pub2011

Cinq ans après la division inter palestinienne, reportage sur la situation des femmes dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas. Notre reporter Grégory Philipps a rencontré à Gaza trois femmes de trois générations différentes.

Shoruk Abou Ghanem, la petite surfeuse de Gaza et ses sœurs
© Radio France Grégory Philipps

Il y a Shoruk, la petite surfeuse de Gaza qui rêve de liberté et d’exploits sportifs.
Amal, la militante féministe, qui constate que la situation des femmes s’est détériorée ces cinq dernières années, notamment à cause des troubles politiques et de la division inter-palestinienne.
Et puis il y a Nabila qui décrit aussi bien la pression chaque jour plus forte d’une société de plus en plus conservatrice, et celle ressentie à cause du blocus qu’impose Israël à la bande de Gaza depuis 2006.

Selon des statistiques récentes publiées par les Nations unies, la bande de Gaza compte aujourd’hui 1,6 à 1,7 million d’habitants. Plus de la moitié de ces Gazaouis sont des réfugiés, et un habitant sur huit dépend aujourd’hui de l’aide humanitaire. « Dans ces conditions difficiles, ce sont toujours les plus faibles qui souffrent, explique Amal Syam, la directrice du Women’s Affairs Center : les enfants et les femmes ! « 

 

A son bureau, Amal Syal, présidente du Women’s Affairs Center de Gaza. A côté, Nabila
© Radio France Grégory Philipps

 

Une femme dans une rues de Rafah © Radio France Grégory Philipps

La petite surfeuse de Gaza ou la situation des femmes sous le Hamas
by servicedepresse

Articles similaires

Tags: , , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>