pub2011

Freddy Eytan

Freddy Eytan

La sauvage tuerie de Toulouse ne peut être oubliée, elle sera longtemps ancrée dans tous les esprits en France comme en Israël. Hélas, la barbarie qui a frappé la « ville rose » s’inscrira dans une page sombre et peu glorieuse de la République. Loin d’être un fait divers local ou communautaire, la tragédie de Toulouse a franchi les frontières de l’Hexagone. Elle s’inscrit dans une vague anti-juive et anti-israélienne qui se propage à travers les continents. L’Europe redevient le berceau de la haine du peuple élu.

Durant ces dernières décennies, la France a connu de nombreux actes antisémites graves et spectaculaires. Rappelons pour mémoire les attentats contre la synagogue de la rue Copernic, et contre le restaurant Goldenberg, rue des Rosiers ; le meurtre crapuleux d’Ilan Halimi ou les profanations des cimetières juifs en Alsace, à Carpentras, et récemment à Nice. Cependant, la tuerie de Toulouse demeure la plus cruelle car le tueur a choisi sa cible. Il a tué lâchement et avec un sang froid effroyable des enfants juifs marchant paisiblement vers le chemin de l’école. Ce salaud a même osé filmer la terrible scène pour la diffuser ensuite sur al Jazzera, la célèbre chaine manipulée par les Frères Musulmans. Seules des bêtes humaines ou des nazis se conduisent de la sorte!

Mohamed Merah n’était pas un enfant de cœur, ni un petit caïd, ni même un marginal désemparé exclu de la société française comme tentent de le décrire son avocat, ses « fans », et le tristement célèbre intellectuel, Tariq Ramadan. Non ! Merah était un assassin professionnel, un criminel monstrueux parfaitement lucide de ses actes. Un fanatique religieux islamiste qui cultivait « avec plaisir » la haine des Juifs. Comment ne pas faire le rapprochement avec le lavage de cerveau quotidien des imams salafistes dans les mosquées, dans les écoles coraniques, et les sites internet, ces « cavaliers d’Allah » au grand galop, et sabre à la main, déterminés à décapiter les infidèles et à chasser les Juifs! Comment ne pas être scandalisé par la désinformation dans les medias, le choix d’un vocabulaire impropre et incorrect. Comment ne pas s’indigner devant un ouvrage vendu à plusieurs millions d’exemplaires, consacré à la mise en accusation d’Israël, tel que l’ignoble ouvrage de Stéphane Hessel ?! Comme ne pas vomir devant le film et les sketchs de Dieudonné? Et comment ne pas se révolter contre une mise en scène télévisée de la mort d’un enfant palestinien sur une chaîne publique française! Cela s’est bien passé en France, dans le pays des droits de l’Homme, de la Liberté, Légalité et Fraternité, celui de la Légion d’honneur.

Soyons clairs ! Mohamed Merah n’est pas un solitaire. Il a été influencé par l’endoctrinement des djiadistes et des antisionistes et ne pouvait agir seul ! Al Qaïda et ses complices lui ont fourni de l’argent et des armes pour tuer des Juifs!

Il existe en France un Mal que nous ne pouvons plus ignorer ! La maladie de la nouvelle société française n’est plus imaginaire. Elle véhicule ses messages partout, elle est omniprésente et dangereuse ! Le Mal doit être déraciné, éradiqué par tous les moyens et notamment par des lois draconiennes. Sur ce point: zéro compréhension ou tolérance ! La raison d’Etat devrait l’emporter dans toutes les circonstances de ce genre.

Les Juifs de France sont fidèles à la République et respectent les lois démocratiques, mais ils aiment aussi, et à la fois, la France et Israël. C’est naturel! Ce double amour est compréhensif et ne pose pas de problème, car l’affection que l’on ressent pour son père ne diminue en rien celle que l’on éprouve pour sa mère. Nous formons donc une unique grande famille, unie et solidaire, en dépit des divergences d’opinions.

Contrairement à l’indifférence glaciale de Valéry Giscard d’Estaing, qui, cinq jours après l’attentat de la rue Copernic, s’est adressé à la nation, et n’a jamais mis les pieds dans une synagogue durant son septennat, Nicolas Sarkozy, lui, a réagi immédiatement et s’est rendu à plusieurs reprises sur le terrain. Alain Juppé s’est envolé pour Jérusalem et a participé aux obsèques des victimes.

Comment ne pas apprécier et saluer de tels gestes sensibles favorisant le dialogue sincère et l’amitié profonde entre les deux peuples.

Nous pouvons effectivement faire confiance aux autorités françaises dans le combat contre l’antisémitisme mais nous ne pouvons pas non plus tourner facilement la page et attendre aveuglement à un miracle. Les Juifs de France ne sont pas des naïfs, des dupes ou des suicidaires! Le devoir des autorités est d’imposer une sécurité absolue coûte que coûte! Pour pouvoir remédier le « Mal français », chaque responsable, chaque éducateur, leader communautaire, religieux, élu régional ou national devrait refuser l’amalgame et la récupération politique. Son devoir est de combattre le fléau antijuif avec détermination et sans relâche et rejeter avec mépris l’antisionisme primaire qui a pour but le boycottage et la déligitimation de l’Etat juif.

http://www.jcpa-lecape.org/ViewBlog.aspx?ArticleId=144

Articles similaires

Tags: , ,

5 Reponses to “La maladie de la France n’est plus imaginaire Par Freddy Eytan”

  1. bensiou dit :

    Seul remede à l’antisemitisme c’est se défendre et l’attaque ne rien laisser passer devant ces remarques, les arabes ont su se faire respecter parce qu’on les craint, démocratie rime avec laxisme

  2. gerard dit :

    Oui, une maladie honteuse , pauvre France ! dernierement je lisais le Jerusalem Post en anglais dans ma rame de metro , un jeune voyou m’a souffle dans l’oreille « sale youpin  » et il est descendu en vitesse a sa station ! j’etais sous le choc et je me suis apercu que j’avais des larmes aux yeux !… Desormais , je sais que ma place est en Israel , je quitterai mon job excellent dans une banque parisienne sans regret car je sais pertinement qu’en Israel je retrouverai le « bonheur « !et si nos maghrebins a Paris et ses banlieues « souffrent  » tellement personne ne les empeche de retourner en Algerie ou au Maroc , mais naturellement ils ne le feront pas …

  3. CHEN dit :

    Oui la maladie existe à tous les niveaux, en effet ce n’est pas
    parceque des gens ont fait les grandes écoles qu’ils sont pour autant plus intelligents, plus tolérants, plus modérés que ces fanatiques. La faute première provient des journalistes qui ne font plus leur travail, qui déforment et transforment sans scrupule tous les faits divers et articles. En vérité ce sont des gribouilleurs. Si ils étaient honnêtes et rigoureux, il y aurait un grand changement dans les esprits.

  4. meller danielle dit :

    Excellent article mais je n ai aucune confiance en N.S qui a recu l infecte Kadaphie a l elysee Dany de carmiel

  5. simonviolet dit :

    ça durera tant que des gens diront « regardez ces paures enfants palestiniens qui n’ont que des pierres pour se battre avec des soldats israéliens armés jusqu’aux dents »
    et le pire,c’est que cette manière simpliste,déformée,renversée même,de voir les choses n’existe pas que dans les banlieues,elle est partagée par des gens qui ont fait HEC,l’ENS,et d’autres grandes écoles pretigieuses

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>