attachement au pays,ils ne sont pas en pays d’accueil mais chez eux autant qu’un auvergnat pur souche,même si leur fidélité a parfois été bien mal récompensée

    si tous partaient vers Israel,le problème d la violence en france ne serait pas pour autant réglé,c’est un problème de laxisme,de tolérance face à l’injustifiable

    c’est dommage de dire qu’ils sont en exil en France,c’est quand même aussi leur pays,ils l’ont assez démontré et payé de leur sang dans les différente sguerres,ils ne brûlent pas le drapeau et ne conspuent pas la marseillaise,et pourtant vu ce que le pays leur a fait subir il y a 65 ans ils auraient des justifications pour n’etre pas loyaux

  4. montes dit :

    personnellement ,je ne connais pas les rabbins que vous mentionné, cependant, accuser les rabbins, de favoriser le retour en Israel, et peut être un peu precipité, le probleme vient de la communauté musulmane;ils deplacent des conflits auquels la plupart ne comprenne rien, si ce n’est que ils y voient un conflit entre musulman et « infidels », cest par leurs racisme religieux, que les jeunes hébreux et leurs familles envisagent le retour aux pays, de leurs (très lointain) ancêtres, et l’inertie de la France qui risque de payer chère cet politique de l’autruche.Pour ce qui est de l’integration des hébreux français, il est evident que ce n’est pas facile hébreux ou pas, ils ont la mentalité des pays d’où ils viennent les hébreux français sont français, avec la culture française la majorité des hébreux vivant en france depuis des decennies sont français a 100%, c’est pas evident de s’entendre avec un gars qui vient de russie ou des etats-unis (difference de vivre sa religion), moi je pense que les hébreux de france devrait le resté c’est leur pays, ils nous ont laissé de grand ecvivain et philosophe la France a beaucoup a perdre en laissant partir la communauté juive de france.Un dernier détaille, les hébreux vivent en majorité dans des democraties le fait qu’ils partent donne un très mauvais signal de derive fasciste cela c’est dèjà produit dans l’histoire de l’Europe

  5. meller danielle dit :

    dans les annees 30 en allemagne les rabbins orthodoxes ont refuse le sionisme nous savons la fin de ces rabbins et de leurs disciples de meme pour les hillonims qui n ont point fuit l Allemagne J AI L IMPRESSION QUE L HISTOIRE CE REPETE car de nos jours il n est point bon d etre juif en France Les riches hillonims pensent a leurs fric et pour ces rabbins Israel n est point assez religieux ne savent ils point que la plus grande mitzva est d habitee au pays Je sais que la fin de mon commentaire ne plaira point a tout le monde mais personnellement je pense que Sarko a laisse une France antisemite Depuis 39-45 il n y a plus une tuerie comme celle de Toulouse Souvent je passe les commentaires sur le huff et je lis pas mal de commentaires antisemite a lire l article sur l infame Hessel qui est bon mais des antisemites pro Palestiniens antisemites ont ecrit vraiment de la merde sur Israel .

  6. Rahel dit :

    Roger,

    Il semblerait que l’Alya de France soit au plus bas depuis 10 ans …
    http://www.terredisrael.com/ISRAEL_ALYA1.php

    Aux dernières élections en France(présidentielle et législatives), plus de 80.000 français vivant en Israel avaient droit de voter.
    Moins de 10.000 ont vote.
    Ils pouvaient choisir un députe de la 8eme circonscription dans laquelle il y avait Israel …

  7. amouyal dit :

    vous posez le probleme et c’est tres bien ; je ne pense pas que seuls les rabbins portent le poids de l’inaction des juifs de france .

    Alors que l’agence juive se restructure , il est temps qu’Israel demande aux diasporas et donc a TOUS leurs dirigeants , laics ou religieux de prendre en charge l’alya qui est desormais une voie envisagée clairement par la majorité des juifs conscients vivant ici (voir recent sondage de siona )

  8. Roger dit :

    Rahel, votre intervention n’est pas corroborée par la réalité. Il y a 20 ans de cela selon que vous avancez, lorsqu’Isral était plus prêt à recevoir les Olim de France, est ce que l’Alyah de France était supérieure? Il se trouve que depuis 2001, le chiffre de l’Alyah de France a doublé par année.
    Maintenant, lorsque vous accusez de manque de maturité politique les Olim de France (et non les Français vivant en Israel, parce qu’ils sont tous israéliens) pour les dernières élections de quelles élections voulez-vous parlez? A ma connaissance, il n’y a pas eu d’éelction récemment en Israel. Si vous mentionnez les élection en France, cela concerne ceux qui vivent encore en France et non ceux pour qui la France est un chapitre révolu de leur histoire.

  9. gozlan lucien dit :

    Pour Meir,
    C est mechant ce que vous ecrivez et je ne comprends pas la position du moderateur.
    Il serait plus convenable de preciser d ou vous ecrivez…?????
    Rendre responsable le grand Rabbin Sitruck ou tel, ou tel autre rabbin de frein a l alya c est audacieux,
    Pour Meir, il y a aussi les decus du sionisme.
    Et l histoire, dans les annees 1970, est la pour rendre compte.

  10. gozlan lucien dit :

    Bravo monsieur DJAOUI pour votre courageux commentaire.
    Et oui, installe depuis quelques annees en Eretz Israel, c est vrai qu a Marseille 90o/o des rabbins ne sont pas sionistes.
    J ai meme entendu un breslevien declarer:  » moi, je ne peux pas faire mon alya….Je suis trop religieux..!!!!! »
    « Ce que mes yeux voient sur tout ce qui se passe en Israel, D… ne veut pas voir cela..???? »
    Le chaliah, Chalom Warkh, un recruteur de renom pour les alias de groupe francophone etait devenu personna non-gratta dans la region provencale.: »Il detournait des jeunes familles sionistes de leurs parents, de leur communaute ou de leur rabbin..!!!! »
    La Yechiva Ketana du Redon lui fermait les portes pour l empecher d organiser des reunions d informations sur les droits des Olim.
    Un chaliah de l agence Juive, voila 2 decennies, se voyait refuser l entree dans certaines synagogues pour .. »vendre son baratin..!!!!! »
    Alors, le meilleur conseil pour une aliah reussie, les familles francophones doivent donner toutes les possibilites possibles et imaginables a tous leurs enfants pour les aider a reussir leur alya et leur integration.
    Ils doivent etre capables de souffrir d une separation a long terme avec leurs enfants, en les dirigeant dans toutes les options possibles qui leur sont offertes.
    Lorsque Madame Golda Meir se rend aux USA pour recolter des fonds pour construire le pays dans un gala de bienfaisance, il y a un richissime americain…juif…qui lui pose la question:
    « Madame Golda Meir…vous nous demandez de vous offrir des capitaux financiers pour vous aider a construire votre pays,…donnez nous des garanties que tous les capitaux recoltes seront bien utilises..??? »
    Et Madame Golda Meir en regroupant tous les enfants presents a ce gala de bienfaisance, repond a son interlocuteur:
    « Mais Momsieur, les voila mes garanties……. »

  11. Méir dit :

    Conclusion: les rabbins de l’exil sont tous redevables de la déformation de l’objet de foi central de la Tradition, à savoir le Retour à Sion au profit d’une pseudo religiosité. Ils en sont tous responsables, du sommet de la pyramide avec les grand rabbins successif comme les rabbins Joseph Sitruk et maintenant Gilles Bernheim, sans oublier les imprécateurs à succès comme Yhya Benchetrit et Elie Lemmel et bien entendu, le mouvement Habad avec son faux messie mort Menahem Mandel Schneerson à la spiritualité frelatée qui sanctifie l’exil plus que la Terre d’Israel.

  12. Rahel dit :

    Je partage votre souhait de voir les Juifs de France en Israel … mais …..

    Vivant entre la France et Israel avec des enfants et petits-enfants des 2 cotes, je pense qu’Israel est moins prête à recevoir aujourd’hui des olim de France qu’il y a 20 ans !!

    Aujourd’hui il n’y plus d’accompagnement à l’intégration des olim et les communautés françaises en Israel ne sont pas organisées … plus encore elles se font la guerre …

    Si pour la France, vous faites appel au Grand Rabbin, en Israel à qui pouvez vous faire appel ? au Consul !

    Les dernières eléctions ont montré que les français vivant en Israel ne sont pas mûrs politiquement pour aider à accueillir leurs frêres de France.

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>