pub2011

jerusalem-chemin-croix

Chrétiens, d’obédience catholique et protestante, et juifs ont célébré ce vendredi en Terre sainte fêtes les plus importantes de l’année, les premiers marquant le Vendredi saint et les seconds Pessah, la Pâque juive.

Les chrétiens catholiques et protestants commémorent ce vendredi la crucifixion du Christ à Jérusalem. Pour les Eglises orthodoxes, auxquelles appartiennent la majorité des chrétiens d’Orient, les fêtes de Pâques sont décalées d’une semaine cette année.

Les chrétiens représentaient plus de 3% de la population de la Terre Sainte


La fête chrétienne de Pâques trouve ses racines dans la fête juive de la Pâque. La Pâque juive (Pessah en hébreu) a pour origine une fête des bergers nomades (la Pâque sacrifice de printemps) et une fête agricole (la fête des Azymes ou des pains sans levain). Elle commémore la libération du peuple juif de l’esclavage qu’il subissait en Égypte. Le mot Pessah signifie « passer par dessus ».

Il désigne le passage de Yahweh qui frappa les maisons des égyptiens et épargna les israélites et il commémore le passage de la mer rouge.

Des dizaines de milliers de chrétiens du monde entier ont effectuée un pèlerinage le long de la Via Dolorosa, le chemin parcouru par Jésus avec sa croix selon la tradition, dans la Vieille ville de Jérusalem, dans le secteur oriental de la capitale juive.
Le Patriarche latin Mgr Fouad Twal a présidé l’office de la Passion dans la matinée à l’Eglise du Saint-Sépulcre, au cœur de la Vieille ville de Jérusalem, considérée traditionnellement comme le lieu de sépulture de Jésus.

Tsahal et les forces de police ont ordonné un déploiement accru de leurs forces de sécurité à travers tout le pays et sont assisté par des gardes-frontières et des milliers de bénévoles L’armée israélienne a imposé un bouclage de la Judée Samarie, à partir de minuit, vendredi, ainsi que le week-end pascal, avec toutefois des exceptions pour les urgences médicales.

Le président de l’Etat Shimon Pères a reçu, une Haggada de Pessah des mains des familles des victimes de l’attentat d’Atsmona, il y a 10 ans. Les familles endeuillées ont entrepris l’écriture de cette Haggada dédiée aux victimes, cinq jeunes d’une yeshiva préparant au service militaire. Deux de ces jeunes étaient d’origine française, Eran Picard z »l et et Ariel Zana z »l.

HAPPY PASSOVER, FELIZ PESSACH, PESSAH CACHER

Ftouh Souhail

Articles similaires

Tags: , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>