Albert Bensoussan – Le défi de ma mère

Prof Albert Bensoussan

Prof Albert Bensoussan

À la mémoire d’André Nahum (z’l’)
qui vient de rejoindre sa génitrice.

 

Dans ton cœur plein d’espoir, à l’épreuve de toute patience, toi qui te fianças à dix-sept ans pour n’épouser papa qu’en ta vingt-quatrième année, tu avais peut-être gravé ces paroles au fer rouge : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ». Et tu déroulais chaque soir la couverture de laine que Lalla Sultana avait tissée avec les premières tontes que tu glanas, encore nubile, sur les crêtes de Bné-Ouarsous.

Monts-de-Beni-Ouarsous
Monts de Beni-Ouarsous

Messaoud, mon grand-père, avait du bien, en dehors de son épicerie. Du bien et bien des dettes qui, à la longue, engloutiraient le patrimoine. Bien grand mot pour désigner le troupeau de moutons achetés à quelque éleveur de Tlemcen, et confiés aux bergers des Traras qui ne quittaient jamais les hauteurs. À l’époque de la tonte, il expédiait là-haut sa petite Aïcha, avec une de ses tantes, et un employé arabe qui conduisait la carriole et veillait sur elles. Mais nulle crainte au milieu des hommes simples de Bné-Ouarsous.

(suite…)

Les mille et une vies d’André Nahum, 94 ans, figure de Sarcelles. Par Anthony Lieures

8 Decembre 2015 – Aaron André Nahum n’est plus.
Ces obsèques se dérouleront au nouveau cimetière de Sarcelle sa ville à 15h00 Mercredi 9 décembre 2015.

Un grand monsieur..
Paix à son âme et qu’il repose en paix…

andre-nahum

Sarcelles, le 9 novembre 2015. Docteur lors de la construction du Grand Ensemble, adjoint au maire dans les années 1980, écrivain et animateur…, André Nahum, 94 ans, continue de marquer l’histoire de sa ville. (LP/A.L.)

Le regard pétille et le discours n’a rien perdu de sa passion. André Nahum, qui a fêté ce 24 novembre ses 94 ans dans son appartement de Sarcelles, n’a rien du retraité lambda. Docteur lors de la construction du Grand Ensemble, adjoint au maire dans les années 1980, il est encore aujourd’hui chroniqueur radio et écrivain.

Il vient de sortir son dernier livre, « L’Âne, mon frère de lait ». Originaire du quartier juif de Tunis, l’homme s’est installé en 1961 à Sarcelles, ville qu’il n’a jamais quittée et où il a enfilé de multiples casquettes.

Le docteur
« Quand je suis arrivé, c’était la boue, le vent, les grues, les tours à moitié construites… » Dans les années 1960, André Nahum fait partie des tout premiers médecins de la nouvelle ville.
(suite…)

Attentats, un billet d’André Nahum

andré nahum

André Nahum

Où que  vous soyez dans le monde, allumez votre télé ou votre transistor, ouvrez votre journal, un mot vous sautera aux yeux, écorchera vos oreilles : terrorisme. A Tel Aviv, à Jérusalem, à Paris, à Bamako, à Tunis, couteaux, kalachnikoff, voitures-béliers ou piégées et à vrai dire, on en a un peu marre. Qui donc nous sortira de ce cauchemar ?

Les attentats de Paris la semaine dernière.ont fait comprendre au peuple de France que les Juifs et les Croisés n’étaient pas les seuls visés par les terroristes et même s’il n’y a pas eu cette fois des centaines de milliers de manifestants dans les rues de Paris on a senti un cohésion plus réelle au sein de la nation. Mais,finalement ne nous sentons nous pas un peu seuls dans cette aventure face  à l’avancée massive du djihadisme islamiste qu’il s’appelle Daesh, Al Qaida ou Boko  Haram ?

Lorsque François Hollande prit la décision de se porter au secours du peuple malien envahi par les rebelles qui voulaient y établir leur califat, il y est allé pratiquement tout seul, sans mesurer peut-être l’importance de son initiative et en oubliant que notre pays n’était plus capable de mener si loin de ses bases une guerre longue et difficile.

Il sait au jour d’hui, que cette guerre est planétaire et qu’elle ne peut être gagnée que par une coalition sérieuse et déterminée

(suite…)

Kol Nidrei par Mikhael Sitbon et Raoul Journo

andré nahum

André Nahum

La veille du Yom Kippour on chante le KOL NIDRE dans toutes le synagogues du monde.
En 1967, j’ai pris l’initiative de la faire chanter à la tunisienne par le grand Raoul Joiurno et Alain Scetbon avec accompagnement au kanoun ( psalterion) par Albert Zeitoun. J’ai donc produit et réalisé un 45 tours sous la marque Festival ( Maruani) sous la marque « Folksar » (folklore Sarcelles)
Cette oeuvre, vous pouvez l’entendre en cherchant sur internet  » Kol Nidre Raoul Journo »..
Je crois que ça vaut le coup
Cordialement
André Nahum

Voir aussi : Yom Kippour http://www.terredisrael.com/Yom_Kippour.php

Le nouveau terrorisme. Un billet d’André Nahum

andré nahum

André Nahum

Mercredi 26 Aout 2015 – Le nouveau terrorisme
Un carnage a donc été évité vendredi dernier dans le Thalys venant de Bruxelles et les passagers de ce train doivent certainement  leur vie aux héros qui ont réussi à ceinturer le terroriste.

Et François Hollande a raison de nous  prévenir qu’il faut s’attendre à de nouvelles actions des djihadistes qui ont décidé de porter la guerre sur notre territoire.

Mais comment pourra-t-on les combattre ?

Faudra-t-il à l’avenir contrôler tous les voyageurs et leurs bagages à chaque départ de train comme on le fait pour les avions ?

C’est pratiquement impossible. Tout le monde le sait..

Prendra-t-on au hasard un certain nombre de personnes pour les faire passer sous un portique et passer leur valise  au scanner ?

(suite…)

La Turquie entre en guerre. Un billet d’André Nahum

andré nahum

André Nahum

La Turquie entre en guerre …   Mais contre qui ?

Essayons d’y voir un peu plus clair.
Il y a quelques jours, un attentat, du côté turc de la frontière syrienne, tuait 30 Kurdes et en blessait plusieurs autres.
Les Kurdes ont soupçonné les services turcs d’être derrière cet attentat et en représailles, leur PKK assassina deux policiers qu’il accusait d’en être les auteurs ou les instigateurs..
Immédiatement après, le gouvernement turc qui jusque-là faisait preuve d’une certaine indulgence envers le Daesh a bombardé les positions de celui-ci en Syrie et a adhéré à la coalition montée par les Etats-Unis pour le combattre.
Mais pour faire bonne, mesure il est allé également bombarder les positions du PKK, mettant ainsi fin à l’accord d’armistice signé en 2012 et la guerre entre eux a repris.

Le gouvernement de M. Erdogan se bat donc actuellement sur deux fronts. D’une part aux côtés des Américains contre l’état islamique et d’autre part contre le PKK son ennemi juré.
(suite…)