pub2011

Source : http://victor-perez.blogspot.com

« Nous rejoignons maintenant notre envoyé spécial à Jérusalem pour connaître le pouls des Jérusalémites Palestiniens le jour anniversaire de leur indépendance.
Alors Karim… il me semble qu’une cérémonie officielle est organisée sur le troisième lieu saint de l’islam, lieu, rappelons le, où -d’après le Coran- Abraham était prêt à sacrifier Ismaël….

Effectivement Judith… euh… ici c’est la joie. Le Mufti de Jérusalem ainsi que le Président Palestinien Abou Mahmoud Ben Ali recevront toutes les délégations du monde entier afin de célébrer le retour de la paix dans cette région et les droits retrouvés des Palestiniens qui, comme chacun le sait, ont subi l’arbitraire pendant des décennies suite à la décision malheureuse de l’Onu de 1948. Tel-Aviv, par contre, n’enverra qu’une délégation de deuxième rang…… ».

Revisiter l’histoire est à la portée de chacun. Leur imagination étant débordante.
En revanche, qui peut réellement imaginer qu’un jour futur, l’on entende l’association «Jérusalem capitale de la Palestine» sur une fréquence quelconque ou même la lire dans un quelconque quotidien ?
Que ceci soit dit et écrit en Français, ou dans une autre langue, peut-on imaginer un seul instant que le peuple juif, ayant répété année après année « l’an prochain à Jérusalem », ayant prié d’où qu’il soit en sa direction, ayant composé des poèmes et chants à sa gloire à travers les siècles, lui ayant redonné toutes ses lettres de noblesse et ayant fait de cette ville sa capitale après une guerre de légitime défense, renonce à son emprise alors qu’elle fut créée par un Juif pour les Juifs et qu’elle n’a jamais eu aucune valeur aux yeux d’autres peuplades avant 1967 ?

L’histoire juive, chrétienne ou contemporaine nous ont appris à accoler cette ville au seul peuple juif. Peut-on, en conséquence, réellement imaginer que le nom Jérusalem ainsi que la ville leur soient dissociés ?

Les croisés, comme les musulmans, n’ont jamais sacralisé cette cité et n’ont jamais organisé de pèlerinages en ce lieu. Quant à la Jordanie, un temps détentrice des lieux saints, elle n’a eu comme occupation première que la destruction des synagogues et la mise en place d’une interdiction de toute venue de Juifs pour y prier.

Au mieux, lors d’un règlement définitif du conflit, certains envisagent que la veille ville soit placée sous tutelle internationale de l’Onu. Ce ‘’machin’’ qui, comme chacun le sait, possède une majorité systématique antisémite, mais également des voix démocratiques ‘’courageuses’’ mais silencieuses pour causes de mercantilisme et de banlieues islamisées. Ces faiseurs de paix n’ont au mieux qu’une proposition d’internationalisation de la ville comme remède. Mais nul n’envisage sérieusement que le peuple juif garde légalement les clefs de cette ville !

Les Juifs ont-ils leur mot à dire ? Ont-ils tout bonnement des droits ?

S’il faut certes une fin au conflit, on peut être sûr que le sort de cette ville divisera encore longtemps les belligérants. Imaginer qu’Israël cédera sa souveraineté c’est imaginer possible le renoncement des Juifs à leurs valeurs. C’est imaginer son suicide culturel. C’est imaginer qu’aucun lien ne relie ce peuple à cette terre.

C’est, tout simplement, imaginer l’impensable. Et même en cette ville l’impensable est inimaginable.

Victor PEREZ

Articles similaires

Tags: , , ,

3 Reponses to “En direct de Jérusalem, capitale de la Palestine Par Victor Perez”

  1. Aboubaker Dah dit :

    Jerusalem est un Lieu Saint pour toute personne qui croit au Tout Puissant,;
    nul n’a le droit de peretendre sa propriété; chaque religion y trouve des racines, des cites sacrés, sacrés de la part de notre DIEU. le DIEU de tous les Etres Humains.

  2. gerard.david dit :

    Israel sans sa capitale JERUSALEM, c’est du non sens, impensable, inimaginable.Depuis 5769 ans, nous répétons, l’an prochain à JERUSALEM, et maintenant que nous y sommes, il faudrait imaginez de l’abandonner.Mais pourquoi avoir défendu depuis 61 ans le territoire d’Israel, pourquoi avoir sacrifier de nos jeunes hommes à combattrent et gannier toutes les guerres imposaient par nos ennemies.Peut on une seule fois, imaginer de perdre une des guerres qui nous ont été imposer, Israel n’existerait plus, une 2° Schoa aurait eut lieu, et nous aurions été obliger de donner JERUSALEM Alors pourquoi s’être battus comme des diables, pour gagner ces guerres,si ce n’est que pour leur donner notre capitale, la ville de David et Salomon, la ville ou ont été détruits nos temples.Nous garderons JERUSALEM et nous y construirons le 3° temple, aussi beau, grand, à l’image de celui de SALOMON. Non, il n’est pas question de « donner » JERUSALEM capitale à vie d’Israel, une et indivible.D’ieu y pourvoirra.
    Sabbat Chalom à toutes et tous. Gerard David

  3. jojo jerusalem dit :

    Une preuve evidente que Itshac etait bien l objet du sacrifice, et non pas Ichmael??
    Si c avait ete Ichmael, l ange n aurait pas retenu la main d Abraham!!!

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>