pub2011

blog-tsahal

Des centaines de nouvelles recrues sont arrivées tôt ce matin dans les centres de recrutement du pays. Ils quittent ainsi la vie civile et s’apprêtent à commencer la formation du corps blindé mécanisé. Les soldats de ce corps manipulent des chars et des technologies parmi les plus perfectionnées au monde.

“Voir mon fils partir à l’armée fait de moi un père israélien”

Le premier jour du service militaire est un moment marquant pour les jeunes israéliens, mais également pour leurs parents.

Parmi ceux qui ont accompagné leurs enfants ce matin au centre de recrutement se trouvait David S., arrivé de France en 1998 avec sa femme et ses enfants. 14 années  plus tard, c’est avec une certaine émotion qu’il a conduit Elie, son fils ainé, aux portes de l’armée.

“Mon épouse et moi-même pensions avoir déjà réussi notre alya, nous pensions avoir déjà franchi toutes les étapes de l’intégration en Israël”, explique David S.

“Ce matin, en voyant Elie entrer dans le bâtiment de l’armée et être pris en charge par des soldats, j’ai repensé aux annnées qui se sont écoulées depuis notre arrivée. D’un coup j’ai réalisé que voir un de mes enfants partir à l’armée fait  de moi un père israélien. C’est une étape dans mon alya à laquelle je ne m’attendais pas.”

“Et pour Elie, c’est le stade ultime de son intégration. Il est arrivé à l’âge de 5 ans. Aujourd’hui, il est  Israélien comme tous les autres de son âge. J’en suis très fier.”

merkava-dover-tsahal
Le Merkava Mk IV, l’un des chars de combat les plus avancés au monde

Le parcours du combattant des prochains combattants de l’État d’Israël

Une fois l’incorporation passée, les futurs combattants commenceront leur parcours au sein de la base d’entrainement de Shizafon.

Les soldats feront leurs classes pendant un mois dans le cadre d’un entraînement basique de niveau 03 (‘Tironout 03’), où ils apprendront les rudiments de la vie militaire. Suite à cette période de classes, ils seront affectés à l’une des brigades du corps et débuteront une formation de 10 semaines durant lesquelles ils apprennent les bases de leur futur métier, selon la tâche spécifique qu’on leur aura assignée (tireur, chargeur ou pilote).

Le béret noir distinctif du corps est décerné au soldat au bout de ces 3 premiers mois d’entraînement.

Au cours des 16 semaines suivantes, les soldats suivront un entraînement avancé à trois niveaux différents : en groupe, en peloton et en compagnie militaire. Les soldats apprendront à travailler en cohésion avec l’équipage qui compose le char blindé dans lequel ils opèrent, puis comme membres d’un peloton de chars et enfin comme membres d’une compagnie de chars. Ils améliorent aussi la connaissance de leur métier et apprennent à opérer sur le terrain. A la fin de cet entraînement, l’insigne du Corps Blindé Mécanisé est décerné aux soldats, qui deviennent à la même occasion Caporal.

Enfin, les soldats ont l’opportunité de passer les sélections pour devenir commandant de char ou officier. A l’issue des classes, ils peuvent également passer les tests de sélection pour intégrer l’une des deux compagnies de reconnaissance qui sont considérées comme les compagnies d’élite du corps. La formation que reçoivent les soldats dans ces unités d’élite est différente de la formation classique.

Source :

Articles similaires

Tags: , ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>