6 Comments

  1. 6

    Gilles Victor

    Tant que Ben Ali gouverne avec une « pointe de dictature », il obtiendra ce qu’il veut de la part des Tunisiens. Mais aprés ????
    On ne peut que féliciter la tenue d’une conférence sur la Shoah dans un pays arabe, surtout pour combattre le négationiste.
    Ce que j’espére de mon vivant c’est voir un pays du Magrehb reconnaitre notre état d’Israel, c’est l’intelligence du Tunisien, allié au courage de l’algérien, et à la volonté du Marocain qui pourront les faire devenir les vrais leader du monde arabe.

  2. 5

    French Jake

    Je ne suis ni juif tunisien ni tunisien et peu compétent en ces affaires mais je crois savoir que Ben Ali est un anti communiste et anti islamiste conséquent et avisé…et par conséquent disqualifié par la bien-pensance politique actuelle.
    Il est bien assez intelligent pour le comprendre et s’affaire sans doute en sous-main… mais c’est tout ce qu’il peut faire.
    Patience et longueur de temps feront triompher le vrai.
    « Ne mourrez surtout pas « pendant »…ni « avant »……!

  3. 4

    BRAMI

    La Tunisie située dans un couloir de communication était souvent envahit et ses richesses naturelles détruites par les barbares qui l’envahissaient. Ses habitants Juifs et Musulmans partageaient ensemble le pain de la misère, de la souffrance et de l’amitié. Pour mémoire Mohammed IIème le 11ème bey de la dynastie des Husseinis, qui régna en Tunisie de l’an 1855 à l’an 1859. Ce souverain en l’an 1856, un an après son intronisation, décréta l’égalité de droit entre tous ses sujets supprimant ainsi la condition de dhimmi aux Juifs et aux Chrétiens.

  4. 3

    BRAMI

    La Tunisie située dans un couloir de communication était souvent envahit et ses richesses naturelles détruites par les barbares qui l’envahissait. Ces habitants Juifs et Musulmans partageaient ensemble le pain de la misère, de la souffrance et de l’amitié. Pour mémoire Mohammed IIème le 11ème bey de la dynastie des Husseinis, qui régna en Tunisie de l’an 1855 à l’an 1859. Ce souverain en l’an 1856, un an après son intronisation, décréta l’égalité de droit entre tous ses sujets supprimant ainsi la condition de dhimmi aux Juifs et aux Chrétiens.

  5. 2

    coco

    C’est très bien; il y aura malgré tout des personnes qui vont nier l’existence d’un pays comme Israel; rien que la semaine dernière, sur le magazine qui va avec la Presse du dimanche, une journaliste qui fait l’histoire du « houmous » s’égare : elle dit que le houmous est libanais et non israélien parce que ces derniers en font et le vendent comme produit israélien; alors dans son récit, à part l’histoire qu’elle fait du produit, elle parle d’Israel comme un pays colonisateur depuis 60 ans; c.a.d. qu’il n’a rien à faire dans cette partie du monde.
    Quand on lit de tels propos, ne croyez-vous pas que l’on peut influencer les indécis et les déjà positionnés dans le négationnisme. Une conférence sur la Shoah ne va pas changer les mentalités; il faut que la Tunisie et son président s’impliquent sur dans la politique à l’égard d’Israel.

  6. 1

    CHEMLA

    Que la Tunisie soit le premier état arabo-musulman à vouloir enseigner la shoa à sa jeunesse ne devrait plus étonnner .
    Al’instart du dicton qui affirme « heureux comme un juif en France » aujourd’hui ilest indéniable de pouvoir affirmer »heureux comme un juif en Tunisie »
    Ce qui peut étonner c’est que laTunisie ne s’implique pas plus dans le processus de paix israelo-palestinien pour que le chemin vers la paix devienne une réalité.LE président Ben Ali peut etre l’homme qui pourrait rapprocher les adversaires d’aujourd’hui pour qu’ils deviennent des partenaires de paix

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com