pub2011
Depuis plus de dix ans, Marc-André Charguéraud traque les vérités non dites de la Shoah, en consultant les historiens les plus réputés du génocide, notamment anglo-saxons.Sa connaissance des tenants et aboutissants relatifs aux massacres des Juifs dans la période de la Seconde Guerre mondiale lui permet de mettre dans des perspectives inédites certains épisodes trop rapidement interprétés. cinquante-idees

Après la rédaction de huit livres sur le sujet, il propose ici de revisiter cinquante idées reçues sur la Shoah, une forme de dictionnaire thématique qui couvre les lettres A à J et qui sera suivi ultérieurement
par un deuxième volume.


Sur les raisons pour lesquelles Auschwitz n’a pas été bombardé, sur la passivité des Juifs américains, la bravoure méconnue des Français à l’égard des enfants juifs ou le sort désastreux des rescapés juifs après 1945,

Marc-André Charguéraud fait oeuvre nécessaire : il permet de confirmer que le désastre génocidaire de la Seconde Guerre mondiale a été rendu possible par un climat général de passivité dont l’Allemagne nazie a largement profité.

Marc-André Charguéraud a publié de nombreux ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale. Diplômé de sciences politiques et de droit, MBA de Harvard, il s’est engagé en 1944 dans la Première Armée française.

_

SOMMAIRE
INTRODUCTION ………………………………………………………………… 15
1. ACCUEIL
CES SURVIVANTS DE LA SHOAH DONT PERSONNE NE VEUT, 1945-
1948……………………………………………………………………………… 19
Les pays victorieux restent antisémites et refusent
d’ouvrir leurs portes aux survivants juifs
2. AGENCE JUIVE
UN ACCORD AVEC LES NAZIS, 1933-1938 ……………………………. 24
Il sauvera 50 000 Juifs allemands
3. AGENCE POUR LES RÉFUGIÉS DE GUERRE
« TROP PEU, TROP TARD », 1944-1945 ……………………………….. 28
4. AIDE
PaS D’AIDE DES ALLIÉS POUR LES NEUTRES ACCUEILLANT LES
RÉFUGIÉS, 1942-1944 ………………………………………………………. 33
Des dizaines de milliers de Juifs auraient pu être sauvés
YF-81555- 1 a la fin.indd 7 02/03/12 10:31
8 CINQUANTE IDÉES REÇUES SUR LA SHOAH
5. ALIYAH
PAS POUR LES JUIFS AMÉRICAINS ! 1948-1952 ……………………… 38
Malgré les appels de Ben Gourion, peu de sionistes amériricains
iront en Israël rejoindre les survivants de la Shoah
6. ALLIÉS
EN GUERRE, ILS REFUSENT DE SAUVER DES JUIFS, 1942-1944 …. 42
7. ANTIJUDAÏSME
PIE XI ET PIE XII, UN ANTIJUDAÏSME COUPABLE, 1937-1965 …. 48
8. APPELS
APPELS AU SECOURS, 1936-1945 ……………………………………….. 53
Cris de désespoir et accusations des Juifs d’Europe
9. ARMÉE JUIVE
WASHINGTON ET LONDRES REFUSENT SA CONSTITUTION, 1940-
1944……………………………………………………………………………… 59
Les Juifs palestiniens interdits de combattre sous leur
propre bannière
10. ATTENDRE
LE SAUVETAGE DES JUIFS DEVRA ATTENDRE LA VICTOIRE, 1942-
1945……………………………………………………………………………… 64
Même si la Shoah continue ses massacres
11. AUSCHWITZ
DEVAIT-ON BOMBARDER AUSCHWITZ ? 1944 ……………………….. 68
Désaccords entre historiens
12. MOSES BECKELMAN
DEUX HOMMES SAUVENT 2 200 JUIFS POLONAIS D’UNE MORT
CERTAINE, 1939-1940 ……………………………………………………… 74
L’un devient légendaire, l’autre est oublié
YF-81555- 1 a la fin.indd 8 02/03/12 10:31
SOMMAIRE 9
13. BULGARIE
ELLE A SAUVÉ TOUS SES JUIFS ! 1940-1944 …………………………. 78
Une réalité ou une idée reçue ?
14. CATHOLIQUES ALLEMANDS
HITLER DÉMANTÈLE L’ÉGLISE CATHOLIQUE ALLEMANDE, 1933-
1939……………………………………………………………………………… 83
15. CATHOLIQUES POLONAIS
HITLER ASSASSINE 2 500 000 CATHOLIQUES POLONAIS, 1940-
1945……………………………………………………………………………… 88
Un génocide majeur trop souvent oublié
16. CHAMBON-SUR-LIGNON
LE CHAMBON-SUR-LIGNON ET LES JUIFS, 1942-1944 ……………. 92
Pourquoi faire de cette belle page du protestantisme
un mythe en multipliant par dix le nombre de sauvetages
?
17. « CHRÉTIENS ALLEMANDS »
UNE CATASTROPHE PROTESTANTE, 1933-1944 ……………………… 97
Jusqu’à la défaite, ils demandent l’élimination des Juifs
18. CHURCHILL
AVOCAT POUR LA CRÉATION D’UN ÉTAT JUIF, 1908-1944 ………. 101
Pourtant en novembre 1944 il abandonne son soutien
19. CHYPRE
52 000 SURVIVANTS Y SONT INTERNÉS, 1946-1949 ……………….. 107
20. CINQUIÈME COLONNE
LA CINQUIÈME COLONNE ARRIVE EN AMÉRIQUE, 1940-1941 …… 112
Un frein important à l’accueil des réfugiés
YF-81555- 1 a la fin.indd 9 02/03/12 10:31
10 CINQUANTE IDÉES REÇUES SUR LA SHOAH
21. COMPROMIS
UN BANQUIER JUIF CROIT POSSIBLE UN COMPROMIS AVEC
HITLER, 1932-1938 …………………………………………………………. 116
22. CONFÉRENCES
CONFÉRENCES SUR LES RÉFUGIÉS, UNE POLITIQUE SPECTACLE,
1938 ET 1943 …………………………………………………………………. 121
Des gesticulations politiques destinées à une opinion
publique choquée par les persécutions puis les massacres
de Juifs
23. CHARLES COUGHLIN
UN CURÉ CHAMPION AMÉRICAIN DE L’ANTISÉMITISME, 1934-
1942……………………………………………………………………………… 126
3 500 000 auditeurs suivent ses diatribes hebdomadaires
24. CROATIE
L’ARCHEVÊQUE STEPINAC ET LE GÉNOCIDE EN CROATIE, 1941-
1942……………………………………………………………………………… 132
Un « bienheureux » pour Rome, un complice du massacre
pour les Serbes orthodoxes
25. CROIX-ROUGE
LES DÉTENUS DES CAMPS DE CONCENTRATION SANS PROTECTION,
1921-1945 …………………………………………………………….. 138
Pendant les vingt années précédant la guerre, les Occidentaux
refusèrent d’approuver les protections proposées
par la Croix-Rouge
26. CROIX-ROUGE
UNE CONDUITE HONTEUSE ? 1945 ………………………………………. 142
Un témoignage et l’histoire
YF-81555- 1 a la fin.indd 10 02/03/12 10:31
SOMMAIRE 11
27. DACHAU
PIRE QUE MAJDANEK ? 1944-1945 …………………………………….. 146
Ce que pensent à tort les Occidentaux après la victoire
28. DANEMARK
UN EXEMPLE POUR L’OCCIDENT ? 1940-1945 ………………………. 150
Un « protectorat modèle », disait Hitler
29. DÉSUNION
ENTRE JUIFS AMÉRICAINS ET ANGLAIS, 1942-1944 ……………….. 157
Aucune unité face à la Shoah
30. DRANCY
SECOURIR LES JUIFS DE DRANCY, UNE IGNOMINIE ? 1943-1944 …. 163
Pouvait-on les laisser mourir de faim sachant que personne
ne viendrait à leur secours ?163
31. ÉGLISE CONFESSANTE ALLEMANDE
1933-1945 …………………………………………………………………….. 168
Elle n’a dénoncé que tardivement et avec manque de
conviction la persécution des Juifs
32. ÉGLISE PROTESTANTE ALLEMANDE
UNE VOLONTÉ COUPABLE D’OUBLI, 1945-1950 …………………….. 173
L’antisémitisme et l’antijudaïsme toujours présents
retardent toute repentance
33. ÉGLISE SUÉDOISE
SES « SILENCES », 1939-1944 …………………………………………… 178
34. ENCYCLIQUE
« MIT BRENNENDER SORGE », UNE ENCYCLIQUE POUR RIEN ? 1937 . 182
En l’absence de déclarations de l’Occident, l’encyclique
de Pie XI est de première importance
YF-81555- 1 a la fin.indd 11 02/03/12 10:31
12 CINQUANTE IDÉES REÇUES SUR LA SHOAH
35. ENFANTS
LES FRANÇAIS EXEMPLAIRES DANS LE SAUVETAGE DES
ENFANTS JUIFS, 1941-1945 ……………………………………………….. 187
La France laisse les autres pays très loin derrière elle
36. ENFANTS
SAUVEZ-LES ! JUILLET-AOÛT 1944 ……………………………………… 191
Un désastre pour 200 enfants en France, un triomphe
pour 600 en Belgique
37. ERREUR
LE MONDE COMMET UNE ERREUR DÉSASTREUSE, 1933 …………… 196
38. ÉTATS-UNIS
LE SCANDALE DES COMPTES AMÉRICAINS DES VICTIMES DE LA
SHOAH, 1945-2001 …………………………………………………………. 201
39. ÉTATS-UNIS
L’AMÉRIQUE NEUTRE REFUSE LES RÉFUGIÉS JUIFS, 1940-1941… 205
40. EUROPE DE L’EST
LES COMMUNISTES ACHÈVENT L’ÉLIMINATION DES JUIFS, 1945-
2000……………………………………………………………………………… 209
41. FASCISTES
MOUVEMENTS OCCIDENTAUX PRO-NAZIS ET ANTISÉMITES, 1920-
1945……………………………………………………………………………… 214
Des crimes commis sans pression allemande
42. FRANCO
L’AMBIVALENCE DU GÉNÉRAL FRANCO ENVERS LES JUIFS,
1940-1944 …………………………………………………………………….. 220
YF-81555- 1 a la fin.indd 12 02/03/12 10:31
SOMMAIRE 13
43. GESTAPO
CES JUIFS QU’ELLE N’ARRÊTE PAS. PRINTEMPS 1944 ……………… 225
30 000 Juifs vivent alors à Paris, recensés et portant
l’étoile jaune
44. HISTORIENS
QUAND HITLER A-T-IL DÉCIDÉ LA SHOAH ? 1920-1941 ………….. 229
Hypothèses et réalités
45. HITLER
LES JUIFS ALLEMANDS PLÉBISCITENT SA POLITIQUE ÉTRANGÈRE.
NOVEMBRE 1933 ……………………………………………………. 234
Un piège destiné à montrer au monde que Hitler fait
l’unanimité dans son pays
46. HONGRIE
L’HOMME QUI LIVRA 450 000 JUIFS AUX NAZIS EN HUIT
SEMAINES. PRINTEMPS 1944 ……………………………………………… 238
L’amiral Horthy, en tant que chef de l’Etat hongrois,
en est responsable
47. INACTION JUIVE
L’INACTION DES JUIFS AMÉRICAINS, 1942-1944 ……………………. 242
Des « raisons » qu’il faut examiner
48. ITALIE
LA ZONE D’OCCUPATION ITALIENNE, UN SALUT TEMPORAIRE.
NOVEMBRE 1942, SEPTEMBRE 1943 ……………………………………. 247
49. IZIEU
UN DRAME AFFLIGEANT, 1943-1944 …………………………………… 252
Les 44 enfants assassinés n’ont pas été dispersés à
temps
YF-81555- 1 a la fin.indd 13 02/03/12 10:31
14 CINQUANTE IDÉES REÇUES SUR LA SHOAH
50. JOINT
LA POLITIQUE GÉNÉREUSE MAIS VOUÉE À L’ÉCHEC DU JOINT,
1945-1952 …………………………………………………………………….. 257
Le fi nancement des communautés juives d’Europe de
l’Est réduit à néant par les régimes communistes
OUVRAGES CITÉS …………………………………………………………….. 261
REPÈRES CHRONOLOGIQUES ………………………………………………. 275
INDEX ……………………………………………………………………………. 283
YF-81555- 1 a la fin.indd 14 02/03/12 10:31

Articles similaires

Tags: , , ,

4 Reponses to “Cinquante idées reçues sur la Shoah Par Marc-André Charguéraud”

  1. Batko dit :

    Mais bien sûr que si, le but n’étant pas l’informlation mais mettre la pression sur le public et renforcer la plausibilité d’une possibilité d’attentat, alors que peu de charges pèsent contre ces loufoques arrêtés.

  2. cohen motti dit :

    une question ou est l histoire des juifs de tunisie dans la shoa?

  3. simonviolet dit :

    « il permet de confirmer que le désastre génocidaire de la Seconde Guerre mondiale a été rendu possible par un climat général de passivité dont l’Allemagne nazie a largement profité. »

    passivité,démission générale ou compromission,ça me fait penser à l’air du temps actuel.

  4. betty L dit :

    aujourd’hui un juge en france a ete designe sur les terroristes ce juge est français il n’est pas besoin de signaler qu’il est DE CONFESSION JUIVE france 24

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>