pub2011

L’accès à l’eau est un facteur fondamental pour tout futur accord entre Israël et les Palestiniens.
Malgré de récents rapports des ONG et autres organismes, Israël respecte tout à fait les conditions d’utilisation et d’approvisionnement en eau définies dans le processus de paix d’Oslo II et décrites dans l’Accord Intérimaire.

En 2008, Israël a fourni 66 pour cent d’eau (plus que le nécessaire) aux Palestiniens, et la quantité totale d’eau accessible aux Palestiniens dépasse celle convenue dans les conditions.
Cependant, les Palestiniens n’ont pas réussi à gérer convenablement les ressources en eau. Les pertes d’eau dans le réseau d’eau s’élèvent à 33 pour cent de leur approvisionnement total. L’Autorité Palestinienne de l’Eau (APE) n’a également pas réussi à utiliser l’Aquifère oriental, voir carte 1, malgré l’accessibilité à des douzaines de puits disponibles permettant un accès à l’aquifère.

Par ailleurs, les Palestiniens ont rejeté, pour des raisons politiques, une proposition qui aurait entraîné la création d’une usine de dessalement d’eau en Israël, et qui aurait spécifiquement répondu aux besoins palestiniens. Les Etats-Unis ont mis de côté 250 millions de dollars pour le projet, qui aurait pu entraîner une augmentation colossale de la quantité d’eau accessible aux Palestiniens.

la suite

Articles similaires

Tags: , , , , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>