2 Comments

  1. 2

    Denise

    Je viens de découvrir dans votre article la triste nouvelle de la mort de cet enfant, et ce qui fait encore plus mal, c’est le traitement de l’information par le silence de la presse à grande audience, en dehors du Figaro (j’ai fait une rapide recherche par Google) ; je suis peinée de l’injustice des médias, dans le conflit qui oppose Israël et les palestiniens, qui s’apitoient de la mort de ces derniers sans chercher à savoir si ce ne sont pas des terroristes, mais restent indifférents à celle d’un enfant étudiant, parce que cela ne sert pas leur cause : celle de salir un peuple courageux, de laisser entendre qu’il n’a pas de pitié pour les « pauvres palestiniens », etc…
    En parlant de ces évènements, je me rends compte du mal sournois qui gagne peu à peu, où dans notre pays, beaucoup, pour ne pas avoir à se sentir en minorité par rapport aux discours ambiants, tout doucement adoptent ces positions. Sa petite tranquilité personnelle vaut bien de ne pas chercher à comprendre ce qui se passe réellement n’est-ce pas ? Il faudrait alors aller à l’encontre de tout ce lavage de cerveau, de cette dictature et uniformisation de la pensée pré-établie par nos « grands penseurs », en un mot il faudrait raisonner selon son libre-arbitre, un programme déraisonnable quand on ne veut pas perturber sa petite vie !

    Non chère Rachel, dont je lis chaque article avec énormément d’intérêt, l’indifférence n’est pas générale, même si vos soutiens sont en minorité, mais les vraies convictions dans la justice peuvent avoir plus de poids que le suivisme à tout ce qui se donne des allures légitimes ; autrement dit, il vaut mieux la qualité que la quantité. Naturellement, pour les esclaves de la pensée unique, les convictions dans la justice peuvent passer pour du parti pris, et c’est là qu’il est nécessaire de procéder sans passion mais dans le raisonnement factuel qui lui, ne peut être réfuté ; les chiens aboient, la caravane passe…

    Tant que l’homme n’oublie pas la Parole et surtout son accomplissement, il sera toujours aidé par Dieu, c’est l’espoir que nous devons conserver en dépit des moments passagers inévitables de doute, de découragement.

  2. 1

    gozlan lucien

    Je viens donc d apprendre le deces a cette seconde meme et j en suis tres attriste. Aussi je fais de suite reference au merveilleux texte de rav chalom Wach qui est un veritable poeme a la vie avec toutes nos joies et toutes nos peines et des fois des peines insurmontables a assumer mais ainsi va notre vie et nous l assumerons avec courage et determination.
    Honneurs a tous nos morts assassines par la barbarie et cela depuis des temps immemoriaux.
    Et je reprends ce que j avais ecrit sur le commentaire du Rav Chalom WACH parent de la famille FOGEL « Ytgadal veyitkadach
    chemeh raba….. »
    A une question posee a un rav a marseille sur des mots de consolations a apporter a une personne en grande tristesse,le rav avait repondu:
    Dans certaines circonstances la thora ne donne pas de reponse mais il est egalement ecrit qu il ne faut pas apporter trop de paroles de tristesses a leurs douleurs car cela ne fait qu augmenter leurs douleurs.
    Grande tristesse avec les endeulles gozlan lucien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Propulsé par Simon Amar pour Terredisrael Ltd.
Copyright © 2016 Blog terredisrael.com