pub2011

blog-tsahalIl y a quelques mois, Tsahal a accueilli plus de 330 nouveaux soldats ayant récemment immigré en Israël et venus faire grossir ses rangs. Les nouvelles recrues, originaires des quatre coins du monde, sont arrivées ensemble dans une base du Corps Éducatif de Tsahal.

Trois mois durant, ils ont vécu ensemble à la base de Mihvé Alon, découvrant Tsahal et ses règles et, surtout, ont intensivement étudié l’hébreu. Le cours a récemment pris fin et les participants ont continué leur service dans différentes unités de l’armée. Mihvé Alon est une base du nord du pays, spécialisée dans l’accueil des nouveaux immigrants à l’armée. Une manière de faciliter le passage de la société civile à la sphère militaire pour ces recrues venues de l’étranger.


Tsahal célébre la diversité! Beaucoup de ses soldats viennent des quatre coins du monde!

L’un des ces soldats se nomme Vun Zon, une nouvelle recrue qui a atterri en Israël en provenance de la République Populaire de Chine. Zon est arrivé en Israël en 2007 après avoir découvert que son grand-père était d’origine juive.

Quand on leur pose la question, ses commandants parlent de Zon avec admiration.

«Pour vous dire la vérité, c’est la première fois que nous avons un soldat d’origine chinoise. Ce fut une grande expérience», explique l’un des commandants, «il a une joie de vivre que nous avons rarement vu chez un soldat. Il comprend maintenant l’hébreu parfaitement et a fait de vrai progrès d’intégration au sein de la société israélienne.»


Vun Zon, un soldat de Tsahal qui vient de Chine

Felipe Kisari, également récent diplômé du cours d’hébreu de Mihvé Alon est lui né en Italie. Lorsqu’il y vivait, Felipe dit avoir été confronté à un antisémitisme virulent. Il se souvient ainsi avoir été battu à plusieurs reprises par des enfants du voisinage juste parce qu’il était juif.

«J’ai refusé de cacher le fait que j’étais juif», se souvient-il, «j’ai dû sacrifier beaucoup de choses dont ma vie sociale.»

A l’âge de 16 ans, Felipe déménage seul en Angleterre et commence ses études à Oxford. Bien que parlant couramment six langues différentes, Felipe décide qu’il ne sera chez lui qu’en Israël. Après avoir obtenu son diplôme à l’université, il immigre vers  Israël. Une fois arrivé, Felipe rejoint rapidement Tsahal. Aujourd’hui, après avoir brillé lors du cours, Felipe sert dans l’unité d’élite Egoz, spécialisée dans la lutte contre la guérilla.

Tout le monde à Mihvé Alon n’est pas arrivé en Israël complètement seul. Deux cousines, Yoma et Daphna, ont immigré toutes les deux d’Inde il y a moins d’un an. Pour Yoma, intégrer Tsahal et apprendre l’hébreu était seulement la première étape dans son rêve de devenir soldate. Dans quelques jours, Yoma va commencer à servir comme combattante au sein du Bataillon Karakal, la fameuse unité mixte créée afin de permettre aux femmes de devenir combattantes et de se battre aux côtés des hommes.


Yoma et Daphna, les cousines Indiennes

Zon, Felipe, Yoma et Daphna sont seulement quelques exemples parmi les milliers de soldats venus en Israël, sans leur famille, pour servir sous les drapeaux. Ce flux de volontaires ne va pas s’arrêter de si tôt. Mihvé Alon se prépare d’ailleurs à accueillir un nouveau groupe de nouveaux immigrants pour les aider à accomplir avec succès leur service militaire au sein de Tsahal.

Articles similaires

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>