pub2011
Parmi les défis qui s’imposeront très rapidement au nouveau président en France est la question  de lutte contre les actions illégales de boycotts des produits israéliens dans un pays ravagé par l’antisémitisme.

Le candidat PS à la présidentielle François Hollande a déjà assuré, le 20 avril dernier, dans un entretien à l’hebdomadaire Actualité Juive, que, s’il est élu, il sera « implacable dans la lutte contre l’antisémitisme ».

  » Je ne laisserai rien passer: les actes antisémites, mais aussi les propos, et plus largement ce qui peut contribuer à un climat, à un air du temps, qui isolerait les juifs à l’intérieur de leur propre pays », ajoute-t-il.

François Hollande

Comment va réagir alors le 24e Président de la République française  face à la campagne dite de « Boycott, Désengagement et Sanctions » qui émane de groupes de gauche et d’extrême-gauche, de militants des Verts, de l’anti globalisation et des luttes alternatives, et qui  visent en réalité à propager la haine, la détestation de l’Etat d’Israël

Depuis plusieurs années (apparition de l’appel au boycott en juin 2002) des associations anti-israéliennes « pro palestiniennes » et/ou islamistes radicales multiplient en France les opérations « commandos » d’intimidations dans les grandes surfaces afin de dissuader les clients d’acheter les produits en provenance d’Israël et les grandes enseignes de les distribuer.

Des petits groupes mettent en scène des « opérations » bruyantes contre des produits israéliens. Leur but : délégitimer l’État d’Israël. Et cette incitation à la discrimination a une incidence sur l’antisémitisme dans l’Hexagone. Un tel boycott est  complètement illégal.

Cette campagne comporte plusieurs volets avec, notamment, des tentatives de boycott économique mais aussi culturel. On se souvient peut-être que des tentatives de boycott universitaires ont échoué en France il y a quelque temps. Cette campagne agressive se concentre exclusivement sur Israël, et sur aucun autre pays du monde.

En France, depuis 1977 tout boycott est considéré comme une discrimination et donc interdit. La loi de 1881 rend également tout boycott illégal (1).

Il constitue, en effet, un délit prévu et réprimé par le Code Pénal, notamment par l’article 24 alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881, qui dispose :

    « Ceux qui (…) auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un emprisonnement d’un an et d’une amende de 45 000 € ou de l’une de ces deux peines seulement (…) ».

La bonne nouvelle est qu’en France François Hollande a écrit, il y a quelques semaines,    être « totalement opposé au boycott des produits israéliens, qui est illégal et qui ne sert pas la cause de la paix ».

Le 7e Président de la Cinquième République sera invité donc montrer sa détermination  à combattre ce boycott comme  une priorité. Le boycott est toujours associé à des appels à la discrimination qui contribuent surtout à la montée de la judéophobie. Il  y’ a aujourd’hui plus de 200 ONG palestiniennes actives en France  qui s’efforcent de délégitimer Israël en lui accolant une image d’apartheid. Il n’y a, en effet, aucun apartheid israélien, cette accusation relève d’une volonté de dé-légitimation de l’État hébreu.

Parmi les défis qui s’imposeront au nouveau Président est de démasquer les réseaux du  financement  de cette campagne Palestinienne en France, en grande partie financée par des fonds venant des pays du Proche Orient (Arabie Saoudite et Qatar).

Le financement est une question d’autant plus importante que l’on sait que la France, entre autres, se montre des plus généreuses avec les ONG palestiniennes dont certaines sont partie prenante de la campagne BDS. Le PNGO à qui a été attribué le Prix des Droits de l’Homme René Cassin pour 2009 a été épinglé par un Observatoire des ONG.
De plus,
le PNGO compte 132 ONG selon son site sans que l’on ne puisse accéder à la liste de ces ONG en français, ce qui est assez surprenant !

A ce propos il faut noter qu’il existe en Grande-Bretagne une association de contribuables, « Tax Payers Alliance », qui surveille l’utilisation de l’argent des impôts. Ce qui inclut, bien entendu, l’argent versé aux Palestiniens. On trouve sur le site de l’association un article du Washington Times écrit par deux de ses chercheurs. On y lit, entre autres : « notre argent soutient dans les Territoires un endoctrinement qui sème les germes de futurs conflits pendant des décennies à venir.
Il est de responsabilité du  nouveau  gouvernement  en France de prendre cela sérieusement. »

Le président israélien Shimon Pérès, francophone s’est dit prêt à œuvrer avec M. Hollande au renforcement et au développement « des liens historiques d’amitié et de coopération entre nos deux peuples et nos deux pays. »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité officiellement le président français élu François Hollande, assurant que les relations entre les deux pays resteraient « amicales ».

« Je veux féliciter François Hollande qui a été élu président de la France. Les relations entre la France et Israël ont toujours été amicales et le resteront. J’attends de pouvoir le rencontrer afin de poursuivre cette importante relation bilatérale et internationale », a-t-il dit.

La priorité est de continuer à améliorer le commerce entre la France et Israël, deux pays modernes et deux démocraties aux mêmes valeurs.

Ftouh Souhail

(1) La Cour de Cassation  en France a défini la discrimination  en application des articles 225-2, 2° et 225-1 du Code Pénal comme «le fait d’entraver l’exercice normal d’une activité économique quelconque en opérant une distinction entre les personnes notamment en raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une nation déterminée ».

Une Reponse to “François Hollande face aux actions illégales de boycotts des produits israéliens”

  1. simonviolet dit :

    il sera implacable contre l’antisémitisme;mais de nos jours les gens se proclament fièrement « antisionistes »

    « Je ne laisserai rien passer: les actes antisémites, mais aussi les propos, et plus largement ce qui peut contribuer à un climat, à un air du temps, qui isolerait les juifs à l’intérieur de leur propre pays » »

    est-ce qu’il a vu le nombre de drapeaux palestiniens qu’il y avait place de la bastille le soir de son élection?plusieurs dizaines;pourquoi tous ces drapoeaux palestiniens?ça ne contribue pas à l’air du temps,ce genre de démonstration?

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>