pub2011
chlomo-aviner Question : dans le choix du conjoint, l’un des critères les plus importants, pour ne pas dire le plus important, c’est avoir bon cœur, comme on le dit si souvent.

En fait, lors de rencontres qui ne durent que quelques heures, le déceler n’est pas simple, d’autant plus que souvent, les sentiments tendent à éclipser les défauts. Que faire ?

Réponse : Le Choul’hane ‘Aroukh a érigé en loi rabbinique que, d’emblée, on doit décliner toute proposition si l’intéressé n’a pas bon cœur : « S’il est effronté, cruel, qu’il a en haine les personnes et qu’il n’est pas généreux à leur égard, il peut être pratiquement considéré comme descendant des Guiv’onim (qui, par ruse, se sont joints au peuple d’Israël ») (Ch. ‘H. Or. ‘H. 2, §2) ; en d’autres termes, il y a tout à penser qu’il n’est pas juif.

Ainsi, Eli’ézer, serviteur d’Abraham, a reçu de son maître, la responsabilité colossale de chercher une épouse pour son fils, Isaac, de qui devait dépendre la réussite ou l’échec de l’engendrement du peuple juif. En chemin, il décida de ne pas choisir une jeune fille riche, intelligente ou belle mais qui, de tout cœur, étanchera sa soif si il le lui demandait : « Si je dis à une jeune fille : ‘Veuille pencher ta cruche pour que je boive’ et qu’elle réponde : Bois, et j’abreuverai aussi tes chameaux, ce sera elle que Tu auras désignée pour Ton serviteur Isaac » (S’il se trouve une telle jeune fille) je saurai que Tu as accordé grâce à mon maître » (Gen. XXIV, 24) ; entendu par-là, explique Rashi, « ayant fait preuve de générosité, elle est digne d’entrée dans la famille d’Abraham » (Rashi ad loc.).

Nous aussi pouvons évaluer si l’éventuel conjoint possède bien cette qualité primordiale. Si le jeune homme n’offre pas une boisson à la jeune fille, s’il la laisse dans l’obscurité après la rencontre, s’il critique ses opinions, ses sentiments, sa volonté, s’il lui impose le métier qu’elle devrait choisir ou la manière de s’habiller, par exemple, c’est qu’il n’a pas bon cœur. Pour la jeune fille, ces petits détails révélateurs sont des signaux d’alarme. Elle doit se méfier et prendre des renseignements supplémentaires.

Parfois, cependant, il peut en être autrement. En réalité, le jeune homme est peut être charmant dans des situations normales mais face à d’autres qui l’assaillent, il peut soudain dévoiler la bête qui sommeillait en lui. C’est pourquoi je vous invite instamment à créer artificiellement ce genre de situations insolites pour voir si, par exemple, il se met en colère. Certes, qui n’a pas ce travers ? Nous ne sommes pas des anges ! Mais tout dépend de la manière dont il se met en colère. Suggérez-lui de vous assoir dehors, « Non, pourquoi pas à l’intérieur » ! Non, dehors, c’est mieux » ! Commandez un jus de fruit, « Non je n’en veux pas, il n’est pas bon ! D’Ailleurs ce n »est pas du jus de fruit que j’avais envie », etc. Bref, faite-le tournez-en bourrique pour voir ses réactions car après le mariage il est fort possible qu’involontairement vous agirez de la sorte. Le principe est clair.

Quoi qu’il en soit, on ne saurait accepter la rencontre sans prendre ses renseignements. On consultera des gens objectifs et dignes de confiance qui connaissent bien la personne. Par exemple, on pourra s’adresser à ses éducateurs ou à ses amis qui vivaient en internat dans l’établissement qu’il fréquentait ou encore ses compagnons d’armes, autant de gens qui le connaissent en situations de stress et d’efforts où il dévoile sa vraie nature.

Répétons-le, le sentiment éblouit, on doit se méfier de lui au plus haut point. Il ne saurait être le facteur déterminant dans une décision aussi cruciale mais uniquement tenir lieu de facteur auxiliaire.

Avant tout, il doit correspondre aux normes raisonnables que vous vous êtes fixées sans faire aucun compromis. Alors, seulement, vous pourrez suivre l’inclination agréable du sentiment.

Tags: ,

Laisser une reponse

Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>