pub2011

andre namiechDe tout temps, l’homme sage (l’homo sapiens) s’est posé la question de son rôle sur la terre et du sens de la vie.
Il se rend compte que son intelligence et ses connaissances seules, ne suffisent pas à répondre à ces questions à la fois philosophiques et existentielles. Il se doute bien qu’il vit sous des influences à la fois physiques et métaphysiques. S’il arrive à comprendre et à maîtriser certains phénomènes physiques, il sent bien que l’accès au métaphysique (à l’âme) n’est pas aussi évident.
Se basant sur le Zohar, (le livre de la splendeur), certains kabbalistes affirment que la Kabbale permet justement de mieux comprendre les mystères des relations interplanétaires, ainsi que des relations entre le « monde d’en haut » et le « monde d’en bas ».

Le rabbin Philipp S. Berg écrivait dans son livre intitulé « Les secteurs du temps » avec le sous titre : « Comment maîtriser les forces qui orientent notre vie » :
« … Comme le physicien quantique, le kabbaliste comprend que la conscience humaine possède la capacité d’influencer et même de modifier la nature physique de l’univers… Selon la pensée kabbalistique, les influences cosmiques et l’activité de l’homme sont étroitement entrelacées. Le principe d’incertitude d’Heisenberg a établi l’indéterminisme indiscutable, inhérent à la trame de toute existence, où qu’elle se manifeste »…

Cette affirmation vient confirmer le fait que de plus en plus, et au fur et à mesure que de nouvelles découvertes se manifestent, et en particulier dans le domaine de la physique quantique, la science rejoint ce que la religion (et la kabbale) affirmait depuis longtemps.

Un autre chercheur, Monsieur Léon Denis, écrivait déjà en 1919, au lendemain de la première guerre mondiale : « Il faut enfin qu’une solidarité étroite unisse les vivants aux disparus, et que les deux humanités, de la terre et de l’espace, collaborent à l’œuvre commune de rénovation et de progrès au profit du droit et de la justice… »

Dans ce même livre, Léon Denis se référait au philosophe Henri Bergson qui pensait que l’intelligence, émanation de la vie, est impuissante à elle seule, à embrasser la Vie et l’Evolution, par la raison ; que la partie ne peut embrasser le tout, ni en résorber la cause.
A la place de l’intelligence, il superposait l’intuition, car c’est à l’intuition que se rattachent la plupart des facultés telles la clairvoyance, la prémonition, la prévision des événements.
Le jour où la science trouvera une méthode pratique pour développer cette intuition, elle abordera ces côtés mystérieux de l’âme humaine par où celle-ci confine à la prescience divine et par où se révèlent son essence intime et son immense devenir…
La vie de l’être, disait-il, est le développement d’une évolution antérieure à la naissance…

Les prophètes eux-mêmes avaient cette intuition que l’évolution de la conscience humaine et l’accès aux connaissances célestes permettront à l’homme de mieux comprendre sa relation et sa position dans l’ensemble cosmique, dont il est un des éléments. N’est-ce pas dans cette vision que le prophète Jérémie déclarait (chap. XXXI) : « … Et ils n’auront plus besoin ni les uns ni les autres de s’instruire disant : « Reconnaissez l’Eternel » car tous, ils me connaîtront, du plus petit au plus grand, quand j’aurai pardonné leurs fautes et effacé jusqu’au souvenir de leurs péchés …»

Beaucoup de personnes ont entendu parler du travail extraordinaire effectué par le docteur Elisabeth Kübler-Ross. Ses expériences scientifiques, reconnues dans le monde entier, lui ont permis de confirmer l’existence de plusieurs vies.
Le terme hébreu utilisé pour signifier la vie est un mot qui est au pluriel (Haïm). Ceci confirme, s’il était encore nécessaire, la succession de vies qu’un individu doit expérimenter pour s’épanouir et accomplir sa mission. Notre vie dans le corps terrestre ne représente qu’une toute petite partie de notre existence…

« Ma vraie tâche, disait encore le docteur Kübler-Ross, consiste à dire aux hommes que la mort n’est pas la fin de la vie. Il est important que l’humanité le sache, car nous nous trouvons au seuil d’une période très difficile, non seulement pour l’Amérique, mais pour toute la planète Terre…

« La faute en incombe à notre soif de destruction,
« La faute en incombe aux armes atomiques,
« La faute en incombe à notre cupidité et à notre matérialisme,
« La faute en incombe à notre comportement en matière de pollution.
« Nous sommes coupables d’avoir détruit tant de dons de la nature,
« Nous sommes coupables d’avoir perdu toute spiritualité….
« J’exagère un peu, dit-elle, mais sûrement pas beaucoup. Doit-on attendre que la Terre continue de trembler et que nous soyions secoués, pour opérer consciemment un changement de nos comportements?
« Tout ce qui nous arrive dans cette vie a un but positif. Notre vie actuelle a une très grande importance dans le cadre de notre existence.
« Le plus important de tout, est d’apprendre à aimer inconditionnellement…
« Si seulement nous avions des yeux pour voir, nous nous apercevrions que nous ne sommes pas seuls, que nous sommes entourés d’entités spirituelles qui nous aiment et nous protègent.
« Toutes les choses qui sont au-delà de notre compréhension scientifique sont des vérités et des réalités ouvertes à chacun de nous… »

A la veille de Kippour, Jour du Grand Pardon, c’est sur cette note optimiste que je veux terminer cette réflexion, en espérant que ces quelques témoignages nous permettront de mieux réfléchir sur notre tâche et d’élever nos pensées au dessus des tristes spectacles de ce monde, dont l’avenir dépend pour beaucoup, de nos comportements.

Articles similaires

Tags: , ,

5 Reponses to “La tâche de l’homme sur terre Par André Namiech”

  1. André Namiech dit :

    Voici le titre du livre du docteur Kübler-Ross que vous m’avez demandé :
     » La mort est un nouveau soleil – Donnez un sens à votre vie »
    Edition: L’Age d’Etre

    Excusez-moi pour mon retard à vous répondre.
    Avec mes Bonnes salutations

  2. cocagne dit :

    Bonsoir,
    J’aimerai connaitre le titre du livre de madame Kubler-Ross auquel monsieur Namiech fait référence.
    Merci

  3. Jacques Beribos dit :

    Cher André, le passage par plusieur existances seraient-il pour la terre le retour de l´inquisition, des Hitlers, Mussolini et d´autres! La maniere que tu as d´externer le futur de l´humanitée m´a laisse curieux, pour ça je te remercie.
    Apres le deces de maman, Eliane m´avait conseillé de lire les premiers pas dans la Cabala de Phil. Berg pour mieux comprendre notre presence ici.
    Comme mes connaissances philosofiques sur le judaisme sont limitees, j´aimerai avoir ton opinion sur la comprovation des plusieurs stages pour arrivé a la transparence
    Ton cousin Jacques qui souhaite a tous de bonnes fetes.

  4. JOSEPHA dit :

    l’amour inconditionnel, la connaissance, l’intelligence se trouvent dans le coeur qui est le reflet de notre âme, de l’amour universel. Méditons sur le coeur en lui apportant de la lumière et de l’amour pour donner de la lumière et de l’amour à ceux qui en ont besoin. Effectivement, je reprends la phrase précitée : AIME TON PROCHAIN COMME TOI MEME, ne fait pas aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse. Oui, c’est vraiment à notre portée et cela dès le plus jeune âge.

  5. Tibor Burian dit :

    La vie n’est pas lorsque nous sommes arivés mais le parcour , le chemin que nous choisissons ! je pense que la mort est une étape! comme a la naissance nous ne savions pas ce que nous attandait, nous ne connaissons pas ce que nous attends !! Le plan du Grand Architect de L’univers est INCOMMENSURABLE ! et nos sommes seulement des « ouvriers » inconcients !!
    AIME TON PROCHAIN COMME TOI MEME !!! c’est la seule chose constructive qui est a notre porté !! TB

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>