pub2011

camera-route

Douze nouvelles caméras mobiles détectant les excès de vitesse ont commencé à fonctionner depuis le mois dernier en Israël. Il est désormais bien plus difficile de ne pas se faire flasher. Dans un premier temps, pour le mois de février, les automobilistes en infraction recevront dans les 72 heures suivantes un avertissement. Par la suite, ce sera une véritable amende. Ces 12 caméras vont se déplacer entre 28 points répartis du nord au sud du pays. Neuf appareils supplémentaires devraient bientôt être installés sur les routes d’Israël.

La police devrait surtout surveiller les autobus et les camions qui roulent à plus de 110 kms/h et roulent sur la voie de gauche…En matière de conduite il y a tout à refaire !

La Police a déjà mis, il y’a deux ans, en route un système de détection de vitesse, appelé « Devorah » (« L’Abeille »). Il s’agit de deux détecteurs placés sous les gyrophares des voitures de police, et qui, grâce à un rayon laser, détectent automatiquement les excès de vitesses sur un rayon de 1km ! Lorsque le véhicule est en mouvement, le système « Devorah » enregistre les mouvements de tous les véhicules dans toutes les directions, sans que personne ne s’en rende compte…jusqu’à ce que le policer présente la contravention au contrevenant par la poste.

Pour le moment, seuls des dizaines de véhicules sont équipés de ce système, mais il se généralise. Autre particularité de « Devorah » : il arrive à déjouer les appareils de brouillage de radars, et indique même aux policiers s’il y a un système de brouillage dans une voiture privée. Lorsque l’appareil détecte une voiture qui roule à une vitesse excessive, il transmet immédiatement toutes les données du véhicule et de l’automobiliste au policier qui se trouve dans la voiture de police, ainsi que sa localisation. Il ne reste plus qu’à « cueillir » la pauvre victime. Le brigadier-adjoint Yeh’iel Ben Yaïr estime « que ce système est très utile sur les grands axes du nord, du sud et sur la route de la Arava, car il permettra de détecter les automobilistes trop rapides avant que ceux-ci ne lèvent le pied de la pédale en voyant la voiture de police ».

Yohanan Danino, le Superintendant de la Police d’Israël, a rendu visite il y’a quelques jours à la section de la circulation routière de la police. Yohanan Danino a reçu des explications sur l’activité, les conceptions et les objectifs de cette section par son commandant, l’Intendant Bruno Stein. Danino a insisté sur l’importance de cette section « en première ligne de la lutte contre le facteur numéro un de mort violente, les accidents de la route ». Il a conclu que ce que réalise cette section est un « travail sacro-saint » qui sauve des vies humaines et que par conséquent, il est nécessaire que le public accorde toute sa confiance à ce service et coopère de façon plus étroite avec.

Israël est parmi les 5 pays se distinguant en matière de sécurité routière, a annoncé le 29 novembre 2011 le secrétaire de la commission onusienne chargée des transports, Robert Novak.  »Il y a en Israël 40 morts par an par million d’habitants, ce qui est relativement faible », a-t-il expliqué au micro de la radio militaire Galei Tsahal.

Ftouh Souhail

Articles similaires

Tags: , , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>