pub2011

Dans le cadre de la sensibilisation du monde musulman sur la tragédie de l’Holocauste, la France a lancé depuis quelques jours semaine une série de Colloques dans le but de réunir des intellectuels occidentaux et musulmans autour de ce crime unique dans l’histoire.

Organisés dans les centres culturels français à l’étranger, ces événements visent à présenter le Projet Aladin, lancé en mars 2009 au siège parisien de l’Unesco. Ces colloques permettront aussi de découvrir le récit du grand écrivain juif italien, rescapé de l’Holocauste, Primo Levi et à ouvrir le débat avec des intellectuels du monde arabo-musulman.

Le premier colloque a eu lieu à Jérusalem-est le 26 janvier dernier. D’autres d’autres ont eu lieu à Nazareth (nord d’Israël), Istanbul, Tunis, Rabat, Casablanca. Le Caire ce sera pour le 5 février, Bagdad et Amman au début de la semaine prochaine. Toujours en présence notamment de Serge Karlsfeld, le « chasseur de nazis » français qui rappelle l’histoire de la Shoah et l’ambassadeur

Jacques Andreani, président du Comité de Conscience du projet Aladin

« Il est impossible de rester impuissant devant la montée du négationnisme », a déclaré au cours d’une conférence de presse M. Karlsfeld, qui est aussi vice-président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah qui a initié le Projet Aladin.

Ce projet vise à rendre disponibles en arabe, en farsi et en turc des informations factuelles sur le génocide juif et les relations judéo musulmanes (www.projetaladin.org).

Sur le site de la bibliothèque du projet (www.aladdinlibrary.org) sont proposés pour la première fois dans ces trois langues, ainsi qu’en anglais et en français, des livres très connus en rapport avec l’Holocauste comme le livre de Primo Levi ou le Journal d’Anne Frank.

Selon Abe Radkin, directeur exécutif du Projet Aladin, quelque 10.000 de ces livres ont été téléchargés depuis le site. « L’Iran arrive en tête des pays où ont eu lieu les téléchargements », a-t-il dit.

Le projet Aladin est parrainé notamment par l’ex-président français Jacques Chirac, l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder et le prince Hassan de Jordanie, oncle du roi Abdallah II.

La Fondation de la Mémoire de la Shoah a adopté une stratégie dynamique progressive. Elle entend lutter contre le négationnisme, qui nourrit l’antisionisme et l’antisémitisme, en obtenant le soutien des dirigeants musulmans de manière à présenter ses livres dans les Salons du livre du monde musulman et introduire l’histoire de la Shoah dans les manuels scolaires musulmans.

Ftouh Souhail, Tunis

Le site Internet multilingue Aladin : www.projetaladin.org

La bibliothèque numérique Aladin : www.aladdinlibrary.org

Contact : Abe Radkin, directeur exécutif Tél. 01 43 07 25 76 Port. 06 26 81 23 04 email : aradkin@projetaladin.org

Articles similaires

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>