3 Comments

  1. 3

    Alain Karsenty

    Y a-t-il un rêve au fond de nous ?

    Ce rêve est aussi l’espoir. Il nous taraude le cerveau, il s’estompe puis il ressurgit et disparaît de notre esprit dès qu’un évènement hostile et tragique vient frapper ce pays, ce petit « territoire », ce minuscule lopin de terre biblique, allongé, cher à notre cœur et que d’autres, par une alchimie concoctée de haine, de terreur, de mensonge et de diabolisation, lorgnent et tentent de s’approprier de manière sournoise avec la complicité obséquieuse et bienveillante d’états acquis à leur cause.
    Est-ce un rêve ou une vision chimérique visant à satisfaire notre idéal ? Là, où certains refusent d’accepter une réalité particulièrement difficile à représenter ou à imaginer.
    Quelle attitude adoptera le 20 septembre prochain la France ? Encore toute hésitante, comme à son habitude, donnera-t-elle ou pas sa voix à la reconnaissance de cet utopique et fantomatique état palestinien ? L’émergence soudaine de ce énième état, tellement désiré, tant attendu et si ardemment souhaité et défendu, serait porteuse, si l’on en juge, vu l’énergie dépensée à foison et à l’envi, d’un effet des plus salutaires pour les habitants de cette planète, de leur environnement et de leur bien-être. Le rêve quoi, nous attend ! Mais pour qui ? Car à l’évidence la vérité est tout autre.
    L’Angleterre à l’identique de sa voisine française, hésite encore à se prononcer. A-t-elle oublié les attentats terroristes de Londres en juillet 2005 ? Fini le rêve !
    La fringante Espagne en apportant son aval à ce futur état palestinien, balaiera, elle aussi, les 62 victimes des horribles attentats perpétrés en gare madrilène d’Atocha en mars 2004. Fini le rêve !
    La très sainte Russie du « staretz » Vladimir Ras-Poutine cautionnera également ce nouvel état. C’est pourtant le même homme qui déclarait avec force, après une série d’attentats meurtriers à Moscou attribués aux terroristes musulmans tchétchènes ; qu’il les « buterait jusque dans les chiottes ! » Fini le rêve !
    Assurément et de manière moins prosaïque que ne l’annonça Vladimir en son temps, il faudra bien tôt ou tard comme cela se fait à Pessah, faire le grand nettoyage et point besoin de chiffons et de plumeaux pour effectuer cette sale besogne, juste aller à l’essentiel, faire entendre à l’adversaire la seule et unique mélodie si chère, si douce, si compréhensible pour lui, celle dont il aime à rassasier ses oreilles de mélomane- terroriste- averti : le son du canon et des bombes. En y retournant, la fois-prochaine, il faudra immanquablement accomplir la besogne jusque bout ! En faisant fi des injonctions des mêmes, qui demain, sont prêts à porter sur les fonts baptismaux ce nouveau-né palestinien.
    Le raïs égyptien A. Sadate a lui aussi rêvé de paix et concrétisa son rêve par un traité qu’il parapha avec son homologue israélien M. Bégin. Depuis la chute de H. Moubarak ce rêve et ce traité, si frêles aujourd’hui, bruissent et frissonnent de toutes parts sous la pression et les cris hostiles de la rue et des Frères Musulmans. Fini le rêve ?
    De quels rêves les nuits de ce jeune garçon sont-elles peuplées? Peut-il encore rêver ? Et de quoi ? Lui qui depuis cinq ans, après avoir été capturé sur son sol, est coupé du reste du monde, prisonnier, otage, monnaie d’échange et de pression.
    Il ne faut pas trop dénaturer la notion de rêve mais laisser à chacun vagabonder son imagination sans toutefois …trop rêver.

  2. 2

    Aussenac

    Très heureuse de retrouver ici ce petit texte, qui a « buzzé » au fil du web depuis deux ans, tout en étant hélas reproduit sur des sites d’extrême-droite…

    A « Ofek »: todah d’avoir commenté mes mots.
    En ce qui concerne les papillottes, je n’ai fait que transcrire une idée peut-être reçue, mais retrouvée dans la plupart des livres et/ou médias, comme ici, dans Le Monde, dans un texte parlant du livre de Laurence Podselver…: »l’édition du MONDE du 23.12.10

    LOGO LE MONDE
    LE MONDE

    Odile Jacob,
    338 pages
    24,90 euros

    Quatrième de couverture

    Retour au Judaïsme ?

    Les Loubavitch en France

    Qui sont ces hommes en redingote noire, portant barbe et papillotes, étonnamment proches des juifs de Pologne ou de Russie dépeints par les écrivains yiddish, qui peuvent surprendre aujourd’hui dans les rues de Paris ? Comment vivent-ils ? Comment travaillent-ils ? Qu’est-ce qui inspire et structure leur itinéraire et leur existence familiale et sociale ? »
    Pour le reste, qui sait si j’ai quelques origines juives, de par ma maman, du nom de Neuhoff? Je ne suis pas généalogiste…Le problème de l’assimilation, de ses contraintes, limites ou absurdités, est effectivement au coeur du vivre ensemble auquel nous aspirons tous.

    Bien à vous, Sabine Aussenac.

  3. 1

    'Ofek 'Enayim

    Message à l’auteure : Euh… Les Loubavitch ne portent pas de papillotes et il y a peu de chances que vos ancêtres soient entre autres Juifs vu le violent rejet antisémite extrêmement régulier que subissent les Juifs dans le monde (un rejet revêtant différentes formes dont le plus souvent des pogromes et des exterminations au rythme minimum d’une fois tous les 100 ans (il arrive que ce soit plus fréquent encore) pendant 2 millénaires) et de la tradition juive défendue, par la communauté, qui ne permet pas l’union entre Juifs et non-juifs par réflexe d’autoprotection contre l’assimilation et par crainte de l’antisémitisme fréquent plus ou moins diffus, qui peut, il l’a déjà si souvent prouvé, se montrer si dévastateur. Dans les périodes les moins hébrophobes, certains Juifs cherchent à s’assimiler, à se fondre dans la masse, à disparaître, à l’instar des Juifs du Portugal, mais le retour de bâton n’est jamais bien loin et une véritable traque aux Juifs, notamment les plus assimilés les retrouve et les éjecte aussitôt, voire les assassine.

    C’est une idée insupportable, épouvantable mais c’est ce qui, paradoxalement, nous a permis d’exister et de résister à 2 000 ans d’exil, bien qu’amputés, mutilés par la perte de nos frères.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com